Blog (español) : Link   Blog (português) : Link

Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link

Téléchargement (download) :  Audio MP3 + Texte PDF

Phahame (Tunisie)

1er Novembre 2019

Phahame et l’ensemble du Peuple de l’Eau honorent votre présence au cœur du rêve et au Cœur du Cœur.

Je reviens vers vous aujourd’hui afin de vous signifier que nous entamons, nous Peuple de l’Eau, gardiennes du rêve, le chant non plus de la délivrance mais le chant du Oui, qui se traduira sur ce monde de surface par l’action simultanée des quatre éléments dans leur consumation par la joie, de l’éphémère vous amenant chaque jour à plus de justice et à plus de vérité, faisant fi des circonstances et des conditions de ce monde.

Chaque jour vous constaterez en vous comme sur le monde de surface, l’action de ce qui a été nommé les éléments, qui conjugueront leurs actions avant d’initier et d’entamer le processus de l’évènement. Ceci est maintenant et ne supporte plus de délai. Vous êtes innombrables à vous réveiller de ce rêve.

Nous vous avons accompagnés et gardés depuis le premier rêve jusqu’à celui-ci et aujourd’hui, il est temps maintenant que cette Bonne Nouvelle apparaisse au sein de l’éphémère, au sein du rêve, de partout aux quatre coins du monde de surface. Vous le savez, vous y avez été préparés.

Ainsi donc le chant des éléments entre en manifestation, où que vous portiez votre regard à l’intérieur comme à l’extérieur, ce qui doit être consumé dans le feu de la Joie va l’être dès ce jour et cela va s’amplifier afin que votre joie et votre cœur résonnent à l’unisson du rêve de la création en chacun avec la même vérité et la même justesse.

Ainsi nous, Peuple de l’Eau, avons avec vous donné notre accord à ce Oui permanent et perpétuel qui permettra de lever les dernières bribes du rêve, les dernières bribes de ce qui vous tient attachés quelque part à la forme, quelque part à ce monde, et quelque part à cette société. Tous les liens qui peuvent encore vous sembler exister seront dissous dans la consumation de l’Amour et dans la consumation des éléments.

Vous constaterez avec évidence et aisance que chaque jour vous rapprochera toujours plus de l’ineffable et de la beauté. Quoi que vous en pensiez, aucune pensée ne pourra substituer ou contrecarrer la consumation par le Feu de l’Amour. Les eaux d’en-bas et les eaux d’en-haut réunies s’agiteront en vos yeux, en votre corps, et de partout sur ce monde de surface.

La consumation par le feu va s’intensifier, faisant fi des saisons, faisant fi des circonstances, n’appelant pas de votre part une quelconque compréhension, mais bien la Joie et l’allégresse de vous retrouver en totalité, sans plus aucun doute, sans plus aucune réticence.

Cela va se déployer maintenant de façon extrêmement rapide au sein de l’illusion, du temps. Vous ne pourrez que constater cela. Vous ne pourrez qu’acquiescer à ce qui se déroule au-dedans comme au-dehors de vous parce que cela participe à la même grâce, à la même résurrection, bien plus que l’acceptation, bien plus qu’un positionnement quelconque de votre conscience.

Il s’agit d’une allégresse effectivement, le moment où l’instant final au sein de l’éphémère vous fera souvenir de l’instant initial, qui n’est rien d’autre que le même instant.

Ainsi nous avons entamé le chant du Oui de partout en notre milieu marin, mais aussi dans les lieux marins où nous ne sommes pas, les lieux de l’eau douce. Les eaux de l’en-haut et les eaux de l’en-bas, chantent la même mélodie, celle de la Joie et de l’allégresse.

N’ayez pas peur, bien au contraire. Vous allez traverser ce qui doit être consumé. Vous allez traverser ce que nombre de prophètes ont déjà énoncé depuis déjà fort longtemps.

Ceci est une grande Joie, une grande allégresse, et surtout une grande Liberté.

Vous vous retrouverez enfin tels que vous avez toujours été. Nul doute ne pourra subsister pour une grande partie de l’humanité, quel que soit l’état actuel.

