Blog (español) : Link   Blog (português) : Link

Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link

(français)

(español)

Téléchargement (download) :  MP3 (français)

Téléchargement (download) :  MP3 (español)

Téléchargement (download) : Texte PDF (français)

ABBA 1

27 Octobre 2018

Abba, présent en le cœur de chacun, salue votre présence, et votre Joie.

Avant de commencer à entendre et écouter vos questionnements et interrogations, ou témoignages, installons-nous en chacun de nous, en la présence et l’évidence de la Paix, en l’évidence et la présence de l’Amour.

Silence

Ainsi, en cet état, si présent et si intense, chacun placé en le cœur du cœur, en l’Évidence de la Vie, accueille, et reçois, ce qui est.

Bien-aimés enfants de l’Unique, il est temps maintenant de partager et d’échanger. En la Vérité de l’instant, au travers de votre personne, s’exprime en vous le besoin de dire, le besoin de témoigner, le besoin de manifester l’Évidence qui est vécue au dedans.

Bien-aimés, il est temps maintenant de laisser s’exprimer ceux qui ont quelque chose à dire et à manifester.

Silence

Qui veut parler, qui veut dire, qui veut questionner ?

Silence

Je vous invite, chacun de vous ici, à laisser émaner de vous tout ce qu’il peut émaner. Que cela soit comme histoire, témoignage, questionnement, ou simplement rendre compte de votre présence en cet instant.

Silence

Rappelez-vous que cela n’est pas pour vous ni pour moi, mais que vous le faites pour rendre témoignage de votre présence. En quelque état que vous soyez, en quelque état que vous vous présentiez, l’accueil de chaque Abba présent permet de nommer Cela, et de l’exprimer avec Joie et légèreté.

Je ne peux que vous laisser exprimer ce qui ne demande qu’à se manifester et à apparaître, au sein de cette assemblée.

Chacun de vous est Abba, au-delà de toute croyance, comme au-delà de toute supposition, même si cela vous semble inconnu, même si cela vous semble déraisonnable, ou impossible.

Il n’y a pourtant que cette Vérité, qui vous conduit à l’être, couplé au non-être, antérieur à la Création, antérieur à la manifestation. Quelle que soit votre histoire, quels que soient vos questionnements, ils ne s’adressent en définitive qu’à vous-mêmes.

En nos échanges, dorénavant, il n’est pas question d’expliquer, mais de faire vivre. Les mots et les phrases ne sont dorénavant que les supports de l’Évidence, les supports de la Joie et de l’Amour.

Alors je ne peux que vous encourager à ne rien réfréner de ce qui effleure sur l’écran de votre perception et de votre vécu en cet instant.

Silence

Qui décide de laisser sortir de ces lèvres la première interrogation, ou le premier témoignage ?

Voix : Il y a une question qui se prépare, là.

Participant : Je suis Jean, et en mon cœur, je suis là.

Voix : Dois-je répéter ?

Non. Bien-aimé, être là, ici ou ailleurs, mais être disponible, est la première étape vers cet accueil, permanent. Parce que en t’accueillant, tu accueilles bien plus que l’histoire, par ta disponibilité, tu te rends plus que disponible, tu te rends réceptif, au-delà de toute sensation, comme de toute perception. De ce silence apparent, vient te combler l’élégance de la Grâce et l’évidence de la Joie, dès l’instant où, comme tu le dis, tu es là, posé, et accueillant.

La Lumière, au-delà des injonctions et de ses appels, vous appellera de plus en plus souvent à vivre ce silence, propice à votre présence comme à votre absence, où le Je Éternel se fait ressentir, au-delà de la perception, par l’évidence de la conscience elle-même, par la sérénité et la Paix.

Être ici, être là, comme tu dis, disponible, au-delà même de toute utilité ou de tout sens, te donne à vivre l’ultime direction de ton chemin, te montrant l’Évidence, non pas de ce que tu as parcouru, ni de ce qu’il te reste à parcourir, mais bien à saisir, dans toute son importance, que le chemin n’est que la vie, et que ce chemin ne dépend d’aucun pas, ni d’aucun pied, ni même d’aucun regard. Parce que l’Amour est le chemin qui n’a pas besoin, en le Je Éternel, de mouvement, de forme, d’histoire ou de scénario, ni même de temps.

Là est la source de contentement, là où tu n’auras plus jamais soif, là où tu resteras concrètement et réellement, à l’intérieur de ton être et dans ton monde intérieur, en cette Liberté et en cette légèreté.

Si vous prenez pour habitude d’être là, disponibles à vous-mêmes, sans demande, sans idées, sans pensées, sans être pour autant hors de ce monde, sans pour autant chercher à échapper à quelque condition que ce soit, mais simplement être disponibles au sein de cet instant présent, au sein de l’instant, cet instant s’éclairera de plus en plus pour chacun de vous, par un éclat de rire ou un éclat de Joie, traduisant l’ineffable, au travers de ce personnage.

Être là, ici ou ailleurs, c’est être disponible, non pas pour soi, ni même pour l’autre, ni pour quelque monde que ce soit, mais simplement pour la Vérité, qui ne dépend d’aucun monde et qui est antérieure au monde, et qui demeurera même quand les mondes seront passés.

C’est en disant « je suis là » que l’être et le non-être se conjuguent dans la même Lumière et dans la même légèreté.
Il va vous devenir de plus en plus aisé d’assimiler et de comprendre, en le vivant, que tout découle de là. De cette ouverture particulière que j’ai nommée « accueillir », qui nécessite, bien sûr, votre placement au sein de l’instant présent, afin que cet instant présent soit dégagé de toute référence à un quelconque passé, comme de toute projection en un quelconque résultat. C’est donc bien en votre disponibilité à chaque minute, en étant là, que se réalise l’ineffable, dès l’instant vous n’en demandez rien, dès l’instant où vous n’en saisissez rien, dès l’instant où cet accueil devient la disponibilité, la présence et l’absence, la Joie et le silence, tout cela au même endroit, au même espace.

C’est ainsi, comme cela vous avait été dit, qu’au fur et à mesure du chaos du monde, la Joie grandira. Souvent il vous a été dit « la peur ou l’Amour », souvent il vous a été dit qu’il n’y avait pas d’autre choix que l’Amour. Les circonstances de ce monde vous amènent en quelque circonstance, qu’elle soit personnelle, collective, familiale, professionnelle, sociétale, vous amènent à retrouver ce que vous êtes en Vérité.

Comme cela a été dit, absolument tout est à la bonne place. Non pas pour vous faciliter votre vie, mais pour faciliter l’émergence de la Vie. En cela, il suffit d’être là. Sans demande et sans attente, sans arrière-pensée et sans but. Cela est la disponibilité totale de votre corps comme de votre mental, comme de votre présence. Et de cette disponibilité totale, en cet instant comme en un autre instant, que se déroulent l’émergence, la naissance et la floraison de la Joie.

Il a été fait état à de nombreuses reprises d’innombrables trames temporelles qui devaient se rejoindre à un moment donné, que cela soit en vous comme en chacun, comme pour chaque interaction existant sur l’ensemble de la vie sur cette planète.

Il vous faut passer de l’acteur au spectateur, au catalyseur, c’est-à-dire celui qui est là, sans rien attendre et sans rien demander, qui magnifie ainsi par cet accueil sa présence, et qui permettra alors pour chacun de vous de connaître l’indicible Vérité, qui ne dépend aucunement de vous, et qui ne dépend d’aucun monde, ni d’aucun avenir, ni d’aucun événement de ce monde. Et que cela soit les événements de vos vies, personnels, que cela soit au niveau de la société, des interactions, absolument tout est orchestré par l’intelligence de la Lumière, afin de vous amener au plus juste de votre disponibilité, de votre présence et de votre accueil.

Vous n’avez besoin d’aucune référence, d’aucun appui, ni même d’une quelconque compréhension. Il s’agit en définitive d’une posture de la conscience qui cesse enfin sa projection, ses réactions, et qui se dirige vers sa propre vacuité, par le silence et par le fait d’être là, et qui va de toutes les manières possibles, de la plus brutale à la plus délicate, vous amener à Cela.

