Blog (español) : Link   Blog (português) : Link

Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link

Téléchargement (download) :  Audio MP3

Message de Jean-Luc Ayoun

Mardi 5 Mai 2020

Eh bien, bonjour à tous, nous sommes le 5 mai 2020. Le joli mois de mai a commencé, vous avez vu que beaucoup de choses de partout, à l’intérieur comme à l’extérieur, sont en train de s’éclairer et d’éclater. Je vous rappelle que tout ce qui est éclairé, quelle que soit la difficulté, ne peut être résolu du point de vue de la conscience et de la a-conscience, que par la digestion, si je peux dire, de ce cinéma.

Voilà, donc, on entend ici le chant du rossignol philomèle, en plein milieu de la nature et des bois, je vous rappelle qu’il n’y a qu’Agapè, et qu’il n’y a rien à faire. Juste à être, à observer, à accueillir, et tout va bien. Tant que vous croyez à votre histoire, votre personnage, à votre scénario, à ce qui se déroule sur la scène de théâtre, et bien tout ça, ne peut que laisser des traces, des souffrances et vous emmener à des réactions, à vous emmener à la dualité, vous emmener à souffrir, et il n’y a plus d’espace, plus de temps pour souffrir.

Il y a juste la vérité de ce qui vous êtes, il a y juste la vérité de ce qui est, qui nous permet de trouver effectivement cet état indicible indépendant de toutes circonstances, qu’elles soient corporelles, intérieures, extérieures. Voilà, vous avez juste à être là, là où vous êtes, sans rien demander, sans rien attendre. Bien évidemment les défis de la vie sont parfois plus compliqués, mais chacun a sa juste dose, a sa juste posologie pour résoudre ce qu’il se déroule.

Agapè à tous et chacun, le joli mois de mai est bien entamé, et va aller de révélations, en révélations. Ce que nous avons vécu depuis deux mois, n’est rien par rapport à ce qui arrive. Et voilà.

Bien à vous !!!

NOUS SUIVRE

Tous droits réservés 2020 © Apothéose.live

Politique de confidentialité

Sceau hébergement écoresponsable