Ne vous alarmez de rien. Continuez à être ce que vous êtes, continuez à vous laisser traverser par la Joie, par quoi qu’il se déroule. Rien ne peut arrêter le Oui. Rien ne peut ralentir de quelque façon que ce soit, sur le monde de surface comme sur l’ensemble de ce système solaire comme dans de tous les univers du rêve, la même vérité du Oui.

Il en résultera quoiqu’en pense votre corps, quoiqu’en pense votre conscience, quoiqu’en pensent vos yeux, la même résultante qui est la Liberté. Bientôt nous chanterons tous ensemble le chant du Oui.

…Silence…

L’ensemble des Peuples de la Nature aussi vous apparaîtrons de plus en plus clairement, non pas pour vous raconter des histoires, non pas pour interroger, mais bien pour célébrer avec vous le chant du Oui.

Dorénavant, nous approcherons l’espace du rêve au sein de vos nuits, mais aussi en pleine journée, au détour de quelque activité ou pensée que ce soit, nous célébrerons en vous la réunification des eaux d’en-haut et des eaux d’en-bas, le mystère sera révélé.

Vous retrouverez réellement l’origine de ce qui fut appelé la création.

Vous constaterez qu’il n’y a ni coupable, ni victime, ni gagnant, ni perdant. C’est la même béatitude quel que soit votre avis, quel que soit votre positionnement qui peut être encore présent au-devant de vous. Celui-ci ne pourra plus se maintenir devant l’intensité concrète, réelle et permanente des éléments, que cela concerne le feu, celui de la Terre, que cela concerne le feu du ciel, que cela concerne les éléments air ou encore terre, tout célébrera de la même façon l’embrasement par l’Amour.

Et ceci a commencé et commence dès ce jour. Ne cherchez pas de date, vous êtes dans la date et vous êtes dans l’évènement. Il n’y a plus de délai parce qu’il est temps maintenant de vous réjouir. Le temps des réjouissances a commencé. Ne voyez ni catastrophe ni destruction, mais bien vérité de l’Amour qui se déploie de partout, aussi bien au sein des éléments naturels que des Peuples de la Nature, que dans les constructions que vous avez entreprises quelle que soit votre culture, quel que soit ce que vous nommez votre pays.

Ne vous alarmez pas des soubresauts, bien au contraire, car à chaque soubresaut élémentaire, vous gagnerez en lucidité, vous gagnerez en paix, vous gagnerez en évidence. Cela ne peut pas être autrement. Vous vous êtes préparés à l’instant-même initial du rêve à vivre cela.

Ne vous alarmez d’aucun symptôme, mais sachez simplement dire Oui quoi qu’il se produise en vous comme autour de vous. Ainsi vous apaiserez ceux qui rentrent dans une forme de cauchemar qui ne pourra durer, car même le pire des cauchemars se révélera être un réveil.

Vous serez libres de votre personnage, libres de votre personne, quel que soit son devenir, quel que soit son état. La Joie remplira chacune de vos actions, chacun de vos silences, et chacune des circonstances de vos vies dites personnelles comme collectives.

Plus rien de l’ancien ne peut se maintenir quels que soient les efforts qui seront entrepris.

N’oubliez pas que vous n’avez pas à faire d’efforts mais simplement à dire Oui. Cela mettra fin à tout effort, à toute peur, à toute angoisse, à tout questionnement. Ce chant de la délivrance et ce chant du Oui touche effectivement dès cet instant son acmé et vous permettra de vous réjouir quelle que soit la surprise, quel que soit ce que vous avez à vivre, parce que vous comprendrez à ce moment-là que c’est exactement ce que vous avez choisi de vivre pour être dans les circonstances les plus justes, les plus authentiques, pour découvrir la Vérité.

Vous retrouvez ce que vous êtes vraiment, quel que soit le devenir de ce corps, quel que soit le devenir de votre société selon les pays. Très bientôt, en l’espace de quelques jours, plus personne ne pourra ignorer ce qui est en train de se dérouler.