Le plus dur, et je le répète, est d’accepter qu’il n’y a rien à entreprendre par rapport à Cela, et qu’il y a juste à accueillir, être disponible et être vrai.

Au sein de tout monde, même libre, de troisième dimension, même sans prédation, il y a toujours cette notion de causalité, de chaîne logique, d’interaction de consciences. Ce qui vous est offert dorénavant est bien plus que cela, c’est directement de traverser tout ces mondes de manifestation, de création, toutes ces histoires liées au temps et à l’espace, de traverser cela avec de plus en plus d’Évidence, et de ne pas être stoppé, ou arrêté, ou freiné par quelque élément de l’histoire de votre personne, ou quelque élément de l’histoire de votre conscience. Car c’est ainsi que vous vous découvrez en ce que vous êtes, au-delà de toute conscience, et antérieurement à elle. Et dont le témoin, vous le savez, depuis d’innombrables mois pour de nombreux frères et sœurs parmi nous, est la Sérénité, la Paix, et la Joie.

Vous êtes de plus en plus nombreux, de façon extensive ou de façon plus légère, à constater cela, Même s’il n’y a pas la Joie, encore, de manière permanente, il y a ces moments et ces instants, quelles que soient vos occupations ou quels que soient vos alignements, qui vous amènent petit à petit, je dirais, à cet éclair de lucidité, là où le temps n’existe plus, là où l’espace ni les formes ne peuvent exister, et où reste seulement l’Évidence de qui vous êtes.

Silence

Comme vous le savez aussi, les voiles ont été ôtés, que cela soit au niveau du macrocosme comme de l’individu. Il restait jusqu’à présent le poids des habitudes et des conditionnements pris au sein de ce monde. Aujourd’hui, même cela ne représente plus la moindre possibilité d’occultation de la Vérité, dès l’instant où vous-mêmes, n’y cherchez aucune Vérité, mais simplement la Vérité de qui vous êtes, au-delà de toute supposition, de toute pensée, de toute énergie et de toute vibration.

Je te remercie d’avoir dit être là. Car être là est l’essentiel, non pas parce que je parle, non pas parce que je suis là, mais parce que tu es là, et qu’au sein du silence, cette simple phrase que tu as prononcée traduit ta disponibilité. Tout découle de là dorénavant. C’est en quelque sorte en ce va-et-vient entre l’éphémère et l’éternel qui prend de plus en plus d’espace, de temps, au sein même de ce monde, que se réalise l’intégralité de la Vérité, celle du Je Éternel.

Comme vous le constatez, être là ne peut pas s’accompagner d’un quelconque préalable au niveau spirituel, au niveau personnel ou au niveau projection. C’est cette intensité de l’instant présent, l’intensité de votre présence, qui réalise la fusion, en quelque sorte, de l’être et du non-être. Et cela ne peut vous tromper, car il vous suffit d’observer votre vie en ses aspects heureux comme malheureux, pour voir que cela ne change rien à votre présence, à celui qui est là.

Je dirais même que les circonstances heureuses ou malheureuses de votre vie, actuellement, ne sont là que pour cela, vous faire redécouvrir qu’au-delà de toute identité, comme de tout monde, vous n’êtes que l’intelligence pure, qui a œuvré aux ateliers de la création voilà des temps immémoriaux et qui se retrouve aujourd’hui, à la fin de son périple.

L’heure est venue, pèlerin d’éternité, de remettre tous tes fardeaux sans aucune exception. Non pas à une quelconque autorité extérieure, mais bien plus, à la Vérité de la Lumière, sans rien de plus, sans rien attendre, sans rien espérer, parce que cela se passe dans l’instant, et non pas après un certain délai, ou un certain temps.

L’immédiateté de la Lumière est telle dorénavant que je pourrais dire avec vous, que tout est signe. Même si certains événements ou éléments de votre vie vous semblent diamétralement opposés au fait d’être un signe, je peux vous assurer que tout, au sein de vous en tant que personne et éphémère, ne parle dorénavant que de vous, mais de vous non pas au sein de l’histoire de la personne. Aujourd’hui, même la personne débouche sur la fatalité de la Lumière. Parce que la Lumière est une fatalité. Il ne peut en être autrement.

Vous le savez, il existe d’innombrables signes à tous les niveaux au sein de cette sphère de Vie qu’est la Terre, comme au sein de votre propre sphère de manifestation. Au niveau temporel de ce monde, l’irruption et la progression de l’intelligence de la Lumière a, voilà peu de jours, mis en œuvre la Merkabah, le véhicule ascensionnel individuel. Ceci a appelé peut-être en vous, en ces derniers jours, comme dans les jours à venir, des formes de fulgurance, concernant des changements abrupts, des idées qui passent qui ne viennent pas de vous, à proprement parler car il ne s’agit pas d’un choix, d’un désir ou d’une cogitation, mais, je le répète, d’une évidence qui s’impose. Ces évidences peuvent être innombrables, que cela concerne votre éphémère, en quelque situation que ce soit.

Il existe donc que réellement depuis l’allumage de la Merkabah individuelle et collective, mais cette fois-ci, dans ce que je nommerais sans jeu de mots, une mise à feu, une possibilité nouvelle. Cette possibilité nouvelle est simplement, en étant là et disponibles, de laisser venir à vous ces impulsions. Les impulsions de la Lumière s’adressent directement en vous, non plus simplement par la vibration, par les mécanismes de stase, d’alignement, de Joie, mais aussi en impulsant directement au travers de votre personne, un certain nombre d’éléments.

Vous pourrez repérer cela très vite, si ce n’est déjà fait. Vous pourriez appeler cela, en tant que personne, une idée saugrenue, ou qui n’est pas logique, qui se manifeste à vous malgré ce côté saugrenu comme une évidence. Cela peut concerner absolument tous les secteurs de votre vie.

Je ne peux que vous conseiller dans ces moments-là, non pas de vous reposer la question de ce qu’il se produit, non pas de choisir quoi que ce soit, mais de veiller à voir ce qu’il se produit directement au-delà du mental, dans la perception de votre présence, parce que les impulsions de la Lumière deviennent en quelque sorte, je dirais, coordonnées par leur plasticité avec ce monde, avec cette histoire et votre histoire.

Les irruptions de la Lumière, dorénavant, ces impulsions, ne sont pas des injonctions comme auparavant, ni même des possibilités d’expérimenter la multidimensionnalité de la conscience, mais bien plus, ici, au sein de votre personnage, au sein de ce corps, d’expérimenter la guidance directe de la Lumière. Cette guidance-là ne se fait pas sous forme de vision, elle ne se fait pas sous forme de choix. Ce n’est pas un choix. Ce n’est pas une décision. C’est quelque chose qui s’impose de lui-même et qu’il vous convient de suivre. Et d’ailleurs si vous le suivez et que cela vient réellement de cette impulsion de la Lumière, alors vous n’en observerez qu’un sentiment de plus grande légèreté, un sentiment de plus grande liberté intérieure.

Ce jeu là est très facile. Il suffit simplement d’observer, au-delà de l’énergie, de la vibration, simplement par cette phrase, « Comment je me sens avec cette idée ? ». Et vous aurez le résultat instantanément. Ce n’est plus comme cela fut le cas voilà quelques années avec la réponse du cœur, mais c’est la réponse de la Lumière.

Ce qui veut dire aussi que chacun de vous, en quelque état, quelque âge, ou quelque situation que ce soit, depuis, je le répète, seulement quelques jours. Mais ce processus va se développer de plus en plus. Ceci va vous aider à être réellement et concrètement la Vie plutôt que votre vie. Le sentiment de liberté et l’impression de liberté est bien réelle, parce que cela se traduit par une forme de relâchement. Ce relâchement concerne aussi bien le corps, que les émotions, que les pensées, que les souffrances, que le mental, que tous les aspects de vos vies.

