Blog (español) : Link   Blog (português) : Link

Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link

En langue française et espagnole

Téléchargement (download) :  Audio MP3

Direct avec Jean-Luc Ayoun
Animation par : Elisa Bernal

12 Février 2021

Le Direct est une gracieuseté d’Elisa Bernal
(animation et traduction)

Elisa débute en espagnol pour souhaiter la bienvenue à tous sur sa plateforme hebdomadaire.

Elisa : Bonjour à tous, on est là comme tous les vendredis. Et ce jour-là, j’ai donc un invité, c’est le Dr Jean-Luc Ayoun qui va venir avec moi pour répondre à vos inquiétudes et vos questions. On va donc passer une petite heure ensemble, Jean-Luc et moi, et tous les spectateurs qui sont là. Alors donc, n’hésitez pas à nous demander vos inquiétudes et on les passera donc à Jean-Luc.

Ok ? Alors, on le fait rentrer (Jean-Luc … avec le groupe en ligne).

Elisa : Bonjour Jean-Luc.

Bonjour Elisa et bonjour à tous les auditeurs. Bienvenue. Voilà, donc je suis venu partager un moment avec toi et avec tous ceux qui sont là. Vous avez vu d’ailleurs qu’avec Elisa, on a prévu d’autres réunions, que ce soient ces réunions du vendredi qui appartiennent à Elisa mais aussi, d’une forme de collaboration internationale, on va dire, que nous reproduirons, non pas de manière régulière mais de temps à autre, en fonction de ce que l’on ressent les uns et les autres.

Toujours sous cette forme d’échanges, bon on l’appelle classiquement satsang, mais aussi des canalisations, des moments de rencontre Agapè, si je peux dire aussi, voilà, indépendamment de ces rencontres, ce soir c’est un moment où nous nous accueillons et nous essayons de répondre les uns et les autres, les uns avec les autres, sur ce que nous vivons, sur nos interrogations et parfois vos inquiétudes comme disait Elisa et aussi nos joies.

Voilà, je crois que Elisa, que tu as déjà reçu des questions tu m’avais dit.

Elisa : J’ai quelques questions à te poser. On m’a demandé si on pouvait répondre sur : Il y a des fréquences qui sont en train d’arriver. Je suppose d’arriver par le …

Qu’est-ce qui est en train d’arriver ?

Elisa : Des fréquences.

Ah oui, oui, des fréquences, d’accord.

Elisa : Et elle parle que la résonance Schumann est en ce moment à 600 Hertz et comment elle a une action sur nous, et quelles conséquences ça peut avoir et comment s’en protéger ? Que faire ? Voilà.

Il y a une chose qui est à accepter, c’est que là aussi on ne peut rien faire. Alors bien sûr, quand il y a des fréquences élevées au niveau de Schumann, quoi que je doute fort que ça monte jusqu’à 600 pour l’instant mais peu importe, il y a effectivement énormément de fluctuations, d’intensification de diverses fréquences et rayonnements qui viennent aussi bien du ciel, de la Terre, mais aussi des hommes. Bien évidemment, que l’on parle d’onde millimétrique ou d’onde radio, de la résonance Schumann ou encore des radiations gamma qui viennent à la fois du sol mais aussi du cosmos, donc, il n’y a rien à protéger. C’est toujours le même principe.

Vous ne pouvez pas éviter ce qui est là. La seule façon, encore une fois là aussi, c’est l’Acceptation et l’Accueil de ce qui est, qui vont vous faire comprendre qu’il n’y a absolument rien à protéger ou à éviter.

L’ensemble des modifications observées actuellement sur Terre, où que l’on regarde, ne sont qu’une préparation vécue par chacun de manière fort différente pour arriver à ce qui a été nommé l’Événement, qui n’est pas seulement l’arrivée de Nibiru visible dans notre ciel, dont l’influence est avant tout pour l’instant électromagnétique, mais tout ça ne doit pas occulter, ne doit pas cacher l’Événement qui sera plus ou moins synchrone de l’apparition de Nibiru et qui est l’émission d’un Flash Galactique du fameux Trou Noir qui est nommé Sagittarius A.