Par votre Présence et par votre accueil, vous êtes innombrables à avoir accueilli, à avoir traversé ce qui devait l’être au sein de votre scénario, au sein de votre rêve. Alors oui, cela est une grande réjouissance et rappelez-vous que ce n’est pas une destruction quoique vos yeux vous donnent à voir, quoi que votre corps vive, il s’agit réellement de la Vérité en manifestation au sein même du rêve.

Les eaux d’en-bas et les eaux d’en-haut réunies dans la même manifestation, le feu du ciel et de la Terre se réunira lui aussi. Les airs nommés cosmiques, les vents cosmiques se réuniront aux vents de la Terre sous forme tourbillonnantes touchant tous les secteurs aux quatre coins de vos terres et de vos espaces. Il en est de même pour les tremblements de la Terre. Le manteau de la Terre commence à s’ouvrir lui aussi et à laisser pénétrer la Lumière en totalité. Plus rien de ce qui est ancien ne peut se maintenir, vous le voyez chaque jour, et si vous ne le voyez pas encore, vous le constaterez extrêmement rapidement.

Je voudrais simplement que vous reteniez que durant ces temps du réveil du rêve, chacun d’entre vous a exactement la même potentialité de résonner avec nous, de résonner en chaque autre de nos sœurs et de nos frères humains, chacun d’entre vous peut résonner en chaque circonstance afin d’adoucir non pas le processus, mais bien au contraire d’en saisir et d’en faire saisir la finalité et la réalité.

Voyez, les choses vont devenir de plus en plus simples pour chacun de vous, quelles que soient les déconvenues de ce que vous nommeriez votre vie personnelle et éphémère.

Le réveil ne peut être ignoré. Il touche dorénavant l’ensemble de la création  et ceux d’entre vous qui regardent le ciel, ce qu’il s’y passe, bien évidemment ne peuvent que s’interroger ou accepter.

Mais l’acceptation sera totale, soyez-en certains.

Comme cela a été dit, vous avez juste à dire Oui, oui à tout ce qui se produit, oui à tout ce qu’il se déroule. Cela adoucira le réveil. Ce réveil sera une célébration effectivement, une célébration à nulle autre pareille, qu’aucun d’entre nous, et même nous les gardiennes du rêve, n’avons vécu jusqu’à présent.

La réunification des eaux d’en-haut et des eaux d’en-bas, du feu du Ciel et du feu de la Terre, aboutit à la même vérité : la vérité de qui vous êtes, la vérité de l’Unicité , la vérité que tout cela n’a fait que passer. Avec de plus en plus de certitude et d’évidence, les éléments, votre vie, votre société, vos cités, vos villes, vous le donneront à voir au-delà de toute apparence, au-delà de tout événement subit.

Il y aura une profondeur nouvelle qui s’installera selon le pays où vous êtes, selon les circonstances de votre corps avec la même égalité de partout, où que vous regardiez. Les signes célestes de l’événement bien évidemment se presseront alors à la suite de cela. Vous n’avez rien à entreprendre d’autre que de poursuivre pour l’instant le rêve qu’il vous est permis de rêver. Vous constaterez très vite que vous ne pourrez plus aller à l’encontre de ce qui est, de ce qui a été, et de ce qui sera.

Soyez doux, soyez gentils, soyez disponibles, à chaque instant à chaque minute. Vous n’avez besoin de rien d’autre.

L’Intelligence de la Lumière que vous êtes pourvoira, dans ces temps-là qui s’ouvrent devant vous, à tout, je dis bien absolument à tout. Il n’existera plus de soif, il n’existera plus de faim, il n’existera plus de désir, mais simplement une évidence de plus en plus marquée et de plus en plus pénétrante qui vous restituera à vous-même en totalité.

Alors oui, vous n’avez rien à anticiper, vous n’avez rien à prémunir, simplement être là où vous êtes, en maintenant sans aucun effort la joie dans laquelle vous serez et la joie dans laquelle vous êtes déjà. La consumation de l’Amour ne pourra être ignorée par quiconque, quel que soit l’endroit où pénétrera ce feu. Bien évidemment, s’il pénètre d’emblée dans votre cœur, l’allègement sera plus direct et plus rapide que ceux qui verront cette Intelligence de la Lumière venir éclairer ce qui ne l’a pas encore été.