Ce que je vous annonce là est donc l’impact direct de la Lumière sur le déroulement même de votre vie, et je dirais même, ce indépendamment de vos désirs, de vos souhaits ou de vos oppositions. C’est-à-dire qu’en cet espace de temps qui s’est ouvert à vous, en quelque circonstance que ce soit, il vous appartient de voir, de percevoir, quelle est votre humeur, quel est votre état. Est-ce que cette idée, cette impulsion qui a traversé, ou cet événement qui est survenu, quelle que soit parfois sa dureté, son incompréhension, ne regardez pas l’événement, mais regarder en vous. Comment est-ce que vous vous sentez, comment est-ce que vous percevez.

Vous vous êtes rendus disponibles pour la Lumière, pour certains parmi vous depuis de nombreuses vies. La Lumière vous a appelés, la Lumière s’est révélée, et pour nombre d’entre vous. Vous commencez même sans le percevoir de manière distincte, ni même pouvoir le formuler de manière parfaite, vous commencez à vivre, tous, sans exception, à votre rythme et à votre façon, les mécanismes de ces impulsions de Lumière, qui ne sont plus des injonctions ou des appels, mais qui traduisent simplement que la Lumière que vous êtes, au travers de ce personnage que vous croyez être, agit, je dirais, à l’insu de votre plein gré, à l’insu de votre volonté, à l’insu de vos désirs.

Accepter cela en quelque événement que ce soit, vous donnera à vivre cette légèreté immédiate, et l’intensité de la Joie.

C’est bien donc une question de comportement, une question de perception, mais non pas de l’énergie ou de la vibration, mais de définir honnêtement, « comment je me sens ? » Non pas en fonction de mon porte-monnaie, non pas en fonction de l’amour de mon compagnon, de ma conjointe, ou encore de ma famille ou de ma profession, mais simplement là. En vous plaçant comme cela, vous êtes déjà dans l’accueil et la disponibilité, vous êtes déjà là.

Vous ne pouvez hélas que constater que l’organisation sociétale, comme l’organisation de la Terre, vit un certain nombre de transmutations. Voilà quelques mois, je vous avais dit que dorénavant l’équilibre des forces en présence et des consciences en présence, pas seulement les vôtres, celles de la Terre, mais de l’ensemble de la création, se déroule sur Terre. Et que tous s’agencent, non pas par une quelconque volonté, ni même par un quelconque rendez-vous, quel qu’il soit, mais s’agence de lui-même.

Ainsi est l’intelligence de la Lumière et l’intelligence de la Vie, mais aujourd’hui avec une octave, je dirais, peut-être, plus dense et plus présente, qui est simplement celle de vous rendre compte de ce que vous êtes. Afin que les ultimes résistances, les ultimes incompréhensions, les ultimes doutes, ne puissent se mettre au-devant de cette Vérité nue

La Joie dont il a été fait état ne peut être confondue avec rien d’autre. Vous ne pouvez ni être trompés, ni vous tromper. Mais il appartient de votre liberté de choix de vivre cela ou pas. Cela ne demande ni effort, cela ne demande ni persévérance, mais exclusivement votre accueil et votre disponibilité.

C’est ainsi dorénavant que l’Évidence va éclater, en la conscience de frères de plus en plus nombreux. C’est aussi cela qui crée par le ballet des éléments ce que vous observez de partout. Conformément à ce que nous avions toujours dit, au fur et à mesure du déséquilibre et du chaos, vous serez en Joie. Dès l’instant où vous ne participez pas au chaos, de quelque manière que ce soit, mais prenez pour habitude, et celle-là est très bonne, de vous pencher sur vous-même avant toute chose, au travers de votre personne, en cet endroit qui a été nommé cœur du cœur, ultime présence ou infinie présence, peu importe. L’essentiel est bien d’être là.

Et plus vous êtes en silence, en Paix, en accueil, plus vous constaterez que vous pourrez traverser n’importe quoi, n’importe quel événement, n’importe quel désagrément, avec le même état, la même perception. Ce que je veux dire par là aussi, enfin, avant de vous relaissez exprimer, c’est que quoi que vous fassiez, l’intelligence de la Lumière ira jusqu’au bout.

La progression de la Lumière a été accompagnée par les anciens, par les peuples de la nature, durant de nombreuses années. La Lumière dorénavant n’est plus seulement répartie partout sur la Terre, mais de façon plus directe, je dirais que la totalité de la Lumière dorénavant, chez chacun d’entre vous, est en train de consumer la dernière enveloppe isolante de votre corps, au niveau du cœur. Cela s’appelle l’ouverture du péricarde. Mais ce n’est pas seulement une ouverture, c’est sa disparition.

Il avait été fait état de l’élévation du cœur au sein de la cage thoracique. Cette élévation du cœur au sein de la cage thoracique ayant pu se manifester par diverses irrégularités cardiaques, palpitations ou autres, compressions dans la poitrine, est logique. L’ascension du cœur a eu lieu. Elle permet maintenant, la dissolution totale du péricarde.

Vous n’êtes pas sans ignorer que la phase de libération s’est achevée. Mais vous constatez que certains éléments de ce monde sont toujours là, ils ne sont qu’en sursis. Ce sursis ne durera que tant que vous-mêmes nourrirez encore cela. C’est en ce sens que l’impulsion de la Lumière dorénavant, et de l’intelligence de la Lumière, vous fait être réellement cette intelligence de la Lumière. Toutes les circonstances de vos vies, sans aucune exception, des plus joyeuses comme aux plus détestables, depuis ces jours-ci, ne sont là que pour vous amener, même contre le gré de votre personne, à votre très juste place pour vivre l’événement.

L’événement, vous le savez, se vit déjà. Il est parfaitement acté, parfaitement présent, mais je dirais simplement qu’il n’est pas encore acté, même dans le déni et le refus, ou la colère, par l’ensemble de l’humanité.

L’ensemble des éléments qui se déroulent niveau sociétal, climatique, géophysique, cosmique, ne peut laisser aucun doute sur ce qu’il se déroule. Et dès l’instant où vous n’êtes plus en impatience de quelque date que ce soit, alors à ce moment-là, votre disponibilité devient totale. Ne vous souciez pas de ce que peut dire votre personne par rapport à quelque obligation que ce soit. Parce que l’impulsion et l’intelligence de la Lumière dorénavant résoudra cela pour vous. Ce n’est pas une illusion.

Jusqu’à présent, il vous a toujours été dit de vous occuper de votre corps, de votre véhicule. C’est toujours vrai. Mais vous constaterez de plus en plus que l’intelligence de la Lumière, réellement et concrètement, a pris le relai, bien au-delà des mécanismes vibratoires, bien au-delà des processus de réponse du cœur, et ce en quelque circonstance de votre vie. Et je le répète, même la plus désagréable, elle ne fait que vous libérer de ce qui doit l’être.

Ce que je veux dire par là aussi, c’est que plus les jours et les semaines s’additionnent, plus cela devient aisé pour la Lumière, et plus cela devient compliqué pour la personne. Et dans cette phase d’alchimie ultime, à la fois l’être et le non-être sont là. À la fois la personne et l’éphémère, et l’éternité.

L’éternité prend toute la place, elle recouvre tout, et elle recouvre dorénavant, vous l’avez compris, votre cœur, en particulier au niveau de l’organe nommé le péricarde. Je ne reviendrai pas non plus sur les différentes perceptions possibles de la vibration et de l’énergie, car ils ne sont qu’accessoires et accompagnent cela, mais n’ont pas besoin de votre compréhension, ni de votre observation. Soyez là simplement.

Alors, votre point de vue est changé, non pas par un effort, mais par justement l’intelligence de la Lumière qui œuvre en vous. Et non plus seulement sur les portes, non plus seulement sur la multidimensionnalité, non plus seulement sur ce qui a été nommé la conscience nue, mais directement au sein du non-être.