Donc, tout ça, sera plus ou moins synchrone. Donc, c’est inévitable. Mais je rappelle que, quel que soit l’effroi ou l’incompréhension ou même la compréhension de l’ensemble de ces événements, ne changera rien à votre façon de le vivre. C’est pour ça que l’on parle de plus en plus de l’Instant Présent, du Silence, de l’Accueil, parce que ça se passe uniquement dans cet Instant Présent qui ne connaît ni le temps ni l’espace.

Mais quelle que soit la façon de vivre les événements de la Terre actuels, pour chacun de nous à tous les niveaux, va faire simplement en sorte que vous allez vous retrouver selon deux possibilités : l’acceptation de ce qui est déjà là à tous les niveaux ,qui débouche immédiatement sur la Béatitude et, à l’opposé, une situation de déni des événements ou de non-acceptation des événements, voire même de colère ou de peur justifiée pour le personnage, fera alors que les mêmes événements seront, soit vécus dans la Béatitude, soit vécus comme un cauchemar.

Mais la finalité puisqu’il n’y a jamais eu de départ ni de fin, c’est l’émergence dans le Grand Silence, le Réel, vous n’êtes jamais nés, vous n’êtes jamais morts. Tout ça, c’est du cinéma et vous pouvez le voir et le vivre en laissant être ce qui est sans vous poser de questions. Gardez les questions pour savoir, comment vous allez payer vos impôts, comment vous allez soigner votre corps. Mais si vous gardez cette attitude d’Accueil de ce qui est quelle que soit la dureté, vous allez vous retrouver dans cette Béatitude.

Nous sommes tellement nombreux à le vivre maintenant …

Elisa : Je ne t’ai pas écouté.

Nous sommes tellement nombreux à le vivre maintenant que c’est imparable. Il n’y a qu’une seule Vérité, vous n’êtes jamais nés. Vous êtes le concepteur, le réalisateur, l’acteur. Tous les décors, toutes les histoires, ici ou ailleurs, tout ce qui est passé passera ou a été imaginé, créé. Mais vous n’êtes rien de tout ça. C’est la stricte vérité et tout le monde peut le vivre. On n’a plus besoin de s’appeler Ma Ânanda Moyi ou Bidi ou Jean-Luc Ayoun ou je ne sais quelle autre personne qui se prétend ceci ou cela. Soyez simplement lucides avec vous-mêmes et tranquilles, et la Béatitude va vous tomber dessus, ou émerger spontanément.

Bien sûr, la période actuelle peut être très questionnante à tous les niveaux. Et je répondrais aussi d’une manière générale que, quand vous en aurez marre de vous poser des questions ou quand vous ne comprendrez plus rien à ce qui se passe dans la société des hommes, qu’il vous semblera ne plus jamais exister une quelconque solution, une quelconque porte de sortie, c’est là que vous êtes au plus proche de la Béatitude parce que vous n’avez pas d’autre solution.

Alors, on peut aborder une autre question.

Elisa : Là je vois une question, est-ce qu’il pourrait donner la possibilité…, je peux peut-être la mettre là. (Elisa cherche à lire une question, d’abord en espagnol.) Elle demande, en fait, si le chaos continue de telle façon qu’on ne puisse pas le supporter parce que c’est très fatigant, est-ce qu’il n’y aurait pas un protocole de cristaux pour nous endormir dans l’Éternité. Elle fait : Ha! Ha! Ha ! Elle dit : «Parce que c’est épuisant.» (Rire)

Non, il y a des cristaux qui permettent, on avait fait d’ailleurs Elisa, il y a deux ans, des formations sur les cristaux que tu continues d’ailleurs, où on donnait effectivement des protocoles, si on peut dire, qui permettent de méditer, mais pas méditer avec des visions, méditer sur l’Instant Présent, méditer sur ce temps Zéro ou sur cet Absolu, sans aucune volonté, simplement par l’acte vibratoire des cristaux. Oui, c’est possible. Pourquoi pas? Alors, bien évidemment, il y en a tellement que je ne pourrais pas vous donner la recette maintenant.

Vous avez un livre qui s’appelle Cristaux et Être et vous avez les formations aussi que continue Elisa maintenant. Mais vous savez, tout est accessible sur internet dans le glossaire si je peux dire de cet ouvrage qui s’appelle Cristaux et Être*.

LIVRE CRISTAUX ET ÊTRE – Protocoles Cristaux (26-06-2011)

Auteur : Jean-Luc Ayoun disponible à télécharger :

LIVRE CRISTAUX ET ÊTRE – Protocoles Cristaux (26-06-2011)

Elisa : Bien, une autre question.