Nous vous soutiendrons, faites appel à nous. Nous serons avec vous, nous serons en vous. Il n’y aura plus de distance. Quels que soient nos emplacements réciproques au sein de l’eau sur la surface de cette terre, nous serons en permanence reliés, mais pas seulement. Nous serons en permanence en cette résonance de cœur, en la résonance de la vérité, en la résonance de l’instant.

Vous n’aurez à vous soucier de rien d’autre. Vous n’aurez pas à vous soucier d’une quelconque alimentation, d’un quelconque travail, d’un quelconque enfant ou d’un quelconque parent.  Tout sera en ordre, parfaitement en ordre, selon l’Intelligence de la Lumière et non pas selon un point de vue restrictif quel qu’il soit.

C’est à vous qu’il appartient de voir ce jeu et de le vivre entre la Joie pure et nue de la Vérité, et ce qui peut encore être lié à l’ancien décor, à l’ancienne structure de ce monde. Cela se produit en ce moment-même, je le répète, et concerne absolument tous les événements que vous pourriez nommer climatiques ou célestes ou géophysiques.

Tout cela ne fait que concourir, comme vous le verrez autour de vous, parmi ceux d’entre vos frères, sœurs, amis, familles, connaissances, qui sont encore dans la réticence ou la souffrance, vivront d’un instant à l’autre la libération. Cela vous confortera et vous assistera dans votre réveil.

Cela ne peut être douté. Il n’y aura d’ailleurs aucun doute, plus les jours s’écouleront en ce mois nommé de novembre 2019, laissant alors toute la place au déroulement de l’événement. Ne le cherchez pas quant à la date. Mais vous serez suffisamment installés dans la joie et dans la béatitude pour ne plus être affectés en aucune manière par les circonstances de ce que nous nommons déjà l’ancien monde et le rêve écoulé.

C’est donc bien un moment de réjouissance, un moment de certitude intérieure, un moment de grande paix, quel que soit l’état du monde.

Vous le vivrez chaque jour avec de plus en plus d’intensité, avec de plus en plus de certitude. Ce n’est pas pour cela qu’il vous faut limiter quelle qu’activité que ce soit. Continuez à vivre ce que la Vie vous donne à vivre. Quel que soit votre positionnement d’aujourd’hui, il est parfaitement juste, il n’y a aucune erreur. Vous le savez, peut-être pas encore, mais vous le découvrirez.

Tout a déjà été écrit, tout a déjà été vécu. Vous avez parcouru tous les chemins du rêve, en celui-ci comment en les précédents. Il n’y a pas de temps, il n’y a pas d’espace. Il est temps maintenant de le vivre en totalité, il est temps maintenant de vous laisser être. Vous n’avez plus rien à paraître. Vous n’avez plus rien à maintenir. Tout est Liberté, tout est relâchement et tout est consumation d’un mauvais choix.

Cela vous est promis et vous le constaterez par vous-mêmes. Nous vous demandons simplement de faire appel à nous quand l’eau est nécessaire sur le feu ou quand le feu est nécessaire à l’eau, en vous, comme là où vous êtes.

Rien ne peut vous arriver, rien ne peut vous déstabiliser dès l’instant où vous avez dit Oui. Et nous avons dit Oui pour vous et avec vous, car vous êtes nous comme nous sommes vous, sans aucune exception.

Nul ne pourra être laissé de côté, nul ne pourra se soustraire à cette purification, à ce retour à la vérité. Alors soyez humbles, soyez simplement présents là où vous êtes. Vous n’avez rien à fuir, vous avez simplement à vous retrouver. Et vous êtes à l’exact emplacement.

Continuez à vivre la Vie qui vous avez été proposée jusqu’à présent, jusqu’au moment où vous ne le pourrez plus, pour une raison pour une autre. Mais cela sera pour vous un grand soulagement quelle que soit votre implication, que cela soit à titre familial, que cela soit à titre professionnel, ou à quelque niveau que ce soit.