Alors je sais que souvent, Bidi vous a parlé de la conscience Turiya, ce qu’il se produit quand vous dormez chaque nuit. Mais la Lumière ne veut pas que vous dormiez, elle vous a réveillés. Cette vigilance particulière qui ne dépend pas de vous, mais qui est une vigilance exercée par l’impulsion de la Lumière, vous amène tous sans aucune exception à reconsidérer certains éléments de votre vie. Parfois cela peut vous sembler, comme je l’ai dit, saugrenu. Mais si vous réexaminez à l’échelle de votre sentiment intérieur, ce que déclenche cette idée saugrenue, cette situation ou cette souffrance, peu importe, eh bien vous constaterez qu’elle vous met en Joie. Il ne s’agit pas d’un déni, ni d’une fuite, mais bien d’une traversée, et je dirais même maintenant, d’une transcendance de la matière. Il ne s’agit plus seulement d’une transsubstantiation, il ne s’agit plus seulement du corps d’éternité qui vous double, mais du cœur du cœur, directement.

Le cœur du cœur ainsi n’est pas un concept ou seulement un point placé au milieu de votre poitrine, mais c’est le cœur de votre être. C’est de lui d’où tout vient et où tout revient. Et vous êtes nombreux, à travers différentes perceptions ou sensations vécues au niveau de la poitrine à commencer à le vivre. Que cela soit même par des irrégularités cardiaques, que cela soit par des accélérations du rythme ou des ralentissements, que cela soit par le flux du cœur ou par la présence du trou noir, ou de la danse à quatre temps au niveau du cœur, cela ne fait aucune différence dorénavant, car vous conscientisez plus ou moins facilement, mais avec de plus en plus d’évidence que ce n’est plus votre tête qui dirige, réellement et concrètement, mais votre cœur. Non pas en tant que concept, mais en tant qu’action, en tant qu’énergie, en tant que vibration, au sein même de ce monde.

Tout ce qui appartient à la personne, même au sein des habitudes commence à s’éloigner de vous. Et d’ailleurs certains d’entre vous s’aperçoivent qu’ils ont, avec stupeur, perdu leurs habitudes, perdu les automatismes du corps comme de votre personnalité. Le changement est bien plus que le changement, puisqu’il s’agit de l’ascension et de la libération. Elles sont accessibles de plus en plus de frères et de sœurs, mêmes s’ils n’ont aucune connaissance, aucun ressenti, ils savent indéniablement que quelque chose se passe dans le cœur et que cela change tout. Dans leur vie, dans leur façon de voir, dans leur façon de vivre. Tout ceci concourt de toutes les façons possibles à l’achèvement de l’illusion. Cela est maintenant. Chaque instant, chaque minute, chaque jour, est la bonne date pour le vivre et acter cela. Tout le reste sans exception suivra de là, de vous-mêmes.

La Confédération intergalactique des mondes libres, vous êtes innombrables, même sous forme non voilée, à les voir, à les sentir. Bien évidemment la Vérité ne peut être tenue sous le boisseau, et c’est cela l’intelligence de la Lumière, à l’œuvre non plus sur ce monde seulement, mais à l’intérieur de chacun et de manière de plus en plus extensive, et de plus en plus présente.

Dès qu’il y a modification à quelque niveau que ce soit, survenant en vous, vous pouvez être sûrs et vous le vérifierez par vous-mêmes, que ce n’est que l’intelligence de la Lumière que vous êtes, au-delà de tout scénario comme de toute histoire, qui se réalise en vous. À partir de là bien évidemment, la progression de l’éternité va devenir de plus en plus frappante, dans tous les sens. Comme je l’ai dit et je vous le redis, tout cela se déroule de manière spontanée et automatique. Votre seule responsabilité, si je peux dire, est d’être disponibles et là.

Le commandeur avait dit « mettre l’Amour devant ». Voilà peu de temps, j’aurais dit « mettre la supra-conscience devant ». Aujourd’hui, je ne peux plus le dire, car vous êtes de partout. Je signifie par là que la phase d’expansion et d’ascension a été déclenchée et que cela, je le répète, est maintenant. N’y voyez pas simplement l’événement en lui-même, mais je vous l’affirme, et vous allez le voir, ce n’est pas un événement, le fameux événement collectif, mais c’est une multitude d’événements qui arrivent dans le même temps, conjuguant leur avancée, leur manifestation, vers ce temps zéro qui est le temps de la stase ou du grille planète, ou les deux.

En quelque sorte, l’intelligence de la Lumière vous presse de toute part, afin que vous soyez libres et pour vivre ces moments et ces instants, et ces jours, avec la plus grande des lucidités et la plus grande des disponibilités.

Il a été dit aussi à de nombreuses reprises qu’à un moment donné, la Lumière prendrait tout l’espace et tous les temps. Ce n’est pas seulement la Joie, ce n’est pas seulement l’Amour, mais c’est aussi dorénavant la disparition totale de toutes les illusions, de quelque nature qu’elles soient. Illusions dans certaines relations, illusions dans la société, illusions dans les pays, tout ce qui a été cru comme ferme et définitif au sein de ce monde, n’est plus. La seule certitude a été transférée en ce que vous êtes, et vous le constatez chacun, chaque jour, dans tous les événements que vous avez à dérouler le long d’une journée. Plus vous vous tenez tranquilles, plus vous acceptez de ne rien comprendre, plus vous êtes disponibles et plus vous êtes libres.

Et cette liberté, bien sûr, elle s’impacte dans le corps, quel que soit votre âge, quel que soit l’état antérieur. Dès l’instant où vous êtes libres dorénavant et si le temps en laisse l’espace, vous ne pourrez que constater une fluidité nouvelle qui vous parcourt. Au-delà même de la Joie qui se voit sur votre visage, la physiologie même de votre corps de chair se modifie d’elle-même à tous les niveaux, et cela est repérable. Il ne s’agit plus de quelque chose de subtil puisqu’il existe même des marqueurs biologiques, des marqueurs à tous les niveaux, dans tous les organes de votre corps, de cette transsubstantiation.

Tout ce qui résiste ou qui souffre en vous comme dans votre vie, ne demande pas d’explication, ni de culpabilité, ni de justification. Mais, simplement, là aussi, d’être là, totalement présents, en accueil. Là est la véritable humilité par rapport à la Lumière que vous êtes, dorénavant. Et je le répète avec fermeté, chaque jour vous ne pourrez que le constater et le vivre de façon de plus en plus intense. Certes, il peut exister, là aussi, dans ce mécanisme d’intelligence de la Lumière qui passe à l’action au sein de la matière et de la conscience éphémère, il peut y avoir des fluctuations, quelques heurts de réajustement.

Mais comme vous le constaterez, et comme vous le constatez déjà, que cela concerne les pensées, les humeurs, les émotions, les blessures, les mémoires, ou le corps, cela ne peut pas demeurer. Cela, là aussi, ne fait que passer.

Dit du point de vue de la personne, l’intelligence de la Lumière qui œuvre au plus profond de vous, par chacune de vos cellules dorénavant, comme en chaque fragment de votre conscience, sait parfaitement ce qu’elle doit faire. N’oubliez pas que la création a été un programme et non pas quelque chose à perfectionner, puisque la perfection est antérieure à la création.

Aujourd’hui, pendant ces événements collectifs qui se déroulent sur la Terre comme aux cieux, pendant que la Confédération intergalactique des mondes libres se manifeste de façon de plus en plus évidente, la manifestation de l’éternité au travers cet éphémère devient aussi de plus en plus évidente. Et je dirais même que si aujourd’hui vous n’en vivez rien, ou que cela même ne vous intéresse pas, en aucune manière, vous le vivrez de la même façon.

C’est en ce sens que vous n’avez pas besoin d’autorité extérieure et que vous avez beaucoup plus besoin dorénavant de partager. C’est-à-dire, comme cela a été fait, de témoigner, de rendre compte. Parce que rendre compte, ce n’est pas seulement raconter une histoire ou un état, mais c’est mettre en chair, par le verbe et la parole, ce que vous êtes en Vérité. Cela vous avait été dit, la parole devient verbe.