Ah, je me retrouve tout seul. Elisa a disparu. Donc, on va attendre qu’elle revienne. Je reste en ligne tout seul. Il faut que je regarde si Elisa m’envoie un message sur WhatsApp. Ah non, elle revient.

Elisa : J’ai dû appuyer …

Elle est revenue. Tu as appuyée sur un mauvais bouton toi !

(Rires)

Elisa : … comme d’habitude, comme d’habitude. Je fais ça … bon, alors comme d’habitude. Quand on a dit de tout abandonner, à quoi on fait référence ? Aux résistances internes ou également externes ?

À la fois externe et interne mais avant tout à l’idée d’être un corps, à l’idée d’être une personne, à l’idée d’être une histoire, à l’idée d’être une conscience, à l’idée d’être autre chose que ce qui est dans l’Instant Présent.

Elisa : … d’être une conscience, il faut abandonner l’idée …

De se croire une personne, une histoire. Acceptez l’idée que vous n’avez rien à chercher. C’est la Lumière qui vous trouve. Ce n’est pas vous qui vous trouvez. Et je rappelle que, sans aucun jeu de mots, la Réalité, elle est sans vous. Il ne faut pas tuer le corps. Il ne faut pas tuer les émotions. Il ne faut pas tuer la vie. Bien au contraire, c’est une transcendance immédiate de la condition supposée humaine qui vous emmène immédiatement au Rien. Ça correspond aussi à la Petite Voix de Thérèse de Lisieux.

Comprenez bien que ce n’est pas une ascèse ni une volonté de quoi que ce soit. Et effectivement comme c’était énoncé dans la question, c’est plutôt une reddition. Vous ne perdrez rien. C’est la personne qui vous dit sans arrêt l’inverse. Dans tous les mots que j’emploie, il n’y a pas de métaphore. C’est réel, c’est concret. À ce moment-là, qu’est-ce qui va se passer ? Pour moi, comme pour des millions d’autres? Votre humanité est là, vous n’êtes pas ailleurs que là. Les problèmes ne se sont pas évanouis, du moins pas tout de suite, et pourtant, tout est profondément différent.

Alors, je passe sur les perceptions qui peuvent exister chez beaucoup au niveau vibratoire, mais c’est à la fois un état de certitude totale et inébranlable, et dans cet état que je nomme naturel, il y a à la fois Agapè, cet Amour Indicible pour tout ce qui est et n’est pas. La personne, elle est toujours là, elle vit ce qu’elle a à vivre. Et le Grand Silence est toujours là, quels que soient les mots, vous le sentez, vous le vivez. C’est clairement senti. Vous voyez tout le reste, réellement.

Vous voyez tout le reste ici comme ailleurs pour ce que c’est réellement, une illusion totale, un mensonge planétaire et cosmique qui était simplement destiné à nous faire jouer, à nous faire croire que nous étions un personnage, que nous avions un karma, que nous devions augmenter notre conscience, nos vibrations, mais surtout de nous souvenir de qui nous sommes à la fin de ce rêve qui n’a jamais commencé et jamais fini. Et c’est comme ça que je vois le monde et que je le vis. Je suis dans le même état, dans la même disponibilité, quel que soit ce que je fais en tant que personne.

Je demeure dans cette espèce d’immobilité intérieure qui ne nécessite aucun effort ni aucune volonté qu’on appelle la Nudité, être Nu. Mais aussi cet état de simplicité où vous voyez bien que votre vie se déroule paisiblement. Il y a des choses à résoudre pour tout le monde malgré tout. Mais vous ne vivez plus ça comme quelque chose qui peut vous atteindre quelque part même si votre corps est en train de mourir. Vous êtes en dehors de tout monde et c’est cette perception claire que nous avons, tout en étant parfaitement présents dans ce rêve. C’est ça Agapè. C’est ça l’État Naturel. C’est ça la Simplicité et c’est l’Unique Vérité. Il n’y en a pas d’autre.

Tout le reste, comme disait Bidi, c’est à la fois un rêve et une escroquerie.

Elisa : Il y a plusieurs questions qui se posent toujours, qui reviennent plusieurs fois. On fait référence à Nibiru. Je sais que Zacharia Sitchin a manipulé la traduction des tablettes sumériennes. Donc, dans les traductions littérales, paraît-il, il n’y a pas une telle planète.