Vous retrouverez l’innocence et l’enfance de nos frères dauphins. Vous voyagerez dans les eaux, vous voyagerez dans vos rêves, non pas pour vous éloigner de vous-mêmes, non plus pour rêver, mais bien pour vous retrouver en totalité si ce n’est déjà fait.

La Bonne Nouvelle c’est vous, c’est votre Présence, c’est ce qui émane de vous, et ce qui rentre en vous, sans aucune différence là non plus. Il n’avait rien à dire, vous n’avez rien à justifier. Simplement là où vous êtes, quoiqu’il se déroule et vous constaterez l’aisance du déroulement de ce feu de purification.

Ne soyez pas surpris par quoi que ce soit car tout est une bonne surprise, car tout est révélation. Ne jugez aucune apparence, et surtout ne vous jugez pas. De même qu’il vous est demandé de ne juger nul autre frère qui n’est que vous-même, un autre état, en un autre rêve, et qui est pourtant dans le même rêve que vous.

Vous n’avez rien à entreprendre d’autre que de laisser s’écouler la Vie en chaque minute et chaque instant.

Et profitez réellement de chaque minute dans ce que la Vie secrète pour vous, vous donne à vivre, quel que soit votre âge, quelle que soit votre famille, quelles que soient les oppositions apparentes de ceux qui ne connaissent pas la Vérité. Ils ne pourront eux aussi que se reconnaître au moment de l’événement. Mais ils y seront préparés par l’activité élémentaire qui, dorénavant, entre en manifestation totale.

Je suis venue vous rassurer, non pas seulement en cet instant, mais aussi en chaque instant qui va s’écouler, dès l’instant où vous faites appel à nous, par le Oui en tant que Peuple de l’Eau, nous sommes les gardiennes du rêve.

Vous êtes aussi dans le rêve et vous êtes aussi les gardiens de votre propre rêve. Or aujourd’hui, il n’y a plus rien à garder, il y a tout à restituer et c’est une grande liberté et c’est une grande joie qui se traduit même à travers les éléments qui peuvent vous sembler être chaotiques. Ce n’est que la révélation du vrai, la révélation de l’authentique.

Soyez simplement présents là où vous êtes, et ne surtout ne demandez rien. Accueillez tout ce qu’il se produit avec la même humeur, avec la même constance, avec la même simplicité et vous constaterez immédiatement, sans aucun délai, que la Joie est là. C’est la seule condition, il n’y en a pas d’autre.

Vivez votre vie, laissez la Vie vous vivre et vous serez légers et vous serez de plus en plus en joie.

Vous ne pourrez pas vous l’expliquer, il n’y aura rien à justifier, mais simplement être cette Joie que vous êtes. À partir de là, la consumation se fait d’elle-même, pour vous, en l’Amour, pour votre famille, pour vos proches, pour votre pays, avec la même égalité.

Vous avez longtemps ancré la Lumière et semé la Lumière. Aujourd’hui vous êtes la Lumière du monde, mais vous êtes aussi la Lumière qui éclaire le rêve et le consume. Vous n’avez rien à faire, simplement être lucides que vous êtes simplement là, en ce corps, en cette conscience, mais que vous n’êtes effectivement ni ce corps, ni cette conscience, mais cette Joie nue et pure qui émane de vous, tel un enfant qui vit l’instant présent.

Il n’y aura pas d’autres possibilités, de sauf-conduit, que l’instant présent dans lequel vous rencontrerez la béatitude du temps zéro. Ce n’est pas une promesse, mais c’est une réalité qu’il vous reste à laisser s’actualiser quel que soit ce que vous pouvez encore rêver aujourd’hui.

Il n’y a pas de nouvelle terre, il n’y a pas de nouveaux cieux, il y a simplement la Vérité. Et la Vérité n’a besoin d’aucuns cieux, d’aucunes terres, d’aucunes consciences ni d’aucunes formes. Là est l’ultime et véridique demeure, longtemps appelée la Demeure de Paix Suprême.

La jonction de l’être et du non-être met fin définitivement à l’émanation du rêve, à l’émanation de la Vie hors de cette demeure. Vous ne pouvez, comme cela a été énoncé, que vous retrouvez en totalité, je le répète, quel que soit l’état de votre rêve.

Le rêve est achevé en totalité. Ne cherchez rien d’autre que d’être là, ne demandez rien. Quoi qu’il arrive, soyez simplement présents et à ce moment-là, le Oui vous ravira en l’extase permanente de l’indicible de la Vérité.

Vous ne pourrez le formuler, vous pourrez simplement le constater, et cela émanera de vous spontanément. C’est bien plus que la bonne nouvelle, c’est bien plus que des mots que vous allez prononcer, c’est bien plus qu’un regard ou un sourire de bienveillance. Mais c’est l’ineffable qui se traduira en tout ce que vous regarderez, en tout ce que vous toucherez, avec qui que ce soit, avec qui vous rentrez en relation.

Relation qui, comme cela a été dit, devient une résonance parfaite de la Joie de l’Amour et de l’Amour de la Joie. Et cela se fait sans personne. Cela se fait indépendamment de la distance, indépendamment du temps, et cela est en cours. Cela va se déployer dorénavant avec insistance, avec fermeté, mais aussi avec une grande légèreté qui en découlera. Depuis de nombreuses années, cela vous avait été annoncé par d’innombrables voix.

Il n’y aura même plus le moindre espace pour la souffrance, il n’y aura que la Joie et l’Amour. Vous constaterez aisément que vous ne pourrez plus rester dans quelle que souffrance que ce soit, non pas par un déni, non pas par une lutte, mais bien réellement par l’acceptation et la prononciation de ce simple mot Oui.

Cela est une évidence et deviendra évident même pour ceux d’entre vous qui, encore aujourd’hui, rêvent à un autre rêve. Ne vous occupez pas de cela. Vous n’avez rien à démontrer, il n’y a rien à argumenter devant la puissance des éléments, devant la puissance des manifestations de la Vie.

Et cette Vie devient totale sur la Terre. Et c’est ça qui met fin à la souffrance. Vous n’avez rien à faire, mais surtout à être de plus en plus cette Joie, cette Paix, cette Demeure de Paix Suprême. Cela se manifestera à vous, vous le verrez, même dans les circonstances qui peuvent paraître les plus terribles, quel que soit l’aspect qui est concerné.

Ce n’est qu’un réveil, c’est vraiment cela dont il s’agit. Et ce réveil ne vous concerne plus simplement vous qui nous avez contactées, ne concerne plus simplement ceux qui ont déjà eu des aperçus, par la conscience, par la vibration, par la vision, mais bien un ensemble des consciences où qu’elles soient situées aujourd’hui, ne pourront que se reconnaître, d’abord en l’unicité et ensuite, dans ce qui fut nommé la a-conscience préalable au rêve.

Vous allez vous découvrir pleins et entiers. Il ne pourra rien manquer, je le répète, à quelque niveau que ce soit, dès l’instant où vous avez dit Oui. Vous ne pourrez pas dire non, car nous sommes certains, nous sommes les gardiennes du rêve. Nous connaissons les tenants et les aboutissants de tous les rêves de création. Nous sommes à l’origine du rêve tout autant que vous.

Le temps du réveil et le temps de ce que pourrait être nommé dans un premier temps une fin n’est ni la fin ni un début, ni une réinitialisation. Il s’agit simplement de la Vérité qui se déploie maintenant depuis votre cœur, mais aussi depuis l’action des éléments en quelques parties de ce système solaire et de cette Terre.

Vous ne pourrez que vous reconnaître, vous ne pourrez qu’être en joie, quoique vous en disiez aujourd’hui, quoique vous en viviez ou pas aujourd’hui.  Nous démarrons cela dès ce jour, je viens de vous le dire. Et dans quelques heures, nous passerons à notre chant du Oui et vous le sentirez.

Vous êtes déjà nombreux depuis quelques jours, quelques semaines simplement de votre temps, à avoir été informés par des voix qui vous parlent dans vos sommeils, par des rêves extrêmement précis, bien évidemment colorés de différentes façons selon le contenu de qui vous êtes, en ce que vous croyez et en ce que vous êtes réellement. Mais tous nous disent la même chose, sans aucune exception. Interrogez autour de vous et vous verrez.

Vous êtes innombrables à avoir reçu l’information, que le temps est venu de mettre fin au temps et de se réveiller en totalité. Cela est parvenu jusqu’à vos songes. Cela est parvenu jusqu’à vos perceptions. Cela est parvenu jusqu’à vos visions. C’est la Vérité.

Regardez autour de vous, vous êtes prêts, totalement prêts à la Joie et à la Vérité, quoi que vous en pensiez peut-être encore aujourd’hui.

Alors rappelez-vous cette seule chose, oubliez tout le reste, oubliez-nous, oubliez tous les enseignements, toutes les énergies, toutes les vibrations, toutes les expériences, tous les ressentis, toutes les visions. Gardez simplement le Oui, et cela suffit.

Chacun d’entre vous a la même possibilité de vérifier afin, justement, de ne pas traîner dans les zones sombres du rêve et de parcourir ceci, et d’éclairer ces zones simplement par le Oui.

Voilà mon message de ce jour. Il est extrêmement bref, il n’a plus besoin d’autres justifications.

Ce que j’ai déjà dit depuis de nombreux mois concernant l’eau est toujours valable. La nature bien sûr est votre sauf-conduit. Que cela soit dans vos cités ou dans vos moments de doute, n’hésitez pas à vous immerger, dans la nature ou dans l’eau quelle que soit la nature de cette eau.

N’oubliez pas non plus que nous sommes en résonance totale avec vous et que nous sommes en vous aussi. Vous pouvez faire appel à nous, faire appel à Eynolwaden, faire appel à Abba, faire appel aussi, avec la même intensité, à quel que frère ou sœur que ce soit, de partout sur cette planète. Il sera immédiatement en résonance puisqu’il n’est que vous en un autre état, en un autre   moment, en une autre forme. Il n’y a plus aucune barrière, il n’y a plus de distance et il n’y a plus de temps.

Tout ce qui se déroule en ce qui est temporel ou spatial n’a plus aucune importance. Vous allez le vivre très très vite. Cela a déjà commencé en d’innombrables parties du monde et comme je l’ai dit, cela ne peut que se diffuser de manière de plus en plus vaste et large sur la Terre, mais aussi augmenter d’intensité chaque jour.

Et chaque jour vous grandirez dans la certitude qui vous êtes. Jusqu’au moment où cela prendra toute la place, tout l’espace, et tous vos temps. À ce moment-là, l’événement sera vraiment à l’orée du rêve et à l’orée de ce qu’il reste de manifestation.

Ce sont, oui, des moments et des instants de grandes réjouissances que de vivre cela. Vous y êtes conviés vous-mêmes depuis des temps immémoriaux dans le déroulement du rêve, dès le premier rêve, dès le premier moment initial.

Et vous retrouvez en ce moment final l’origine du rêve, la source de la conscience comme la source de la souffrance. Tout cela n’a fait partie que d’un jeu, d’une expérience qui n’a pas à être jugée, et qui se déroule de façon synchrone dans tous les temps et dans tous les espaces.

Vous percevrez clairement, si ce n’est déjà fait, l’illusion du temps, l’illusion de l’espace, l’illusion des dimensions et l’illusion même de la souffrance, simplement par le Oui. Voilà mon thème central de l’intervention de ce jour.

Cela n’appelle pas de questionnements, cela appelle simplement, là aussi, à le vérifier par vous-mêmes, que cela soit dans vos nuits, que cela soit dans quelque circonstance que vous avez à vivre, dans votre corps, dans votre cadre de vie, ne réfrénez rien. Il n’est pas question de rester enfermés, vous n’avez rien à protéger, vous n’avez rien à préserver, je le répète.

Vous avez simplement à être là et à dire Oui.

Nous vous souhaitons à chacun un réveil le plus harmonieux et le plus paisible qui soit, ce qui sera le cas dès l’instant où vous dites Oui. