Blog (español) : Link   Blog (português) : Link

Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link

Téléchargement (download) :  Audio MP3 + Texte PDF

SATSANG (2ème Partie)
Vacances (21 au 27 Juillet 2021)
Animation par : Elisa Bernal

21 Juillet 2021

(Les participants discutent entre eux)

Nous allons reprendre dans deux, trois minutes pour une heure. Et je vous redonne rendez-vous après, à 16h00, pour Omraam Michaël Aïvanhov.

(Jean-Luc s’adresse à Elisa)

Le direct a commencé, on t’attend.

Elisa : Je suis désolée.

Il n’y a pas de souci.

Elisa : Je n’ai pas à traduire.

(Jean-Luc  à Elisa qui termine la préparation d’un branchement)

Ce n’est pas le bon câble ?

Elisa : Si, j’en ai d’autre.

Alors. Première question de la deuxième partie du satsang. On continue sur la lancée. Alors, comme il y a eu une question sur les …

Frère : Inaudible, sur ce que tu viens de dire.

Sur quoi? La N-acétylcystéine? Oui, on en a parlé tout à l’heure.

Frère : Le dosage ?

Ah le dosage, oui. Le dosage, il est très important de ne pas dépasser 200 à 300 mg par jour. Dans le traitement des bronchites ou des mucolities, quand on a des infections chez les enfants et tout, on donne effectivement, jusqu’à 1800 mg mais parce qu’il y a une infection. S’il n’y a pas d’infection et que tu prends trop de N-acétylcystéine, il va y avoir des effets secondaires. À 600 mg, si tu n’as pas de problèmes de bronches, tu vas avoir des démangeaisons cutanées, des choses comme ça. En plus, la dose, comme a dit Michel Dogna, 200 mg, moi, je dis 300 mg maximum parce que c’est la forme que l’on trouve le plus facilement.

C’est vraiment le précurseur de glutathion, on n’a pas besoin de plus. Donc vraiment, ne dépassez pas cette dose maximum de 300 mg.

Frère : Une gélule par jour.

Oui, une gélule par jour, pendant la boîte. En général, ce sont des boîtes où il y a cent, cent vingt gélules, ça suffit largement. Voilà pour la N-acétylcystéine et comme on a calculé précisément, ce n’est pas dix fois moins cher, c’est trente fois moins cher que le glutathion. La seule différence, c’est qu’il va y avoir une latence peut-être d’une semaine, le temps que l’effet apparaisse parce qu’il faut que tout soit transformé dans le corps, que la N-acétylcystéine soit métabolisée et transformée en glutathion tout simplement.

Alors, les gens qui se posent la question, une question où j’avais déjà répondu je crois au dernier satsang, où, quand on fait le CDS, le dioxyde de chlore, il est contre-indiqué de prendre du glutathion? Je ne suis absolument pas d’accord, puisque jusqu’à présent tous les antioxydants qui existent sur la planète ont des effets cumulatifs. Ils ne peuvent pas s’annuler l’un, l’autre.

Elisa : Il y a quelqu’un justement qui parle, il semblerait que le CDS serait …

Oui, c’est ce que je suis en train de répondre. Le CDS serait réducteur de la N-acétylcystéine, je n’y crois pas du tout puisque le principe du CDS est d’agir par oxygénation cellulaire et tissulaire directement, sans passer, bien sûr, par l’oxygénation pulmonaire, c’est un véritable oxygénateur cellulaire, et il n’y a aucune raison qu’on prenne des antioxydants dans, par exemple, l’alimentation, qui s’annulent l’un l’autre. Je ne vois pas par quel miracle le CDS, qui est un oxygénant au niveau des tissus, verrait son action réduite par la N-acétylcystéine ou par le glutathion.

Mais de toute façon, le CDS d’après Andreas Kalcker qui a trouvé le CDS, ce biophysicien allemand, il a bien fait état du glutathion mais pas de la N-acétylcystéine. Oui, je sais c’est Kalcker qui a dit ça, mais pour moi Kalcker se trompe, à ce niveau-là. J’ai travaillé il y a  de très nombreuses années sur les principes d’oxygénation du corps par ce qu’on appelait l’ozone, l’ozonothérapie, avec des effets : dès que l’on oxygène les tissus, il y a des effets spectaculaires. Donc, si en plus on donne des antioxydants, je ne vois pas par quel miracle l’un et l’autre se neutraliseraient. Au contraire, ils potentialisent leurs actions l’un l’autre.

Mais en tout cas comme ce n’est plus le glutathion mais la N-acétylcystéine pour ceux qui ont fini leur glutathion, il n’y a plus aucun problème. Il y a ce qui est dit par certains, Kalcker a l’avantage d’avoir sorti tous les protocoles utilisables pour le CDS selon les infections et selon les pathologies. Moi, je parle du CDS en tant qu’oxygénateur pour quelqu’un qui n’a pas de maladie particulière et qui ressentira les bienfaits sur le fonctionnement à tous les niveaux – biologique normale. Après, bon, il y a effectivement des protocoles plus précis avec le CDS en fonction des pathologies mais ça il n’est pas question de l’évoquer ici, ce serait beaucoup trop long.

Et puis, vous avez toute la documentation qui est accessible en français maintenant, sur le site même d’Andreas Kalcker. Le seul inconvénient du CDS, c’est qu’il faut le préparer. Alors, les sociétés qui vous vendent du CDS tout prêt à l’usage, c’est une escroquerie. Ça ne peut pas exister. C’est une préparation extemporanée (juste avant l’emploi) qui va vous permettre de fabriquer votre produit, de garder le CDS, donc soluble, dissous dans l’eau. Et ça se garde au frigo. Enfin, bon c’est une technique de fabrication connue mais vous ne pouvez pas avoir du CDS tout prêt à l’usage. Ça ne peut pas exister.

Frère : Pourquoi pas ?

Mais parce que c’est un gaz volatile. Donc, il y en a qui donnent des comprimés, soit disant effervescents, que  tu mets dans de l’eau, mais ce n’est pas vrai. Il y a un dosage très particulier dans la fabrication de base du CDS, c’est-à-dire que ça correspond à 3000 ppm (particules par millions) je crois, qui est la dose la plus commune je dirais, mais tous ces commençants qui te vendent du CDS prêt à l’emploi je n’y crois pas une seconde. Parce que la préparation doit se faire sous forme liquide. Ils ne peuvent pas te l’envoyer par la poste parce que, si tu prends par exemple ta mère, ce qu’on appelle la mère, c’est le mélange initial qui est issu de la préparation, il faut que tu le mettes au frigo.

Si tu le sors du frigo, tu as le gaz qui s’échappe au-dessus. C’est un gaz toxique le dioxyde de chlore, sous forme de gaz il est toxique, il est totalement toxique. Donc vous vendre ça par la poste, voyager par la poste, c’est impossible. C’est impossible, c’est le seul inconvénient. C’est que ça doit se préparer pour conserver ses bouteilles au frais. Mais, comme ça ne coûte rien, c’est juste un investissement de temps. Mais quand tu en prends l’habitude, moi j’en prends tous les jours, même ici, pas parce que je suis mal mais parce que je sens vraiment que ça fait du bien, à tous les niveaux.