Elisa : Il y a en a une autre qui a demandé, un peu plus bas, en fait, les conséquences de Nibiru, les conséquences qu’il peut y avoir sur nous si Nibiru arrive. Voilà, c’étaient deux questions sur Nibiru. Une question qui dit que, donc ce n’est pas vrai, il n’y a pas de Nibiru, qu’il avait manipulé des tablettes sumériennes, Sitchin. Et une autre qui demande, si Nibiru vient, qu’est-ce qui va arriver ?

Je n’ai pas besoin des écrits sumériens ou de me projeter quoi que ce soit pour vivre Nibiru dans mon Cœur. C’est une réalité intérieure avant d’être une réalité céleste. Maintenant, pour ceux qui douteraient encore de l’existence de Nibiru, …

Elisa : Moi, je suppose qu’ils sont beaucoup.

… Je vous invite simplement à regarder les modifications de notre système solaire depuis déjà plus de trente ans. Regardez ce qui se passe sur les autres planètes, qui se réchauffent aussi, l’accélération de la rotation du noyau terrestre depuis déjà plus de vingt ans, les dérèglements réels climatiques. Regardez sur internet ce qu’on appelle le «wobble» de la Terre, l’oscillation de la Terre.

Et puis, quelle importance de toute façon à partir du moment où la pandémie Agapè a démarré voilà plus de deux ans, il y a trois ans maintenant. Vous avez une véritable pandémie Agapè qui elle est de l’ordre du Sacré et vous avez la «plandémie» du simulacre, du virus dont on parle tant.

Mais la finalité est toujours la même, Nibiru ou pas Nibiru. Je pourrais vous parler et vous démontrer le processus d’extinction globale de l’humanité qui est en cours, mais je vous répondrais aujourd’hui, ça ne sert à rien. Regardez honnêtement qui vous êtes à l’intérieur de vous et vous allez découvrir et vivre la Vérité.

Absolument tout le reste, aujourd’hui, ne sont que des résistances, des voiles, que vous nourrissez par vos interrogations. Il y a urgence à être dans l’Instant Présent. Il y a urgence à vivre le Réel. Et vraiment, pour ceux qui sont encore soumis au spectacle de ce monde, ou au spectacle spirituel d’une quelconque évolution de la conscience, de bien regarder au travers de tout ça et de regarder l’essentiel qui est au-dedans de vous.

Parce que là, il n’y a pas d’histoire. Il n’y a même pas de conscience une. Il n’y a même pas de soi, c’est ce qu’on pourrait appeler le Soi sans soi ou encore le Parabrahman, c’est le seul endroit où vous êtes complets. C’est à ce moment-là que vous réalisez ce qui avait été nommé le Serment et la Promesse à l’époque. Et aujourd’hui, de façon beaucoup plus simple, d’émerger de ce rêve ou de ce cauchemar. Je suis Ici et Maintenant quoi qu’il se déroule et je suis cette Béatitude, rien d’autre.

Votre humanité continue mais vous ne serez plus jamais dupes d’une quelconque histoire, d’un quelconque monde, ou d’une quelconque supra-conscience même. C’est ça la Vérité, c’est ça la Liberté, c’est ça l’État Naturel, c’est vraiment là pour tout le monde.

Elisa : Alors certains demandent : Mais comment on fait pour aller à l’intérieur de soi-même ? Moi je ne sais pas le faire.

Vous y êtes déjà, il n’y a pas de technique. Ce n’est pas une question de montée vibratoire, même si pour beaucoup on est passé par cette initiation vibratoire, l’ouverture des portes, des chakras, l’activation des nouveaux corps et de tous les siddhis, les pouvoirs de l’âme, mais aujourd’hui est un autre jour.

Vous n’avez besoin de rien. Vous avez besoin de vous-même, à l’instant, d’accueillir ce qui est, à tous les niveaux, quoi qu’il se présente. Vous prouvez par là-même votre disponibilité à l’instant présent, et c’est là que l’Intelligence de la Lumière, l’Esprit Saint si vous voulez, la Shakti vous réveille. Et c’est là que vous voyez que tout cela n’est qu’un rêve.

Le plus dur est certainement d’accepter que vous n’avez rien à chercher, vous n’avez rien à conquérir, vous n’avez absolument pas besoin de volonté, mais je dirais d’une espèce de foi ou de confiance absolue en ce qui vous est inconnu, mais qui se révèlera dans l’instant même où vous acceptez. C’est ce que j’ai nommé la Bonne Nouvelle ou l’information du Temps Zéro.