Parmi les plus anciens qui connaissent les vibrations, les portes et les étoiles, et les nouveaux corps, je ferai juste un petit aparté. Cet aparté est le suivant. Nombre d’entre vous ont vécus l’activation des nouveaux corps, des portes, des étoiles, les processus d’alchimie menant à la couronne ascensionnelle du cœur, à la fusion du canal marial avec le cœur, à la montée de l’onde de Vie, aux couronnes ascensionnelles. Eh bien pour vous qui vivez et sentez ces vibrations, vous ne pouvez que constater soit une légèreté qui chaque jour grandit, soit l’inverse.

Et pour vous qui vivez les vibrations et qui avez vécu la libération par l’onde de Vie, ou par la fusion du canal marial avec le cœur, vous n’avez rien à faire de particulier, si ce n’est d’être aussi disponibles. Mais pas disponibles pour la vibration, ou pour la vision, mais disponibles pour le silence et la vacuité, ce n’est pas tout à fait la même chose.

Et vous vous rendrez compte, si ce n’est déjà fait, que le mécanisme de fontaine de cristal qui avait été évoqué voilà de nombreuses années, et qui se situait en tant que source jaillissante au sommet de la tête, au-dessus de la tête, est dorénavant dans votre cœur. Cela veut dire une chose fort simple, Cela veut dire simplement que non seulement la communication entre la tête et le cœur est active, mais qu’en plus, la fusion de la tête et du corps est acté.

Cela se traduit par la perception de deux couronnes conjointes au niveau de la tête, animées de mouvements particuliers. Mais surtout, cela crée un état de Joie particulier. C’est une Joie qui devient par moments une forme de silence, une forme de vacuité, une forme d’allégresse, dans la disparition de la personne, des pensées, des émotions.

Cette allégresse intérieure et silencieuse vous prouve cette alchimie de la Lumière et cette impulsion de l’intelligence de la Lumière depuis votre cœur. C’est en ce sens que vous prenez là réellement conscience que l’ensemble de la vie en toutes ses dimensions, en toutes ces entités, ne peut être que vous. Et cela se vit réellement et concrètement.

Parce qu’en l’Amour, vous le savez, il n’y a ni distance, ni individu. L’individu se fond en l’Amour, la forme se fond en l’Amour, et les mondes se fondent en l’Amour. Ce n’est pas une image, mais c’est la stricte vérité.

Il existe donc depuis ces quelques jours qui viennent de s’écouler, et ceux qui resteront, à laisser cela se faire. Rappelez-vous que la Lumière que vous êtes, saura toujours mieux ce qui est le plus adéquat pour vous, bien plus que le moindre élément de réflexion, que le moindre diagnostic sur votre corps, sur le monde ou sur une relation. Ce qui veut dire aussi qu’à titre individuel, c’est la fin du rêve d’individualité, le rêve de se croire au sein d’une forme, ou d’un monde quel qu’il soit. Cela dépasse de loin la notion de mondes enfermés ou de mondes libres. Vous dépassez tout simplement la notion de monde, la notion de forme, la notion de temps, la notion d’espace. Là est la béatitude, la vraie, il n’y en a pas d’autre. Et vous ne pouvez, là non plus, être trompés.

Le plus délicat, et non pas difficile, mais délicat, pour beaucoup d’entre vous, est d’accepter de laisser être, par votre disponibilité. Servez-vous de votre individu, de vos pensées, mais après. De la même façon que vous avez mis l’Amour devant, derrière, en haut, en bas, à droite, de la même façon que la Joie a émergé, laissez simplement être ce qui est là. Et vous constaterez alors que votre simple présence, même silencieuse, en quelque environnement que ce soit, et pas seulement dans certains environnements dits privilégiés, que vous allez émaner cela.

La vie va prendre pour nombre d’entre vous un côté magique. Et même s’il existe des désagréments, que cela soit sous forme de souffrance ou de difficultés au sein du déroulement de la vie au sein de cet éphémère, vous constaterez que cette fontaine de cristal qui est descendue en votre cœur, émane en permanence tout ce qui est nécessaire.

Une nouvelle strate, un nouveau palier au niveau de vos besoins va apparaître, pour beaucoup d’entre vous. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un désintérêt de ce monde, mais je dirais simplement un intérêt beaucoup plus vaste porté à la Vérité qui est là. Parce que rien ne peut se comparer à elle et rien ne peut l’approcher.

Ainsi se termine la phase du serment et de la promesse. Ainsi se termine la phase d’attente. Ainsi se termine, non pas seulement la notion de recherche, je crois que Bidi, à ce niveau-là, a bien dégagé et élagué, mais plus à être convaincu par le vécu, que vous n’êtes que pure Lumière, antérieure à tout monde, comme à tout conflit, comme à toute joie de ce monde. Et que cette intensité-là met bas l’illusion, sans aucun effort de votre part, individuellement comme collectivement.

Dit autrement, il ne vous reste plus qu’à suivre ce qui avait été nommé la fluidité de l’unité, ou si vous préférez les lignes de moindre résistance, à condition de ne pas faire intervenir la moindre réflexion, ou la moindre cogitation. Plus vous allez dans le sens de l’évidence de la fluidité, plus cela sera évident. Plus vous résistez, même inconsciemment, même sans aucune responsabilité, simplement par habitude, par coutume, plus la Lumière vous rattrapera, avec force et fracas. Tout est automatique, tout est spontané, tout est naturel. Parce que le vrai naturel est là, il n’est pas ailleurs, en dépit de quelque apparence et de quelque histoire que ce soit.

Alors je ne vous cache pas bien sûr que vous avez à disposition d’innombrables moyens d’être là, d’être disponibles, comme vous l’êtes en cet instant, en quelque activité ordinaire que ce soit. Cela ne dépend que de vous de ne pas être emmené par la personne, par les problèmes, par les douleurs, mais à transcender tout ça. Ou je dirais même plutôt à le laisser se transcender.

Si vous acceptez ce principe, ce mécanisme même, de vécu, vous ne pourrez qu’en constater de manière extrêmement rapide les effets et les modifications par rapport à ce que vous croyez être, au sein de l’histoire, au sein de ce que vous vivez encore sur ce monde, et à ce que vous êtes en Vérité. Ce processus, comme je l’ai dit, est collectif. Il ne concerne pas quelques appelés, quelques élus, il concerne l’ensemble de la vie et pas seulement sur cette Terre. Mais cela se passe sur Terre. C’est l’ensemble de la création.

Et d’ailleurs les observatoires scientifiques les plus avancés le savent parfaitement. Et dans pas longtemps, cela peut être une heure, ou un peu plus long, cette vérité-là sera accessible à chacun par son propre vécu, sans distinction de quoi que ce soit, de croyances, d’opposition, ou de négation. Même si pour cela, pour certains d’entre vous, dans cet événement individuel et collectif, doivent en passer par les étapes nommées le choc de l’humanité.

Mais à la différence, vu le temps qui s’est écoulé, de ce qu’avait dit le bien-aimé Jean, tout cela va se produire dans le même temps, et non plus en un ordre successif, ce qui amènera effectivement, ce qui amène déjà chez nombre d’entre vous, une forme de sidération, non pas de votre vie, comme des mécanismes de préstase, mais plutôt de sidération de la conscience. Cette sidération de la conscience concerne tous les fragments de votre conscience. Ce n’est pas à proprement parler un endormissement ou une préstase, comme cela fut le cas pour nombre d’entre vous en ce début d’année 2018, mais là aussi, une grande évidence intérieure. Ce n’est plus seulement de la Joie. Ce n’est plus seulement ce qui pourrait être qualifié d’Amour, qui est vrai, mais là aussi cela s’appellera tout simplement l’Évidence.

Vous êtes la Lumière et surtout vous êtes à l’origine de la Lumière comme l’origine de toute forme. La plus grande liberté découle de là, la plus grande légèreté, et les plus grandes facilités. Je vous le dis et je le redis, c’est l’intelligence de la Lumière qui agit. Et dorénavant vous allez constater aussi le corollaire de cela, et surtout pour ceux d’entre vous qui sont dans ce que vous dites ou vous nommez la spiritualité, et qui croient agir. Plus vous voudrez agir, plus vous vous éloignerez de la Lumière. Plus vous accueillerez, plus vous serez proches de la Lumière. Cela ne souffrira aucune exception.

Cela contraste d’autant plus parmi vous avec ceux qui ont eu voilà quelques mois les opportunités et les occasions de voyager dans les autres dimensions, au sein des archétypes, comme au sein de l’éther. L’éther, je vous l’ai dit, il est maintenant au milieu de votre poitrine. La source jaillissante ne vient pas d’ailleurs que de vous-mêmes. Vous êtes la source des mondes, vous êtes la source de la Lumière, vous êtes antérieurs à la création. Cela n’est plus un concept ou un principe philosophique à accepter ou à accueillir, mais cela devient un vécu. Ce vécu va devenir comme je l’ai dit de plus en plus percutant, de plus en plus puissant.

Je ne peux que vous encourager, au-delà de l’éclairage qu’il se produit et au-delà des changements induits par l’intelligence de la Lumière, à coller le plus possible à votre humanité, à votre faillibilité au sein de ce corps de chair. Non pas pour vous y réidentifier bien sûr, mais pour bien permettre à l’intelligence de la Lumière de ne rien laisser à l’écart. Cela a été appelé aussi voilà quelque temps, le sacrifice. De tous temps il vous a été présenté par cette voix comme par d’autres voix, cette notion de sacrifice et de résurrection ensuite. Vous ne pouvez que constater, du moins pour un nombre toujours plus grand d’entre nous, que la résurrection a eu lieu avant le sacrifice.

La résurrection vous a amenés à la demeure de Paix suprême, et au-delà, à vivre la Joie, en quelque expression que ce soit. Aujourd’hui, c’est bien plus que cela, c’est l’achèvement de cela. C’est-à-dire que l’intelligence de la Lumière n’a plus besoin de vous, du tout, en tant que personne. C’est pour cela qu’il vous faut être densément présents et intensément présents. Et je parle là des événements les plus quotidiens et les plus ordinaires de votre vie. Cela pourrait être dit autrement faire tout en conscience, faire tout en attention, faire tout de manière lucide. Mais cela serait encore un effort. Parce que ce n’est pas vous qui décidez. C’est l’intelligence de la Lumière qui le réalise.

Bien-aimé, après cette réponse un peu longue, nous allons écouter les questions ou les témoignages suivants, ou ce qui est à dire, parmi vous. Si toutefois tout le monde ne s’est pas déjà endormi.

Voix : Il y a une question. Une question écrite.

Participant : Ce n’est pas tout à fait un témoignage, plutôt une information donnée à tous. En ce lieu, ma petite personne est en totale confiance et sait qu’elle peut abandonner tout contrôle. Cela se traduit par l’animation de ce véhicule par la Vie. Cela ne se traduit pas. Aucune image, aucun mot, mais seulement des mouvements dans l’espace ou sur papier. Cette manière d’être est tout à fait normale chez moi, aussi saugrenue ou étrange qu’elle puisse se manifester parfois. Merci à chacun de ne se poser aucune question à ce sujet.

(Rire)

Merci

(Rire)

Je te remercie pour cette information qui ne peut que dire autrement, effectivement, ce que je viens d’énoncer formellement, j’en suis désolé.

(Rires)

Cela tient effectivement en une phrase. Mais vous savez, il y en a, il faut répéter la phrase très longtemps.

(Rire)

Ou aborder la même phrase en différentes déclinaisons.

Bien sûr. Ceux d’entre vous qui le vivent déjà, vous vous en doutez, n’ont pas besoin de mes explications, ni de mes mots, vous le vivez. Mais ceux qui ne le vivent pas encore, autant qu’ils soient prévenus, quelque part.

Voix : Il y a une autre question qui arrive.

Participant : Je voudrais savoir pourquoi la Lumière ne veut pas que je dorme.

(Rire)

Voix : Notre sœur voudrait savoir pourquoi la Lumière ne veut pas qu’elle dorme.

Il y a des fois où il est nécessaire de vaincre les résistances inconscientes. Certains d’entre vous, effectivement, dorment beaucoup, et d’autres parmi vous, quelles qu’en soient les causes, ne dorment pas. Mais qui vous a dit que l’intelligence de la Lumière avait besoin de dormir ?

(Petits rires)

Les modifications dont j’ai parlé, physiologiques, anatomiques, cellulaires, sont tout à fait tangibles et réelles. La personne a besoin de dormir, la personne a besoin de manger, la personne a des besoins essentiels. La personne a besoin de répondre aux obligations de la loi de la société. La personne a besoin de dormir, mais ce que tu es en Vérité doit être réveillé. Il n’y a pas de meilleure façon pour l’intelligence de la Lumière qui œuvre en toi, d’aller jusqu’à l’épuisement de certaines résistances ou l’épuisement de certaines habitudes.

Dormir est un besoin pour la personne, mais est aussi une habitude collective. Il en est de même, et cela a été évoqué à de nombreuses reprises, sur l’alimentation. Il y a des coutumes et des habitudes qui concernent l’ensemble de la Terre. C’est devenu des besoins physiologiques. Mais ce n’est pas le besoin physiologique qui a induit l’habitude, c’est l’habitude qui a induit le besoin. C’est une forme d’adaptation.

Aujourd’hui, vous vivez une adaptation totalement inversée par rapport à la personne. Ne pas dormir en ce moment, quelle qu’en soit la cause, est un appel à cette vigilance et à cet accueil. Il n’y a plus, et cela a été dit, de punition ou de rappel à l’ordre. Cela n’est plus nécessaire puisque la Lumière est là. Vous avez juste à vous identifier, à vous reconnaître complètement, de toutes les façons possibles. Non pas par vous-mêmes, mais le corps est un excellent outil pour ça. Et les rythmes dits nycthéméraux ou circadiens, enfin les rythmes que vous avez, que cela soit sur la journée, sur un mois, sur un cycle menstruel, par exemple, pour une dame, tout cela se modifie. Les habitudes de votre corps, de vos comportements, vous échappent. Vous aviez l’habitude de dormir ? Soit. Alors vous ne dormez plus. (Rires) Vous aviez l’habitude de vous réfugier dans le sommeil ? Vous ne pouvez vous réfugier nulle part.

C’est aussi une forme d’apprentissage de cette physiologie différente du corps. Ça fait aussi partie de l’ensemble des repères qui sont nécessaires au sein d’un monde duel, qui s’éliminent les uns après les autres. Et rappelez-vous que ce que la personne pourrait appeler un grand vide ou une grande souffrance, n’est que l’antichambre de la Joie. L’intelligence de la Lumière le réveille en vous. Parce que bien évidemment, quand je parle de serment et de promesse, il est évident que vous ne pouvez que éveiller ce qui est déjà présent. Le réveiller. L’intelligence de la Lumière que vous êtes étant réveillée à travers même ce corps, depuis le cœur du cœur, par la fontaine de cristal qui est descendue au cœur, vous le donne à vivre de toutes les façons possibles.

Même participant : Est-ce que je peux donner un détail ?

Avec plaisir.

Même participant : C’est en fait uniquement un phénomène vibratoire qui arrive soit d’une façon très violente, soit de toute façon qui arrive et qui me réveille. Voilà, c’est à ce nieveau-là.

Bien-aimée, veux-tu dire que la vibration elle-même t’empêche de dormir ?

Oui.

Je l’ai bien compris. Mais ça fait partie de la vibration de l’interface entre l’éphémère et l’éternel. La conscience est vibration. Tu es antérieure à la conscience. Et donc, là aussi, il y a un phénomène d’épuisement de ta conscience, comme l’épuisement du mental ou du corps, dans certains cas, qui est souhaitable, dans l’intelligence de la Lumière, pour te faire découvrir et vivre la Vérité de ce qui est antérieur à la vibration, c’est-à-dire toi, antérieur à la conscience. Vous le constatez tous de différentes façons et avec, pour l’instant, différentes intensités.

Beaucoup d’habitudes, quelles qu’elles soient, sont dorénavant mises à bas par l’intelligence de la Lumière et non pas par le fait de les voir. C’est donc là aussi un palier bien différent qui s’est ouvert. Et c’est là que vous devez vous rappeler, par rapport à cela, je ne parle pas par rapport à votre vie ou à vos obligations, mais par rapport à votre vie pour devenir la Vie, que ce soit au travers de ce qui se joue, même de douloureux, que l’alchimie se finalise. Je ne peux que vous encouragez alors là aussi à ne pas demander pourquoi, ni même comment. Parce que le comment vient de l’intérieur de toi. Ce qu’il t’est peut-être demandé par l’intelligence de la Lumière, que cela soit des vibrations ou du feu, ou tout autre symptôme t’empêchant de dormir, est de plonger encore plus profondément en toi, dans ce grand vide ou ce grand silence.

L’intelligence de la Lumière est telle, en son action et en sa manifestation au travers de ce corps de chair, que vous en constaterez les effets de façon de plus en plus nette. Sur votre corps, bien sûr, sur vos propres rythmes physiologiques qu’on appelle essentiellement faim, soif, sommeil et aussi régulation thermique. Vous êtes innombrables à avoir constaté des variations, des fluctuations de régulation thermique, d’appétit, de sommeil, de sudation même, de modifications physiologiques des organes eurythmiques, les poumons, le cœur. Tout cela fait partie de la même alchimie de la libération. L’intelligence de la Lumière œuvre donc en chacun et non plus seulement sur l’interface vibratoire de la conscience.

Dès l’instant, pour toi, en l’occurrence, dès l’instant où tu accueilles et traverses la vibration elle-même, alors le sommeil est là. Il y a aussi cette fameuse phrase que j’ai répétée à d’innombrables reprises qui est le « veillez et priez ». Regardez l’évolution pour ceux qui vivent le processus de l’ascension depuis le début de l’année. En le premier trimestre, il y avait des appels, des injonctions de la Lumière qui vous mettaient dans un état de préstase. Quelques mois après, le processus de libération de l’anomalie primaire a libéré en vous un certain nombre d’éléments. La Joie spontanée est apparue chez d’innombrables frères et sœurs, sans aucune explication.

Et c’est justement cette ouverture du cœur à la vibration, à l’infinie présence, au cœur du cœur, qui permet de vivre que tu n’es rien de ce qui se déroule et qui passe, même en l’événement collectif qui est pourtant à vivre. Parce que tu es antérieure à tout cela.

Là aussi, je ne vous demande pas de me croire, puisque vous allez ou vous l’expérimentez déjà. Je vous demande simplement de le vérifier par vous-mêmes, en vous.

Ce qui ne t’empêche pas, au-delà de ce que je viens de dire, si vraiment tu es gênée, d’utiliser les moyens adéquats pour dormir. Ceux que tu connais. Mais si c’est la Lumière qui te veut éveillée, ton sommeil sera de toute façon raccourci. Vous le vivez pour le sommeil. Il en est de même pour toutes les fonctions dites de régulation centrale.

Poursuivons.

Voix : Il semblerait que la vidéo se soit bloquée.

Ce n’est pas grave. Nous pouvons poursuivre.

Voix : Une question arrive.

Participant : Oui. Alors je vais parler un petit peu fort. Justement, c’était pour dire tout simplement que mon cœur éternue de Joie beaucoup beaucoup beaucoup et sans aucune raison. Là, juste maintenant, et voilà, je me sens hyper… on peut dire joyeuse, heureuse d’être là, au milieu de tous mes frères et sœurs qui apparemment aussi éternuent de Joie comme moi, quoi.

(Rires)

Et donc voilà. C’était juste ce que j’avais envie de dire.

Je te remercie. C’est le premier jour et la première intervention. Gageons que d’ici deux jours, il y aura de grands éclats de rire, comme vous avez peut-être pu les entendre lors de la dernière retraite. Et cela est normal. Parce que la Vie et la Création est un grand éclat de rire, qui n’a aucune substance, et que pourtant il a fallu parcourir, à laquelle il a fallu adhérer, parce que, au-delà même des mères généticiennes créatrices que vous êtes aussi, l’impulsion de la création est bien venue de quelque part. Le fait de se voir soi-même, le fait de s’éprouver soi-même. Mais aujourd’hui, comme vous le savez, le rembobinage du film signe simplement que vous avez et que nous avons tous, sans aucune exception, parcouru toutes les trames de la création, sans aucune exception.

Il fallait pourtant retrouver le sens de l’histoire. Il fallait pourtant retrouver un certain nombre d’éléments qui se sont juxtaposés à votre conscience, qui ont ouvert, éveillé, transformé certaines choses, afin de vous faire converger au sein des innombrables trames temporelles et spatiales des consciences de la Terre comme de l’ensemble de la création, à résonner sur le mythe de la création et sur l’histoire de la création.

C’est ainsi que le film est rembobiné, que l’alpha est joint à l’oméga, et que l’oméga est joint à l’alpha. Alors oui, même dans le silence, le sourire et l’éclat de rire est là. Dès l’instant où, comme tu l’as dit précédemment, tu te sens en confiance, alors tu t’abandonnes, et alors tu ouvres. Plus rien ne peut demeurer fermé. Et soyez lucides que ce n’est pas parce que je parle, soyez lucides que c’est parce que vous êtes là, tout simplement.

En fait notre frère avec sa première question, en affirmant être là, a posé la dernière question : êtes-vous là ? Y êtes-vous ? Vous ne pouvez pas être ailleurs. Simplement, vous y croyez. Vous ne pouvez pas avoir de distance. Simplement, vous y avez cru. Le temps est venu, comme disent nos frères et sœurs orientaux, de sortir du rêve, de Maya, de l’illusion. Mais vous ne pouvez jamais sortir de l’illusion par une décision personnelle. Les trames temporelles, vous le savez, se rejoignent toutes, sans exception. Pas seulement celles de la Terre, mais je dirais aussi les trames dimensionnelles. C’est la résolution, je le répète, du mythe de la création. Vous êtes antérieurs à tout mythe, vous êtes antérieurs à toute création, comme à toute forme. Mais cela ne peut pas être un objet de foi ou de croyance. Cela ne peut être qu’un vécu. Parce qu’il n’y a qu’en le vivant que vous l’acceptez comme étant l’unique Vérité.

Mais n’oubliez pas que la structure de votre personnage, de l’histoire de ce monde comme de l’histoire de toutes les créations, ne le connaît pas. Et c’est sur Terre que vous l’avez reconnu et que vous le vivez, de façon de plus en plus flagrante, et pour un nombre toujours plus grand de frères et de sœurs.

Dans l’action de l’intelligence de la Lumière, qui est spontané et automatique, je tiens à vous dire aussi que quand vous acceptez et vivez cela, il y a en vous un sentiment de Joie, bien sûr, mais aussi de complétude et de totalité, qui découlent directement de Cela. En ce processus vécu, il ne peut exister la moindre analyse ou la moindre compréhension, ou la moindre interprétation. C’est vécu, ou ce n’est pas vécu, encore.
Silence

Poursuivons, si nous en avons le temps.

Voix : Il reste environ un quart d’heure.

Alors y a-t-il d’autres questions orales ?

Voix : Il semblerait que non, pour l’instant.

Voix : Si, encore une question.

Participant : J’ai juste une petite question. Qu’est-ce qui bat ici, au-dessus du cœur ? Ça palpite, comme si c’était le cœur.

Bien-aimée, le cœur s’est élevé physiquement, il s’est déplacé, réellement et concrètement, dans la poitrine. D’autre part, je te rappelle qu’au-dessus du cœur, comme tu le dis, il y a un certain nombre de structures et en particulier ce qui est nommé neuvième corps, ou corps de rayonnement du divin, qui est situé au-dessus du chakra du cœur et en-dessous du chakra de la gorge, précisément sur l’angle de Louis du manubrium sternal. Ce qui palpite à ce niveau-là est donc un corps, mais aussi une porte.

Nombre d’entre vous avez perçu ces phénomènes de palpitations, vibrations, ou mouvements sur un certain nombre de portes du tronc. Le processus qui se déroule là est la conclusion logique de l’ascension physique du cœur, et de la dissolution du péricarde. Cela se traduit, effectivement, par un phénomène de pulsations-vibrations, parfois frémissements, localisés au-dessus du cœur. Cela traduit la mise en activité sur le plan phénoménal, ici, sur ce monde, de ce rayonnement du divin.

Cela avait été exprimé voilà déjà de nombreux mois, par vos yeux, par votre regard, par votre présence, souriez à ce que vous voyez et le monde vous sourira. Aujourd’hui, par la fontaine de cristal, par l’ensemble de votre cage thoracique, ce rayonnement va devenir perpétuel. C’est ce que vous êtes. Les signes cardiaques, je vous l’ai dit, que ce soit palpitations, accélération ou ralentissement, extrasystole, comme vous le nommez, mais aussi tous les processus de perception au sein de la cage thoracique, te renvoient à l’action de l’intelligence de la Lumière, non plus à l’extérieur, mais directement au sein de ce corps éphémère.

Tu pourras d’ailleurs constater que quand tu dépasses la question de savoir pourquoi tu ressens cela et que tu te fonds en cela, tu ne peux que rire et sourire. Tu ne peux que acquiescer à la Vérité, qui n’est pas une vérité qui peut être dite, mais qui peut simplement être éprouvée en l’intimité de ton cœur. C’est cela qu’il se déroule. L’alchimie de la tête et du cœur, comme je l’ai stipulé, l’arrivée de la fontaine de cristal, en tant qu’émanation Lumière et réabsorption en tant que trou noir de l’ensemble de la création, fonctionnant de manière synchrone. Il s’agit effectivement d’un double tore. Ce double tore donne toutes sortes de perceptions au sein de la poitrine. Mais au-delà de la perception, de l’analyse de la perception ou de la compréhension, il y a surtout la traduction au niveau de toi-même, dans ta vie ordinaire, qu’il t’appartient de vérifier et de constater.

Ce que j’ai dit aujourd’hui, en ce premier entretien, c’est avant-tout : l’action de la Lumière se fait non seulement sur ce monde, sur l’ensemble de la création, mais aussi maintenant ou plus intime de votre corps, comme au plus intime du centre de la Terre. Cela va devenir pour un nombre toujours plus grand chaque jour, de plus en plus flagrant, afin que le processus, effectivement, devienne de plus en plus total, et concerne l’ensemble des consciences de la planète, pas seulement humaines.

La confédération intergalactique des mondes libres, présents en masse et même de façon visible au niveau de vos cieux, n’attend qu’une chose. C’est le moment de vous dévoiler la Vérité en totalité. Et tout ne peut se faire qu’en accord avec l’intelligence de la Lumière. D’ailleurs c’est elle qui décide, là aussi. Et plus vous êtes nombreux à être là, disponibles à vous-mêmes, plus l’embrasement se rapproche, individuellement et collectivement.

En fait, et je crois que je ferai la pause là-dessus, si vous sentez une impatience, si vous êtes dans la recherche d’une date, si vous êtes dans le sentiment d’attendre cet événement, rappelez-vous que plus vous accueillez, plus vous êtes là, plus vous êtes disponibles et plus vous acceptez de ne rien faire au niveau de l’esprit par vous-mêmes, plus vous allez vous rapprocher.

Parce que, je terminerai par ces mots, il est extrêmement difficile, au sein de ce monde, de croire que tout se réalise par l’opération du Saint-Esprit. (Rires) Et c’est pourtant cela qui se réalise, l’intelligence de la Lumière, ou si vous préférez, l’opération du Saint-Esprit. La matrice christique est là, l’éther primordial est là, l’anomalie primaire n’est plus, tout est accompli, à l’extérieur ’comme à l’intérieur. La progression de l’éclairage en est le marqueur. La progression de la Joie aussi, bien sûr.

Alors permettez-moi, pour vous permettre de vous désaltérer ou de vous restaurer durant cette pause, de faire résonner en vous, en l’intime de votre cœur, la vibration de la Vérité et l’essence de la Vérité, cachée derrière la vibration.

NOUS SUIVRE

Tous droits réservés 2018 © Apothéose.live

Politique de confidentialité

ABBA 1 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link (français)(español)Téléchargement (download) :  MP3 (français)Téléchargement (download) :  MP3 (español)Téléchargement (download) : Texte PDF (français)ABBA 1 27 Octobre...

ABBA 2 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link(français)(español)Téléchargement (download) :  MP3 (français)Téléchargement (download) :  MP3 (español)Téléchargement (download) : Texte PDF (français)ABBA 2 27 Octobre...

ABBA 3 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link(français)(español)Téléchargement (download) :  MP3 (français)Téléchargement (download) :  MP3 (español)Téléchargement (download) : Texte PDF (français)ABBA 3 28 Octobre...

ABBA 4 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link Téléchargement (download) :  Audio MP3 ABBA 4 28 Septembre 2018 Note : En cours de transcription NOUS SUIVRE facebooktwitteryoutubeTous droits réservés 2018 ©...

ABBA 5 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link Téléchargement (download) :  Audio MP3 ABBA 5 29 Octobre 2018 Note : En cours de transcription NOUS SUIVRE facebooktwitteryoutubeTous droits réservés 2018 © Apothéose.live...

ABBA 6 – OCTOBRE 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link Téléchargement (download) :  Audio MP3 ABBA 6 29 Octobre 2018 Note : En cours de transcription NOUS SUIVRE facebooktwitteryoutubeTous droits réservés 2018 © Apothéose.live...

ABBA 7 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link Téléchargement (download) :  Audio MP3 ABBA 7 30 Octobre 2018 Note : En cours de transcriptionNOUS SUIVRE facebooktwitteryoutubeTous droits réservés 2018 © Apothéose.live...

ABBA 8 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link Téléchargement (download) :  Audio MP3 ABBA 8 30 Octobre 2018 Note : En cours de transcription NOUS SUIVRE facebooktwitteryoutubeTous droits réservés 2018 © Apothéose.live...

ABBA 9 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link Téléchargement (download) :  Audio MP3 ABBA 9 31 Octobre 2018 Note : En cours de transcription NOUS SUIVRE facebooktwitteryoutubeTous droits réservés 2018 © Apothéose.live...

ABBA 10 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link Téléchargement (download) :  Audio MP3 ABBA 10 31 Octobre 2018 Note : En cours de transcription NOUS SUIVRE facebooktwitteryoutubeTous droits réservés 2018 © Apothéose.live...

SATSANG 1 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link (français)(español)Téléchargement (download) :  MP3 (français)Téléchargement (download) :  MP3 (español)Téléchargement (download) : Texte PDF (français)Satsang 1 27...

SATSANG 2 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link Téléchargement (download) :  Audio MP3 Satsang 2 28 Septembre 2018 Note : En cours de transcription NOUS SUIVRE facebooktwitteryoutubeTous droits réservés 2018 ©...

SATSANG 3 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link Téléchargement (download) :  Audio MP3 Satsang 3 29 Octobre 2018 Note : En cours de transcription NOUS SUIVRE facebooktwitteryoutube Tous droits réservés 2018 ©...

SATSANG 4 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link Téléchargement (download) :  Audio MP3 Satsang 4 30 Septembre 2018 Note : En cours de transcription NOUS SUIVRE facebooktwitteryoutubeTous droits réservés 2018 ©...

SATSANG 5 – Octobre 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link Téléchargement (download) :  Audio MP3 Satsang 5 31 Octobre 2018 Note : En cours de transcription NOUS SUIVRE facebooktwitteryoutubeTous droits réservés 2018 ©...