Après, il y a des protocoles très précis où on monte, je crois dans la malaria ou dans certaines leucémies, à 50 ml par jour. Ce que je ne vous conseille absolument pas de faire si vous n’avez pas de problèmes majeurs de santé. Sans ça vous allez le sentir passer, ça va donner des maux de tête, souvent des diarrhées. Alors, les diarrhées, l’utilisation du CDS au début il ne faut pas s’en inquiéter. Ça veut dire que vous avez tellement de métaux lourds et de saloperies dans le corps, on en a tous, que si vous êtes très toxinés, effectivement, il va y avoir les premiers jours une diarrhée.

Mais ce n’est pas un effet secondaire. C’est simplement une élimination.

Elisa : Il y a des gens qui s’effrayent quand ils commencent, et ils arrêtent. Mais justement, parce qu’ils ont des effets mais ces effets c’est parce qu’ils sont très intoxiqués. Mais une fois que ça c’est passé, ils doivent au contraire continuer et le dosage progressif. Alors, ils ne vont pas s’effrayer, ils vont s’habituer. Et donc, ils pourront le prendre jusqu’à la dose recommandée, la prendre sans arrêt de 10 ml tous les jours.

Voilà, moi, pour vérifier, je suis monté jusqu’à …

Elisa : C’est le protocole C, c’est le protocole, disons, que l’on devrait prendre tous pour se protéger.

Frère : (inaudible)

Elisa : Après, s’il y a des pathologies …

C’est différent.

Elisa : Alors, chacun donc aura sa pathologie concrète selon ce qu’il a comme problème. Mais sinon, …

10 ml, c’est la dose standard, on va dire. Mais si vous êtes sensibles, hypersensibles du ventre, il faut commencer par 5 ml.

Elisa : Il faut commencer par 1, 2 ml, un peu jusqu’au bout d’une semaine  que tu arrives à 10. Chaque personne n’aura pas les effets aussi forts que si d’entrée tu en prends 10 parce que tu es très intoxiqué. Les effets que ce soit mal de tête, que ce soit diarrhée, que ce soit même extraire des vers par les selles, tout ça c’est du nettoyage.

Tout à fait vrai. J’ai une amie qui a pris du CDS pour une maladie auto-immune, elle a eu avec 10 ml, non même 5 ml, elle a eu une évacuation à la peau de toxines et ça lui a déclenché des pustules sur le corps absolument phénoménales.

Elisa : Mais c’est bien pour elle. C’est bon. Alors, les gens s’effrayent tout de suite.

Les gens paniquent.

Elisa : Et alors, ils arrêtent. Et c’est le contraire, ils sont en train d’éliminer ça. Il faut bien que ça s’élimine quelque part, soit par l’urine, soit par les selles, soit par la peau. Donc, il va y avoir une réaction.

Ce sont les trois émonctoires principaux, ce sont les trois voies d’élimination principales. Alors, c’est vrai quand ça se voit au niveau de la peau, mais, là aussi il faudrait qu’elle mette du CDS sur la peau. Mais le problème c’est que les gens ont peur. Bon déjà de prendre un désinfectant comme ça, dioxyde de chlore, ça peut sembler un peu bizarre. Donc, il y a une peur qui est inculquée en nous même si on ne sait pas ce que sait. La couleur, l’odeur, ça sent la javel. Et moi, la première fois où je l’ai pris, je me rappelle, je rentre dans la voiture, ça sentait la javel partout dans la voiture. Ma peau sentait la javel.

Là maintenant, il n’y a plus rien. Et je suis passé moi à 22 ml, juste pour voir ce que ça faisait. Je n’ai aucun effet secondaire, aucun, bien au contraire.

Frère : Si je comprends bien, en faisant le protocole …

Ah oui. Tu vas voir aussi que quand tu commences à le prendre, après tu as envie d’en prendre tout le temps parce que même si tu ne peux pas identifier parce que tu n’as pas de maladie particulière mais tu sens que ça, oui, tu es oxygéné quoi. C’est comme si tu, comme les sportifs qui vont s’entraîner en haute altitude pour redescendre avec plus d’hémoglobine dans le sang, là, tu n’as pas plus d’hémoglobine mais tu as plus d’oxygène. Donc l’oxygène par cette façon-là, pas par la respiration donc ça ne passe pas par l’hémoglobine, est beaucoup plus efficace au niveau de la structure cellulaire.

Ça rétablit quelque part la fonctionnalité de la membrane cellulaire, j’en parlerai à l’occasion si on a le temps, de cette membrane cellulaire. Parce que la membrane cellulaire est bien plus importante que l’ADN. C’est elle qui régit tous les échanges intérieurs/extérieurs. Et quand vous avez une membrane cellulaire parfaite, votre physiologie elle ne peut être que parfaite. Toute l’alimentation aujourd’hui, enrichie en sucre, en produits industriels, a fragilisé la membrane cellulaire. Et quand la membrane cellulaire est fragilisée, elle n’assure plus sa fonction d’absorption/excrétion, ce qu’on appelle la pompe sodium-potassium, et les maladies commencent à apparaître.

Vous avez des surcharges d’abord dans le milieu extracellulaire et petit à petit, ça pénètre à l’intérieur de la cellule, c’est ce qu’on appelle, le stress oxydant extracellulaire dans un premier temps, qui est guérissable. Et après, intracellulaire, c’est-à-dire, toutes les toxines ne peuvent plus être éliminées de la cellule et là vous rentrez dans ce qu’on appelle les maladies dégénératives, au sens large, sur lequel ni l’énergétique ni la chimie ne peut agir.

D’ailleurs, à l’époque de l’effet Kirlian, on pouvait apprécier, par exemple, le pronostic d’un cancer, parce que quelqu’un qui avait un cancer avec un stress oxydant qui n’était pas passé dans la cellule, donc, un stress oxydant extracellulaire, la chimio, l’énergétique, tout ce qu’on peut imaginer fonctionnait. Par contre, quand vous passiez en terrain dégénératif, à ce moment-là, ça se voyait très précisément sur l’image Kirlian, bien, votre cellule n’est plus capable de se réguler. Elle est en dégénérescence, la membrane cellulaire ne joue plus son rôle.

J’avais expliqué ça, très largement voilà deux, trois ans, par rapport aux champignons qui reconstituent les membranes cellulaires, mais la membrane cellulaire est la clé de l’équilibre acido-basique, donc, du stress/pas de stress et du fonctionnement de l’ADN. Tout ça c’était parfaitement connu. Simplement dans les enseignements de médecine, ça été, peu à peu, évacué. On sait très bien, par exemple, que quelqu’un qui va mourir, quel que soit son âge, a une chute brutale du cholestérol. Le cholestérol est une vitamine, contrairement à ce qu’on nous raconte comme connerie, c’est l’un des constituants principal des membranes cellulaires.

Le cholestérol est une vitamine pour le cerveau, pour la gaine de myéline, pour tout ça. Tout a été dévié depuis les années cinquante. On nous a raconté que des conneries. Le cholestérol devient toxique, de mon temps, où j’avais commencé la médecine, on admettait que le cholestérol normal allait jusqu’à 2,80 grammes. Aujourd’hui, on vous dit à 2 grammes : « Ah, il faut prendre des …» donc on déstabilise la membrane cellulaire. C’est une connerie monumentale.