Ça se fait ici et maintenant dans ce corps, dans ce monde, dans ce rêve, et nulle part ailleurs.

Je suis allé ailleurs, j’en ai déjà parlé la dernière fois, partout, dans toutes les dimensions.

Elisa : Je t’ai perdu parce que tu disais …

Je disais, aller ailleurs ne sert à rien. J’ai eu l’occasion de parler, de démontrer à moi-même, à d’innombrables frères et sœurs, des possibilités de déplacements dans ce monde ou dans toutes les dimensions.

Aujourd’hui je vous le dis, ça ne sert à rien. Tout ça bien sûr existe, au sens exister, mais la Vérité est hors du temps, hors de l’espace et hors de dimensions. Et c’est quand vous vivez cet instant, de manière brutale ou progressive, que vous constatez la Paix, le Silence, la Béatitude et la Joie. Tout le reste n’a plus aucune consistance.

On va prendre peut-être d’autres questions.

Elisa : Oui, il y a beaucoup de questions. Les grands avatars mangeaient du poisson ou de la viande ? Est-ce qu’il y a un rapport entre l’alimentation et le Réveil ? C’est une question un petit peu mentale. Il dit que si l’alimentation, de manger de la viande ou du poisson, si les grands avatars mangeaient de la viande ou du poisson, ça influe sur le réveil ?

Absolument. L’alimentation, pendant les noces célestes et après, Anaël avait beaucoup parlé de l’alimentation. Certains types d’alimentation effectivement favorisent la montée vibratoire. Mais vous avez quand même des êtres qui se sont réveillés en mangeant une hostie par semaine : Marthe Robin, une grande mystique française. Enfin bref, l’alimentation est importante déjà pour être en bonne santé avant tout, il est quand même préférable d’avoir un véhicule bien entretenu, n’est-ce pas.

Mais le Réveil n’a rien à voir là-dedans. Ça va être beaucoup plus brutal ce que je vais dire. Tant que vous croyez que vous dépendez d’une circonstance quelle qu’elle soit, c’est simple, vous ne serez jamais libres. Il faut d’abord accepter que vous êtes déjà cette perfection ! Toutes les voies d’amélioration …

Elisa : Mais la perfection, pas dans le personnage, la perfection dans l’Être, dans ce que nous sommes ?

Oui, on est dans la Vérité, dans le Réel, il n’y a même plus de perception, il n’y a même plus de projection de Lumière, on n’est même pas la Source de la Lumière, on est la totalité du rêve et la totalité du réel. Tout le reste n’est qu’une déviation, et toutes les connaissances ne sont qu’ignorance de la Vérité.

La Vérité est sans mot, sans dimension, sans corps, sans rien mais avec tout. On ne peut rien en dire, on ne peut que le vivre.

Elisa : Une sœur dit : Pourquoi les guignols veulent-ils nous éliminer quand on sait que nous le serons de toute façon ?

Alors, répète, pourquoi les Annunakis quoi ?

Elisa : Pourquoi les guignols veulent-ils nous éliminer quand on sait que nous le serons de toute façon ?

Mais c’est très simple, ils ont la même finalité. Dites-vous bien que les gens ont la peur de la maladie, la peur du virus et qu’ils courent pour se faire vacciner. En fait, ils courent se faire « génocider » tout simplement, parce que dans les conceptions des Illuminatis, des guignols, comme d’ailleurs l’avait parfaitement décrit Steiner, cette thérapie génique, ce génocide, vise à enfermer l’âme dans les plans infra humains, qu’on appelle le transhumanisme aujourd’hui, qui n’est qu’un eugénisme deux point zéro, qui était destiné à emmener l’âme et la conscience dans les circuits informatiques, rien de plus, rien de moins.

L’âme n’existe plus, l’astral collectif a été dissout voilà bien longtemps. Ce qui reste, ce sont simplement des bribes, des mémoires automatiques, des égrégores. En définitive, que vous soyez emportés par Nibiru, par le paradis blanc, par le virus qui n’existe pas ou par le vaccin qui n’en est pas un, juste derrière ça il y a la Vérité, il y a Agapè. Ça ne fait aucune différence.

Ça a été expliqué longuement par Phahame, par Bidi, par Abba, par moi-même. Le premier rêve et le dernier rêve, ce que Bernard de Montréal et d’autres appelaient la sixième race racine, est en définitive la première race racine. L’alpha rejoint l’oméga. Fin du mythe comme je dis de la création, qui n’a jamais commencé, qui ne peut jamais être détruite. Ce qui est détruit, c’est l’adhésion à cela.

Alors, par le transhumanisme ou par Agapè, ou par le flash galactique, c’est simplement le scénario que chacun a écrit. Certains ont choisi d’écrire un scénario de conte de fées, et d’autres ont écrit un scénario de film d’horreur. Mais le mot Fin est le même pour le conte de fées comme pour le film d’horreur. Il n’y a aucune image dans ce que je dis, aucune métaphore, c’est la stricte vérité.

Il ne sert strictement à rien de me croire, vous ne pouvez pas le croire et vous ne devez pas le croire, mais vous avez tout ce qu’il faut pour le vivre. Voilà.

Je te laisse poser la question.

Elisa : Il y a une question d’une sœur qui dit : Si on est seulement un personnage, comment est-ce qu’on peut nous attraper ?

Elisa : Mais on n’est pas un personnage !

Non, on est tout sauf un personnage. Nous ne sommes ni ce corps, ni aucune forme, ni aucune histoire, ni aucune dimension. Et pourtant, sans aucun paradoxe, nous sommes tout autant Tout cela. C’est la réalité à vivre, vous ne pouvez pas le comprendre.

Je répète que le plus dur c’est d’accepter que vous n’avez rien à faire par rapport et pour la Vérité. Tant que vous garderez cette posture dans votre conscience, dans votre mental, dans vos croyances, c’est vous qui maintenez les voiles sur ce que vous avez toujours été.

Elisa : Alors la sœur demande suite à cette question : « Et si dans notre film, nous avons écrit que nous ne serons pas attrapés » …. Mais je ne sais pas ce qu’elle entend par «attrapé» !

Je suis désolé, ça ne veut rien dire. Attrapé comment ?

(Elisa donne une explication en espagnol)

Elisa : Je lui disais simplement qu’il y a quelque chose qu’elle n’a pas compris avec tout ça, quoi.

Elisa : Et un frère, il demande : Comment peut-on être, dans ce chaos, être au-delà du mental, et comment peut-on avoir toutes les nécessités de ce corps à être en paix, et la maintenir ? Ça me paraît impossible.

Ça se fait tout seul quand vous vivez le Réel, rien de cela n’est vrai. Lors de notre dernier webinaire, on disait, on parlait de vomir ce personnage, cette histoire. Tant que vous n’aurez pas tout vomi, tant que vous n’aurez pas traversé toutes les absurdités actuelles que nous vivons, vous ne serez pas libres !

Rendez-vous compte qu’en posant ce genre de questions, il y a effectivement un côté insupportable pour ce frère ou cette sœur, parce qu’il n’a pas encore compris qu’il n’y a aucune solution. Alors on a beau tous savoir, ou plus ou moins accepter qu’il n’y aura jamais de retour en arrière, mais il vous faut accepter aussi qu’il n’y a aucun devenir, qu’il n’y a aucune possibilité d’échapper au Réveil.

Quoi que vous fassiez, vous ne changerez rien, et c’est dans la compréhension et le vécu de cela que vous êtes libres. Cette question montre la non-acceptation, en essayant de démontrer l’inconfort qui est vécu. J’ai dit et redis comme OMA, comme Bidi, comme Bernard de Montréal, le chaos de ce monde, le chaos de la société, le chaos personnel parfois, est juste un agent de votre réveil.

Cessez intérieurement de vous opposer, de lutter ou de quoi que ce soit, et vous serez Libres ! Ce qui ne vous empêchera pas d’utiliser votre mental pour résoudre ce qui est à résoudre, mais vous constaterez très vite alors que l’action de Grâce, la Divine Providence, la Fluidité seront à l’œuvre dans tous les secteurs de votre vie, de votre corps et de vos pensées.

C’est une réalité. Demandez autour de vous, il y a suffisamment de témoignages, sur YouTube, sur Facebook, de frères et sœurs qui vivent la même chose. Bien sûr, ils ne connaissent pas tous ces mots, même de chakras, de vibrations, d’Agapè, de Feu du Cœur ou de double tore du Cœur. Mais il y a la même unité, la même tranquillité, la même simplicité, la même joie, le même naturel.

Vous êtes disponibles pour ce qui est, quel que soit l’intolérable au niveau mental ou à quelque niveau que ce soit.

Elisa : Alors, le même frère qui a fait la question précédente, dit : Alors il n’existe aucun karma, c’est une illusion …

C’est l’escroquerie totale de la spiritualité et des religions, mais aussi de toute l’histoire. Le karma concerne la personne, l’âme, mais ça ne concerne pas la Liberté ni le Réel. Croire au karma, c’est croire à l’action/réaction. C’est vrai qu’aujourd’hui sur cette Terre, on n’a pas l’impression que le karma fonctionne très bien, n’est-ce pas.

J’ai beaucoup travaillé sur la réincarnation, sur les régressions. Ça permet de traiter les personnes, oui. Le problème c’est qu’aujourd’hui je vois Clair, il n’y a personne ! Tout ça c’est un rêve et si j’ai envie de vous dire quelque chose à la fin de cette heure, c’est : « Réveillez-vous ! Arrêtez de rêver ! Soyez là, présents, disponibles, pour l’instant présent, pour ce qui est là dans cet instant que vous vivez. Accueillez, accueillez Tout, la Joie est juste derrière. Mais si vous n’essayez pas, vous ne pourrez pas savoir ! »

Il pourra vous sembler que tout ce que j’ai dit est un rêve, une illusion totale, mais de l’endroit où je vous dis ça, c’est-à-dire de mon personnage, ici, présent, je ne suis pas ailleurs qu’ici et maintenant.

Rappelez-vous simplement pour ceux qui ont l’occasion de lire ça, même si c’était trafiqué : « Quand j’aurai la Foi à déplacer des montagnes, quand j’aurai la connaissance, quand je parlerai la langue des anges, … – et ça se termine par – s’il me manque l’Amour, je ne suis rien. »

Vous êtes l’Amour, vous n’êtes rien d’autre, tout le reste passera, vous, vous ne passerez pas. Et je ne dis pas ça au personnage qui croit entendre, mais à l’observateur silencieux qui écoute ce que je dis et entend.

C’est très simple, et plus ça va être le chaos et plus ça va être simple. Ça, ça a été annoncé déjà depuis de nombreuses années par Omraam Michael Aivanhov, et je vous assure que c’est la stricte vérité, on ne peut pas mentir par rapport à la Joie, on ne peut pas mentir quand on comprend et on vit que tout ce qu’on a toujours cherché n’était pas ailleurs que dans l’Ici et Maintenant.

Voilà ce que j’avais à dire. Bien évidemment nous continuerons un peu dans cette lancée le vendredi 26 février, d’autant plus que nous aurons Ma Ananda Moyi. C’est un anniversaire, parce que la dernière fois où elle était venue, c’était l’année dernière sur le Lac Titicaca au Pérou, au moment où les éléments se déchaînaient au-dessus de nous, Ma nous parlait déjà de ce que nous vivons aujourd’hui.

Lien : Ma Ananda Moyi (Lac Titicaca, Pérou) – 27 Février 2020

Elisa : Ça fait deux ans, ou bien un an ?

Oui, l’année dernière, non, non, un an. C’était juste avant le confinement.

Voilà, nous aurons donc Ma Ananda Moyi et nous continuerons à échanger sur cette Vérité indispensable et indissoluble que nous sommes, c’est-à-dire que nous mettrons … parce que c’est toujours un grand plaisir, enfin pour nous je pense, pour Elisa, pour moi, d’éclairer tout ce fatras de choses qui font obstacles à ce que nous sommes.

Voilà, donc nous continuerons dans la progression de cet état que nous vivons, de ce qui Est.

Elisa : Je te remercie donc de ta présence aujourd’hui.

Merci à Toi.

Elisa : Et donc on se verra le 26 pour recevoir Ma Ananda Moyi. Merci beaucoup. Bonsoir Jean-Luc.

Merci à tous, merci à Elisa de m’avoir accueilli. Au revoir.

Elisa : Adios.

Elisa continue en espagnol, remercie et donne encore quelques explications.

NOUS SUIVRE

Tous droits réservés 2021 © Apothéose.live

Politique de confidentialité

Sceau hébergement écoresponsable