Pareil pour le sucre. Avant, on était diabétique, à 1,20 gramme, 1,30 grammes, on était normal. Aujourd’hui, vous dépassez 1 gramme, vous êtes diabétique, pour une raison toute simple. Ce n’est pas la vérité, simplement, statistiquement, vous faites rentrer dans le diabète ou dans l’hypercholestérolémie des gens qui avant n’y étaient pas. Donc, c’est très bon pour le business mais pas pour la cellule. Mais, malheureusement, c’est comme ça pour tout !

Oui.

Sœur : Nous, on devient poreux au niveau intestinal …

Oui, c’est la même chose.

Sœur : … les cellules, c’est un peu la même chose …

Exact. Exact. On sait que l’on a un cerveau dans la tête qui est triple ; néocortex, méso-cortex et paléo cortex. On sait que l’on a un cerveau dans le ventre. Et que c’est en fait le cerveau du ventre qui commande tous nos comportements, à part l’apprentissage entre 0 et 4 ans. Si vous avez telle bactérie dans votre ventre, vous allez avoir tel comportement, parce qu’il sécrète des neuromédiateurs.

Le problème c’est que l’alimentation, d’une manière générale, pas uniquement l’alimentation industrielle, plus vous avancez en âge, plus vous détruisez vos villosités intestinales, les villosités qui sont dans l’intestin grêle, où se logent les bactéries, bactéries qu’on appellent saprophytes, et quand il n’y a plus de villosités, avec l’âge, à partir de quarante ans il n’y en a quasiment plus même si vous mangez bio, votre biotope se modifie, c’est-à-dire votre flore intestinale normale est complètement dégradée. Alors bien sûr, ils ont créé les pro biotiques, ils ont créé plein de souches qu’on absorbe mais on sait très bien que ça ne dure pas.

Bien oui, parce que les bactéries que vous absorbez, même d’origine humaine, ne trouvent pas de domicile. C’est à la suite de ça qu’on avait parlé du fameux champignon qui pour moi est le plus important, même plus que le ganodermalucidum oureishi, c’est la crinière de lion, hericiumechinaceus, qui est un champignon qui a été découvert au Brésil, qu’on appelle la crinière de lion, et qui a la particularité de reconstituer totalement les villosités intestinales. Donc, à partir de là, vous n’avez plus besoin d’absorber des pro biotiques.

Votre ventre se met à fonctionner de façon parfaite, votre comportement change du tout au tout, simplement en re-fabriquant donc, grâce à l’apport spécifique de ce champignon, à travers des molécules très précises mais aussi à travers ce qui a dans tous les champignons sous forme d’extrait, qu’on appelle des polysaccharides et les alpha et les beta glucanes qui sont les constituants essentiels de la membrane cellulaire. Et quand vous avez, encore une fois, une membrane cellulaire qui est en état de fonctionnement à tous les niveaux, vous n’avez aucune raison de tomber malade, aucune.

Bien évidemment, tout ça a été occulté par la médecine mais ce sont des connaissances de biologie, de physiologie parfaitement connues. Et c’est ça qui crée l’oxydation cellulaire, donc, le stress oxydant extracellulaire puis intracellulaire et c’est ça qui va bloquer la régénération des tissus.

Oui.

Sœur : Par rapport à la crinière de lion, j’en avais pris mais ça n’a pas enlevé la candidose.

Ah non, ce n’est pas fait pour ça. La candidose, elle peut être digestive et à ce moment-là, il y a des facteurs auto-immuns qui interviennent, qui sont plus complexes. Mais en général, tu récupères, c’est bien ce que je dis, tu récupères ta flore intestinale normale, même s’il y a du candida qui reste. Le candida, c’est un autre problème.

Elisa : … avec le CDS …

Le CDS élimine complètement le candida albicans, qu’il soit vaginal ou intestinal. En plus, il n’y a pas que le candida albicans qui est le plus connu, il y a le monilia albicans. Il y a plein de candidas différents dans le corps. Et chaque individu a une sensibilité différente au candida albicans et on a souvent retrouvé que les gens qui avaient des candida albicans ou d’autre, le monilia albicans par exemple, sont des gens qui avaient un défaut d’amour de soi. Donc, il y avait un problème immunitaire au départ puisque l’amour de soi, la reconnaissance est lié à la psycho-immunologie et à la neuro-immunologie et que affectivement quand il y a une prolifération d’un parasite, on peut dire, c’est qu’on se laisse parasiter dans la vie, simplement.

Donc, c’est une invitation, indépendamment des causes physiologiques réelles ou immunitaires réelles, à trouver en soi le pourquoi on est comme ça. C’est pareil pour tous les parasites. Mais le CDS, effectivement, vient à bout de tous les parasites intestinaux. Alors, il y en a d’ailleurs, qui se posent des questions pour le CDS en disant que si l’on prend du CDS on va détruire sa flore intestinale. Ce n’est pas vrai. Ça sera vrai uniquement au-delà d’un certain âge si vous avez effectivement, comme la plupart des gens, les villosités intestinales complètement atrophiées.

Donc, il y a des protocoles de soin, je dirais, à l’époque, on avait parlé des cristaux, j’avais donné un ordre précis pour prendre ces champignons sous forme d’extrait. D’abord, réparer la paroi intestinale parce que là, à ce moment-là, vous allez faciliter tous les échanges intérieurs/extérieurs du corps, vous allez régulariser votre comportement, vous serez moins soumis à des comportements aberrants qui sont dictés par les bactéries du ventre. Après, il y a d’autres champignons, il y en a des dizaines.

Il y en a que l’on n’utilise pas couramment en occident mais presque toutes les études scientifiques validées, même en double aveugle, ont été faites dans les pays asiatiques parce qu’ils mangent beaucoup de champignons. Vous avez le shiitake, le maïtaké par exemple qui est le «champignon dansant», qui sont des champignons qui ont un rôle cardio-vasculaire absolument énorme. Mais ça, je vous engage à regarder sur internet. Je ne peux pas passer une heure sur les champignons vu tout ce qu’on a à dire. Mais, cette connaissance est accessible à tout le monde. Quand on dit : « Google est ton ami.», n’importe qui est capable d’accéder à ces informations.

Vous avez des champignons qui sont plus rares comme par exemple, l’oreille de Judas, qui intervient sur certaine chose. Vous en avez un, le coprin par exemple, qu’on mange bien, c’est un des meilleurs champignons comestibles. Le coprin chevelu qui agit à merveille, en extrait, sur le diabète type 1 ou type 2 d’ailleurs, avec des études, ce que je vous dis. Ce n’est pas la pratique, ce sont des études scientifiques en double aveugle qui malheureusement sont très peu connues en occident et qui sont l’apanage des pays orientaux et asiatiques.

Mais le plus important, si vous devez retenir des noms, c’est :

La crinière de lion, le ganoderma lucidum ou reishi, et après, vous avez trois champignons qui viennent à peu près en même temps, à vous de consulter les indications qui sont : le maïtaké, le shiitake et le cordyceps sinensis.

Mais en sachant que tous ces extraits de champignons, alors bien sûr, il y a plus d’alpha ou de béta-glucanes, il y a plus de phospholipides ou autre, de polysaccharides. Mais tout le contenu de ces champignons ou du mycélium, ce sont des stabilisants de la membrane cellulaire, sans exception. Mais ça, bon, l’information est accessible sur Google, pas besoin de faire des formations ou des séminaires. Tout ça est largement accessible sur Google. Vous tapez le nom du champignon.

Alors, ce dont je parle là, ce ne sont pas des champignons frais. Ce sont des extraits, c’est-à-dire, qu’on concentre le champignon sous forme sèche, de poudre, qu’on met dans des gélules qui sont fermées hermétiquement parce que ça s’oxyde et qui ont des effets que tous ceux qui en ont pris, depuis des années, peuvent constater sans aucune difficulté. Donc, encore une fois, pour les mycothérapeutes, comme on dit, le champignon roi c’est le ganoderma lucidum, le reishi.

Vous avez aussi les champignons sibériens. Ils commencent à être très connus, le chaga qui est un champignon extraordinaire parce que c’est un champignon qui vit à moins 30oC en Sibérie et dans le Grand Nord canadien. Et le chaga est utilisé en Russie, aussi au Canada, surtout en Russie, sous forme de décoction, de café le matin, de poudre. Il est extrêmement efficace sur le système immunitaire et aussi sur la membrane cellulaire. Et c’est un facteur de résistance à la performance, de résistance à l’oxydation, énorme. Le chaga qui pousse spécifiquement sur les bouleaux et dans les pays très froids.

Là déjà avec ça, vous avez de quoi vous préserver sans aucun problème de beaucoup de chose.

Sœur : Et ça peut se faire en même temps que le CDS ?

Oui. Bien sûr. Bien sûr. Tu vas même favoriser, je pense, la synergie, comme on dit, entre les deux. D’une part, tu restaures la membrane cellulaire, d’autre part, tu oxygènes les tissus et la cellule. Donc, bien évidemment, tu auras des actions qui seront visibles.

(Jean-Luc regarde l’écran devant lui.)

Il y a quelqu’un qui me dit : «Trump avait parlé du CDS, on l’avait pris pour un fou.» Oui, tout à fait. Il en avait parlé parce qu’ils sont au courant. Et comme l’hydroxy…, dont on ne doit pas prononcer le nom, du professeur Raoult. Ce n’est pas pour rien si l’armée a raflé tous les stocks disponibles et que ça été interdit. Mais bon, il y a tellement de molécules. Regardez, en Espagne, ils ont trouvé une molécule espagnole, je n’arrive même pas à prononcer le nom, la piplercécidine, qui est efficace à 100%. Oh c’est une molécule qui n’est pas disponible ailleurs qu’en Espagne. Ils ont fait les études et il y a une disparition à 100% de la chose.

Le nom dont on ne doit pas prononcer pour ne pas être censuré sur le direct. Mais bon, vous avez des milliers de molécules qui agissent, des milliers. Mais, il ne faut surtout pas que ces molécules sortent, sans ça, il n’y aurait pas la dose. Tout ça, c’est que de la politique et de la finance, c’est tout. Et puis même sincèrement, admettre que l’immunité naturelle et que le système immunitaire est tout à fait capable, si vous avez une vie à peu près saine intérieurement et extérieurement, il n’y a aucune raison qu’il vous arrive quoi que ce soit.

Je vous rappelle quand même que les maladies pulmonaires, quelles qu’elles soient tous les ans, c’est la cause, enfin, c’est la cause, c’est la façon de mourir. Il y a plus de mort en fin de vie dans les âges extrêmes de la vie, par infection pulmonaire. C’est normal. C’est tout à fait normal. Il y a tous les ans, en France seulement, il y a quarante à cinquante mille morts, tous les ans de fin de vie, ce qu’on appelle la fin de vie, par infection pulmonaire. C’est quelque chose de tout à fait normal. Le problème c’est que la société occidentale, comme elle est dans l’ego, elle repousse les limites de la mort, parce qu’on ne sait pas affronter la mort.

Ce qui n’est pas le cas dans les pays plus traditionnels comme la Chine, ou encore le Japon. Déjà en occident, on nous a appris que dès que vous êtes vieux, vous êtes un rebut de la société à tous les niveaux : au travail, dans la famille. Alors, qu’en Chine, au Japon, l’ancêtre, celui qui a franchi un certain âge, il est vénéré. C’est lui qui a la connaissance, c’est lui qui a l’histoire. En France et en occident, par tous les moyens, on cherche à faire oublier cette mémoire ancestrale. Chez les chinois, la mémoire ancestrale, la mémoire des ancêtres est quelque chose d’extrêmement important.

Ils sont porteurs de l’histoire de la famille. Ils sont porteurs de l’assise même de la famille. Alors qu’aujourd’hui, quand vous êtes ménopausées, ou andropausés, vous ne servez plus à rien comme disait Jacques Attali : «Vous ne produisez plus rien». C’est comme ça. Et d’ailleurs, que ce soit Attali ou d’autres dont je ne citerai pas les noms, nous vantent que c’est une histoire extraordinaire que nous vivons parce que l’humain va enfin devenir un objet. C’est le but du transhumanisme. Rien de plus, rien de moins. Ça prouve à l’évidence que ces gens n’ont rien vécu, rien compris et qu’ils sont, même pas dans l’ego, mais dans un trip mental absolument insensé.

Et curieusement, effectivement, ce sont des gens qui pourtant ont un QI extrêmement élevé. Mais le QI ne permet pas de réussir sa vie. Quand j’étais jeune, je fréquentais le Mensa qui est un organisme où on a les plus haut QI de la planète. Mais je suis désolé, quand on voyait des gens qui avaient un QI à 180 ou 200, c’étaient des parfaits crétins, des parfaits crétins dans la vie. Ah, par contre, au niveau de l’abstraction ou la thématique des idées, de la vision de l’abstraction… mais dans la vie courante, c’était nul ! On sait pertinemment que c’est l’intelligence émotionnelle qui vous permet de réussir votre vie. Ce n’est absolument l’intelligence intellectuelle.

Mais bon, c’est l’intelligence intellectuelle qui domine pour l’instant. Pour l’instant, mais qui ne va pas durer bien longtemps.

Alors, autre question.

Elisa : Damien ne demande pas parce qu’il parle espagnol.

Elisa : Alors, à vous de demander. Et sur le chat aussi vous pouvez demander. Je prends les questions sur le chat.

Oui, celles qui passeront.

Sœur : Tout à l’heure, je voulais vous poser une question par rapport au Temps Zéro. Ça correspond à quoi, à la création ?

Le Temps Zéro, c’est ce qu’on appelle l’Alpha de la création, c’est le moment où la première conscience est apparue. Le Temps Zéro regroupe à la fois le Temps Initial et le Temps Final, parce que quand le Temps Initial et le Temps Final sont conjoints, ce qu’on appelle l’Instant Présent ou le Temps Zéro, tu t’aperçois qu’il n’y a jamais eu d’Instant Final, ni d’Instant Initial, que tout ça s’est déroulé hors du temps et de l’espace et que c’est une illusion totale.

Donc, qu’on emploi la terminologie d’Instant Présent, de Temps Zéro, c’est exactement la même chose. J’avais expliqué, la semaine précédente, que toutes nos cellules ont une base de temps qui n’est pas la même que la nôtre. Une cellule est capable de faire une transmutation alchimique en faible énergie, de transmuter une molécule en une autre. Alors que nous, si on voulait le faire à l’échelle, non pas atomique mais l’échelon macrocosmique ou visible, il faudrait l’énergie de l’ordre d’une centrale nucléaire.

Il est démontré parfaitement que les cellules vivantes, les nôtres qui nous constituent, n’évoluent pas dans le même espace-temps que ce que nous, nous appelons en conscience l’espace et le temps ; le passé, le présent, le futur, tout ce qui est l’espace.

La cellule est complètement indépendante de ces notions. Le plus important pour une cellule, c’est d’être en permanence en référence sur le cycle du Temps Zéro, ce qu’on appelle, même pour la division cellulaire, sur une fréquence qui est calibrée sur le dioxyde de silicium et sur un agencement très particulier de certains organites à l’intérieur de la cellule, dans le cytoplasme cellulaire. Il n’y a pas que les mitochondries, tout le monde fait un cinéma avec la mitochondrie parce que c’est issu de l’ARN viral, mais il y a des organites autrement plus importants dont j’avais parlés dans les précédentes vacances.

Donc, il y a une dynamique cellulaire. Nous évoluons en conscience à l’intérieur de ce corps avec des données observables ; le temps, l’heure qui s’écoule, l’alternance jour/nuit, alors que nos cellules n’évoluent absolument pas dans le même espace-temps que nous. Elles évoluent sur un temps beaucoup plus rapide puisque, quand une cellule fait une réaction chimique qui pour nous nécessiterait des conditions incroyables, la cellule peut le faire. Et en plus, en respectant ce qu’on appelle l’homéostasie, c’est qu’il n’y a pas d’échauffement dans la cellule, puisqu’on est régulé en tant qu’être humain à 37oC et que les cellules sont capables de faire ça, parce qu’elles le font pendant des temps extrêmement courts.

C’est-à-dire qu’on est dans l’ordre d’une unité de mesure qui est de dix puissance, je ne sais plus combien, mais c’est du milliardième de milliardième de milliardième de seconde. Et pourtant, nos cellules le font tous les jours. Donc, l’espace-temps que nous concevons, conceptualisons ou observons n’a rien à voir avec le temps cellulaire. C’est aussi un des nombreux paradoxes de ce que nous appelons le … (inaudible).

En plus, quand on sait que les comportements que nous avons dans la vie sont dictés, par l’apprentissage des fameux petits diables, pour ceux qui ont connu AD, c’est-à-dire tous les conditionnements que l’on construits entre 0 et 4 ans et qui deviennent inconscients et qui vont nous donner des stratégies comportementales qui vont nous suivre toute notre vie. Ensuite nous avons nos bactéries dans le ventre qui mettent leur grain de sel au niveau des émotions. Par exemple, on a parlé tout à l’heure des candida albicans. Ces candida albicans sont reliés à la peur. Donc vous allez avoir un individu qui va avoir peur. Il ne sait pas pourquoi mais il a peur. Ce n’est pas lui, ce sont ses bactéries.

Alors ensuite, vous avez le cerveau du cœur, qui est un autre cerveau qui a été découvert, qui est réel. Vous avez trois cent ou quatre neurones autonomes dans le cœur et ce qui se passe justement quand on parle du Feu du Cœur, de l’activation de la Couronne Radiante, c’est quand la prééminence du cerveau laisse sa place au cerveau du cœur. Et là vous débouchez spontanément sur l’humilité, le service, c’est-à-dire l’aide aux autres plutôt que l’aide à soi. Et donc, tous les étages du cerveau de la tête, c’est-à-dire qu’aussi bien le néocortex qu’on appelle la cognition, que le cerveau émotionnel, le méso cortex ou encore le cerveau reptilien, n’a plus aucune prééminence.

Bien sûr, il fonctionne mais c’est le cerveau du cœur qui prend le relais. C’est celui qui est responsable de l’empathie, du charisme, de l’aide aux autres, de l’Amour, de l’état Agapè, de l’État Naturel. C’est simplement que le cerveau de la tête a remis les clés au cerveau du cœur. C’est une réalité, ça on le sait parfaitement. Quand j’ai parlé du double Tore du Cœur et de la Couronne Ascensionnelle du Cœur, ce n’est rien d’autre que cela au niveau réel qui se produit dans notre corps. C’est que le cerveau du cœur prend l’ascendance sur le cerveau de la tête, ce qu’on appelle passer de la tête au Cœur.

Et le cerveau viscéral du ventre qui est l’attachement, bien évidemment de l’ego qui vient du troisième chakra, quand on passe le huitième corps, on passe de l’ego viscéral au cœur. Quand on dit que ça descend de la tête au cœur, là c’est le mental qui cède sa place au cœur. Ce sont deux mouvements qui sont, en général,  successifs dans le temps par l’activation des nouveaux corps, eh bien c’est ça qui confère la Liberté. À ce moment-là, les structures présentes, le thymus se réactive à l’âge adulte, ce n’est plus du tout un reliquat ou quelque chose qui sert à rien.

Et quand vous êtes dans le Cœur effectivement, votre système immunitaire, la reconnaissance du Soi, devient quasi parfaite.  C’est pour ça que Omraam Michaël Aïvanhov, dès 2009, nous avait dit que ceux qui avaient le Chant de l’Âme, qui signait le passage de la tête au Cœur, et ceux qui avaient vécu l’activation de la huitième porte, à l’époque on sentait comme s’il y avait un poignard qui était planté à la pointe du sternum, n’auront aucun problème avec les vibrations, n’auront aucun problème avec les rayons gamma, n’auront aucun problème avec le chaos du monde. Il l’avait déjà dit avant que toutes ces structures soient activées. Et c’est exactement ce qui se passe.

Donc, ouvrir le Cœur, c’est déjà que le cerveau du cœur prenne le pas sur le cerveau de la tête et sur le cerveau du ventre. C’est ce qu’on a appelé à l’époque des Résonances Agapè, le rythme à trois temps du cœur, c’est-à-dire que vous passez d’un rythme à deux temps à un rythme à trois temps. Et ça se sent, ça se vit. Ce sont les techniques d’ostéopathie vibratoire que j’ai remontrées la semaine dernière. Si ça vous intéresse, on le fera dans la semaine.

Elisa : Il y a une question que je veux te poser toujours en relation aux inquiétudes, que me font passer des gens parce que vraiment ce n’est pas très joyeux, non? La 5G qui va…, et le graphène et tout ce dont on est en train de parler. Donc, il y a un avenir vraiment sombre pour le personnage.

Moi, je dirais même, qu’il n’y a aucun avenir. (Avec sourire)

Elisa : Alors, oui mai, je veux dire dans le temps qui reste. Alors, moi, je me demandais si, de toute façon, il n’ya pas une adaptation quand même du corps du personnage.

Oui.

Elisa : Parce que, bon, on a passé beaucoup d’expériences et donc on s’est plus ou moins adaptés. D’ailleurs même, on arrive à s’adapter à la douleur et aux conditions tellement pessimistes que l’on est en train de vivre.

Oui. C’est valable pour le graphène, c’est valable pour la 5G, je pense, comme ç a été  valable à chaque fois qu’ils ont créé la 3G, la 4G, les ondes télégraphiques qui ont déclenché effectivement, des épidémies ou des pandémies. Mais la nouvelle adaptation qui nous est proposée, c’est l’adaptation au Trou Noir, c’est-à-dire au Néant. C’est ce qu’on a préparé depuis trente ans et tout ce qui a été enseigné par AD et par tant d’autres, de nous conduire, selon un fil directeur et une histoire donnée, à l’extinction de l’illusion de la conscience. Qui veut continuer la conscience, si ce n’est la conscience ?

C’est-à-dire, que quelque part en disant ça, quelqu’un qui dirait ça, c’est quelqu’un qui s’identifie encore à sa conscience mais on est antérieur à la conscience.

Elisa : Oui, mais, la majorité des gens, ils veulent continuer le rêve et ça …

Ah bien, avec le cauchemar, je te promets, qu’ils vont se réveiller du rêve ! Et là, ce n’est pas seulement un phénomène d’adaptation ou alors c’est une adaptation au Réel. Et quand tu vis le Réel, il n’y a plus de place pour la conscience, il n’y a plus de place pour une forme quelle qu’elle soit. Et encore une fois, …

Elisa : Donc, il n’y aura pas d’adaptation pour ce personnage.

C’est une adaptation finale, on va dire. (Avec le sourire aux lèvres.)

Elisa : On va griller directement.

Directement, mais Pépère en a parlé en 2009. C’est le grille-planète. Que ce soit par la 5 G, par Nibiru, par le rayonnement gamma de la Terre, du cosmos, du rayonnement solaire, ça ne change rien. Ce sera le même résultat.

Elisa : Le personnage veut persister.

C’est son but. Le personnage, il est inscrit en lui ce qu’on appelle dans le cerveau reptilien des réflexes de survie, c’est ce que j’expliquais la semaine dernière, tu mets ta main sur le feu, tu n’as pas besoin de penser à la retirer, tu la retires. Ça s’appelle les réflexes de survie. Donc, l’adaptation est une chose, oui, mais, l’adaptation finale, c’est de voir la Vérité et de vivre le Réel. C’est le Paradis Blanc qui est suivi, tout de suite après le Flash Galactique, par l’établissement de la Vérité.

Elisa : Imagine-toi que ça dure encore cent ans ? Alors là vraiment, le corps, on va vivre mal.

Je ne sais pas. Mais le corps peut s’adapter sauf à la radioactivité parce que le rayonnement gamma, c’est un rayonnement qui met fin à tout système carboné.

Elisa : On ne pourra pas s’adapter à la radioactivité.

Ah non. Le rayonnement gamma, non, il n’y a plus de cellules. Il n’y a plus de forme. Le rayonnement gamma ne permet pas une adaptation. Il permet une Résolution.

Elisa : Hier, j’ai vu des vaisseaux, vraiment déjà physiques.

Oui. Oui.

Elisa : Alors donc, vraiment on serait dans les temps de … .

Oui, on est dans les temps, on est même très loin dans l’apocalypse. On est dans la révolution finale. Le Mensonge Planétaire est en train d’être éclairé de partout. Il reste la révélation des plans infernaux. Pour l’instant, c’est bien sympa, il y a les vaisseaux de Marie qui se baladent dans le ciel, les anges du seigneur, les Arcturiens, les archontes, mais il reste la révélation des plans les plus profonds. À un moment donné, ça a été écrit dans toutes les prophéties, vous verrez les démons, réellement. Vous verrez les entités qui vous accompagnent, que vous avez planquées dans votre dos, vous verrez des entités infernales qui vont sortir de terre. C’est le plan.

Ça a été préparé même par les élites, quand je disais qu’ils ont mis les centrales nucléaires sur les failles et sur les zones sismiques, tout ça c’est pour la venue, entre guillemets, de l’antéchrist, c’est la libération des entités infernales vivant dans l’Infra terre, enfin des zones intermédiaires de l’Infra terre, pas les peuples interstellaires ça, ça n’a rien à voir. C’est écrit en toutes lettres, c’est bien dans toutes les prophéties où tu tournes ta tête. On doit faire face à notre propre création. Et c’est à ce moment-là que tu pars dans un grand éclat de rire, tu as une grande frayeur. Mais, on le verra, là. Il y a des gens qui les voient les entités infernales.

Mais ce n’est pas un prétexte de peur. Quand tu comprends que le diable, quel que soit sa forme, ne peut rien contre toi, qu’est-ce que tu fais? Qu’est-ce qui chasse le diable? C’est le rire. Le diable n’existe que parce que tu as peur. Dès que tu ris, moi j’ai déjà vécu l’expérience il y a trente ans avec des entités démoniaques. Au début, bien évidemment, j’ai appris tous les rituels de magie, d’exorcisme, pour m’opposer à ça, et puis un jour j’ai compris à force de le vivre qu’il suffisait simplement de rire. Et que, quand tu ris, le diable ou les entités diaboliques n’ont aucun pouvoir sur toi. Elles se nourrissent uniquement de ta peur.

C’est pour ça d’ailleurs que ce monde est un monde prédation. C’était uniquement pour générer de la peur parce qu’elles se nourrissent de nos émotions. Mais si tu n’as plus d’émotions, si tu es réellement dans le cœur et si tu ris, c’est l’émotion de la joie, aucune entité ne peut rien contre toi. C’est tout ce qui a été vécu en 2018, 2019 avec la réabsorption des essences. On a réabsorbé le diable pour comprendre que le diable ce n’est rien d’autre que nous. Tant que tu considères que c’est extérieur, tu as peur. La plus grande source de ténèbres et de lumière est dans chacun de nous. Il n’y a rien d’extérieur.

Et c’est facile, quand tu vas dans les milieux spirituels ou énergétiques, on dit : «J’ai été attaqué, j’ai une entité.» Mais ce n’est pas vrai même si on la voit, au niveau médiumnique, tu les vois. C’est ton état qui attire quelque chose. Ce n’est qu’une résonance là aussi, mais pas une Résonance Agapè, une résonance de l’ombre. Et ça se passe toujours comme ça. Il n’y a pas de victime, il n’y a pas de gourou, il n’y a pas de sauveteur. Il n’y a pas de dieu, il n’y a pas de diable. Il n’y a même pas de conscience.

Mais tout ça, faut-il encore le comprendre, et tu ne peux pas le comprendre intellectuellement. Tu ne peux pas le comprendre par le fonctionnement de la conscience. Tu ne peux le comprendre qu’en le traversant et en l’éprouvant, c’est-à-dire, en le vivant. Bien évidemment, tout le monde ne l’a pas encore vécu ce truc là… L’humanité est marquée par la plus grande frayeur de sa vie avec ce qu’ils ont créé. Ils ont créé la peur, tout simplement, pour un truc qui ne tue personne. Enfin, c’est merveilleux. La mortalité de la grippe ou la mortalité par accident de voiture est de loin supérieure au danger illusoire de ce pseudo truc, là.

C’est insensé, quoi. On est arrivé à un degré de manipulation tel, vous le voyez bien l’égrégore de la peur, vous voyez bien l’égrégore de ceux qui ont pris leur dose. Ils auraient mieux fait de fumer un peu de cannabis, ça aurait amélioré les choses, plutôt que de se mettre tous à la cocaïne comme au gouvernement, qui est la pire des drogues. Et c’est comme s’ils prenaient des biberons de peur. Pour quoi ? Parce que la peur leur donne l’ascendance. C’est ce que font les pervers narcissiques avec l’accusation, l’inversion accusatoire. Ce sont les techniques de manipulation des foules qui sont connues, Goebbels en avait très bien parlé lors de son procès.

Il dit, ce qu’ils ont fait on peut le faire avec un roi, on n’a pas besoin d’avoir une dictature. À partir du moment où vous captez l’attention des foules et que vous leur instillez la peur, vous les commandez. C’est ce que fait un pervers narcissique. C’est comme ça, que fonctionne, malheureusement,  la psyché humaine. Et en plus, comme ça été dit, nous sommes des co-créateurs, c’est-à-dire que tout ce que nous pensons, s’actualise. Donc, vous pensez peur, vous sécrétez de la peur et vous créez de la peur partout. Eux, ils le font dans un but de manipulation et d’asservissement. Mais on se le fait très bien tout seul par rapport à nous-mêmes.

Dès que vous croyez à vos propres peurs, vous êtes cuits. Il n’y a rien d’autre que ce jeu-là. C’est un jeu morbide, mais c’est le jeu de la conscience. C’est le jeu de la dualité, c’est le jeu de la forme, c’est le jeu de l’illusion. Et comme je l’ai dit, il est beaucoup plus facile de se réveiller du rêve, du rêve de la forme, du rêve de notre identité, par un cauchemar que par une poursuite du rêve. Donc on passera, effectivement, on le voit tous les jours, par un cauchemar terrible pour le personnage et bientôt pour la conscience. Parce que quand la conscience va s’apercevoir et voir tout ce qui était invisible auparavant, ça va être un sacré choc.

Il y aura autant de choc par la vision des vaisseaux dans le ciel, qui vont recouvrir le ciel, que par la vision des entités infra-terrestres, pas intra-terrestres, infra-terrestres. Mais, c’est le même choc. L’important c’est de choquer, pour ébranler le rêveur et pour ébranler ceux qui sont encore soumis à des idéaux du temps ou à des idéaux de la forme ou à des idéaux d’une quelconque supra-conscience ou supra mental, comme l’a expliqué Sri Aurobindo. Tout ça, c’est du cinéma. Mais, vous n’avez aucun moyen de le conceptualiser. Vous n’avez aucun moyen de l’accepter que ce soit avec votre intellect, avec votre énergie, même si vos chakras sont ouverts.

Et encore moins avec votre conscience parce que c’est quelque chose qui échappera toujours à la conscience. Mais bien sûr, oui, pour répondre à ta question, le réflexe de survie est inscrit dans le corps physique comme il est inscrit dans la conscience, Il y a un instinct de préservation, de l’illusion donc du rêve. Alors qu’il n’y a rien à préserver. Mais, tant que ce n’est pas vécu, ça ne peut pas être compris. Bidi a répété pendant des années : «La compréhension est le vécu.» Il ne peut pas y avoir de compréhension intellectuelle. Il ne peut pas y avoir de compréhension énergétique ou vibratoire.

Il ne peut pas y avoir de compréhension à travers même celui qui accepte le supra mental. La compréhension là, découle directement du vécu, aucune connaissance ne peut nous y mener. C’est impossible.

Encore une question ou deux.

Frère : Tout à l’heure, tu évoquais le coup de poignard, en fait au niveau de la pointe du sternum. Mon interrogation c’est qu’est-ce qui amène ce coup de poignard, à quoi c’est lié en fait, quel est le phénomène qui se met en œuvre ?

C’est l’activation de ce qu’on a parfaitement décrit dans AD en 2009 et 2010, l’activation des cinq nouvelles fréquences ou des cinq nouveaux corps parce qu’on a sept corps dans la médecine traditionnelle énergétique ; corps physique, corps éthérique, corps astral, corps mental, corps causal, corps bouddhique et corps atmique. Et, en 1984, ont été adjointes cinq nouvelles fréquences. Et ces cinq nouvelles fréquences, OD-ER-IM-IS-AL, qui sont en fait l’inversion de do-ré-mi etc, se sont impactées sur cinq points de vibration, qui sont situés ici, pour le huitième corps à la pointe du sternum, jusqu’au douzième corps, qui lui est situé juste au-dessus de la racine du nez.

Chaque activation de ces corps donne lieu à des activations de certains potentiels spirituels. Le 8ième corps qui est appelé le passage de l’ego au cœur ou la crucifixion, nécessite l’abandon du service à moi, de l’ego qui s’approprie, au Cœur. Et comme ça commencé en 84, moi, je me rappelle très bien en 84, j’ai passé deux ans avec l’impression d’avoir un poignard planté là. (Montrant la pointe du sternum.) Aujourd’hui, ça avait été expliqué à l’époque en 2009, le chemin le plus classique, c’est d’activer depuis le huitième jusqu’au douzième, dans le sens de la montée.

Il y en a qui ont fait le chemin inverse qui est beaucoup plus facile parce que tu ouvres d’abord les potentiels spirituels, (montrant le bout du nez, point AL) c’est-à-dire l’androgyne primordial, la communication avec le Divin, (montrant le point IM à la gorge), le rayonnement du Divin, (point ER à la poitrine) et ensuite, en dernier, l’activation du 8ième corps (la pointe du sternum, point OD).

Donc, tu peux passer de la tête au Cœur ou de l’ego au Cœur en sachant qu’il y avait un chemin privilégié qui était le passage de l’ego au Cœur, tu vois, au tout début des années de réception de la Lumière et que, aujourd’hui, effectivement, vous avez des frères et des sœurs, qui ont  le Chant de l’Âme, qui vivent la Couronne Radiante et qu’ils ont encore ce point douloureux (montrant la pointe du sternum). C’est-à-dire, qu’il y a quelque part, un attachement, même si l’ouverture du Cœur est réelle, à l’ego, c’est-à-dire, à la forme. Ce n’est pas péjoratif ce que je dis. Et d’autres ça va être l’attachement au mental ou à la notion d’évolution.

Ça traduit les résistances de la rencontre entre la fusion et l’éternel, la fusion entre le mensonge et le Réel, comme disait Bernard de Montréal. Mais, c’est le même processus. Une fois que ces cinq fréquences sont activées, que ce soit dans le sens descendant ou montant, à ce moment-là tu es disponible pour ce qu’on appelle non plus le chakra du Cœur ,qui est tout petit, mais pour la Couronne Ascensionnelle et la Couronne qu’on a appelée «du Feu du Cœur Sacré» qui te conduisent tout naturellement à ta propre auto-réabsorption, ce qu’on a appelé le Cœur du Cœur, qui est le point central du chakra du Cœur, qui est le lieu où se résout la dualité.

Et là tu passes dans la conscience Unitaire, le Paradis Blanc, si tu veux, qui est l’étape qui jouxte la découverte et le vécu de l’Absolu. Et ce n’est pas le vécu du Paradis Blanc qui te libère, le vécu du Paradis Blanc te libère de la forme, mais le passage du Paradis Blanc au Néant, entre guillemets, te libère de la forme, c’est-à-dire de la conscience. La conscience est toujours liée à une forme que ce soit la forme d’un brin d’herbe, d’un univers, d’un atome. La conscience est tributaire d’une forme quelle que soit la dimension. Et tant que tu n’as pas vécu ce passage au Point Zéro, c’est-à-dire, non plus l’activation des cinq fréquences mais l’activation du double Tore du Cœur, tu ne peux pas être libre.

Il n’y a aucun concept qui peut en rendre compte, aucune expérience qui peut te le faire vivre, aucune énergie, aucune vibration, aucune conception. C’est le moment où tu Es vraiment, tu rejoins et où tout le monde ne peut que se reconnaître. Tous ceux qui l’ont vécu, même s’ils en doutaient avant, le vivent à ce moment-là de façon naturelle. C’est pour ça que j’ai appelé ça l’État Naturel, l’État du Réel, enfin bon, il y a plein de terminologies possibles. Mais c’est toujours la même chose, c’est-à-dire quand tu découvres le Réel, c’est ça qui met fin au monde. C’est ce que disait Nisargadatta, il y a quarante ans, trente-cinq ans, quarante ans, il disait : «La recherche de la Vérité va mettre fin au monde.»

La recherche de la Vérité, ce n’est pas une recherche spirituelle. C’est simplement la découverte, comme disait Eckart Tolle, du pouvoir de l’Instant Présent. Tu vois bien que tous ces gens-là, Eckart Tolle et tant d’autres, n’ont jamais été dupes des archanges, des anges, des archontes. Ils n’en parleront jamais. Ils ne sont pas passés par ces étapes. Chacun aborde la Vérité de, à la fois de nombreuses demeures dans la maison du Père, mais il y a aussi d’innombrables chemins qui te permettent de réaliser qu’il n’y a jamais eu de chemin et qu’il n’y a jamais eu de demeures.

Frère : Du coup, en fait, plus c’est tardif, plus en fait on shunte des étapes. C’est ça ?

Complètement. Nous, à l’époque en 84, les premiers qui ont été ouverts, on mettait des années pour passer d’une étape à une autre. Alors qu’aujourd’hui, tous ceux qui découvrent ça maintenant, le vivent. Donc, ils n’ont plus besoin de savoir ce qu’est une Étoile, ce que c’est un chakra, ce que c’est une Porte, c’est fini. Les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers. C’est exactement ça mais ça c’avait été expliqué aussi durant de nombreuses années, que tous ceux qui allaient arriver à partir du moment de la libération du noyau de la Terre, qui elle est survenue en novembre 2011 – ce n’était pas la fin du monde en décembre 2012…

C’est la libération du noyau cristallin de la Terre, de son enfermement, qui a permis à beaucoup d’êtres de vivre ce qu’on a appelé l’Onde de Vie qui n’a rien à voir avec la kundalini, qui est une énergie qui est effectivement venue du noyau cristallin de la Terre, qui est remontée par les jambes, qui a atteint le sacrum, qui s’est jointe à la kundalini et aussi avec l’énergie descendante de la Shakti, qui est remontée le long du dos dans ce qu’on a appelé le Canal de l’Éther et qui a fusionné les énergies du haut et du bas dans le Cœur.

À ce moment-là effectivement, il y avait libération, si on peut dire, mais il y avait surtout l’activation de la Couronne Radiante Ascensionnelle, comme on la nommait, et la transcendance  de l’illusion et l’accès au Cœur du Cœur, c’est-à-dire, à l’État Agapè, à l’État Naturel, l’État Réel. Et tout ça, maintenant, vous n’avez même plus besoin de le savoir. C’est une connaissance qui a permis de stabiliser le processus.

Moi je l’ai décrit en le vivant et parce qu’on était beaucoup à le vivre. Mais tous ceux qui débarquent, entre guillemets, aujourd’hui, sont beaucoup plus libres que nous. Parce que nous on était colorés par l’histoire spirituelle, on était colorés par le karma, on était colorés par la mémoire de nos vies passées mais pas la mémoire du Réel. Alors qu’aujourd’hui, ce qui se révèle naturellement c’est la mémoire du Réel, ce qu’on a appelé à l’époque, le Serment et la Promesse, de la Source.

Nous avons fait serment à l’instant Alpha de la création de nous souvenir qui nous étions antérieurement à la conscience et à la création, au moment Oméga. C’est pour ça qu’on a dit que l’Alpha rejoint l’Oméga et qu’en le vivant tu t’aperçois qu’il n’y a pas plus d’Alpha que d’Oméga. Tout ça c‘est du pipeau. Et ça te met effectivement dans une grande Joie, une grande Humilité, une grande Simplicité, quoi que tu fasses dans ta vie.

Et là tu te poses des questions sur le temps qu’il va faire. Tu te poses des questions sur ta vie dans le personnage. Mais il n’y a plus aucune question concernant la conscience ou la spiritualité. Tu n’es plus dupe de tout ça. C’est pour ça que Nisargadatta disait que : «La spiritualité est une escroquerie et que la conscience est une maladie.» Et heureusement, mortelle.

Voilà, donc ça semble tellement gros pour la conscience que c’est inacceptable, encore plus gros pour le personnage qui pense que c’est de la folie pure et dure. Mais le problème c’est qu’on est des millions à le vivre. Et chaque jour qui passe, on est de plus en plus à se rendre compte du Réel. Donc il y a un pouvoir de contamination, ce que j’avais déclaré en juin 2019, six mois avant la pandémie du coco, j’avais dit qu’il y avait une pandémie Agapè qui allait se diffuser sur toute la planète. Effectivement, c’est ce qui s’est passé.

Donc d’un côté, tu as le simulacre, le corona circus, (montrant un cercle autour de la tête) qui s’appelle couronne et de l’autre côté, le vrai couronnement, qui est la restitution à l’État Originel ou l’État Réel. C’est la pandémie Agapè qui effectivement se propage de la même façon que l’épidémie du corona circus.

Alors, on va peut-être arrêter. Ça va être l’heure du repas.

Donc, on reprend après le repas à 16h00 avec une canalisation jusqu’au soir, mais qu’on coupera aussi au milieu, de Omraam Michaël Aïvanhov. N’oubliez pas, pour les auditeurs comme pour vous ici, de toutes les façons possibles de préparer les questions pour Pépère. D’accord ? Allez, bon appétit à tout le monde.

NOUS SUIVRE

Tous droits réservés 2021 © Apothéose.live

Politique de confidentialité

Sceau hébergement écoresponsable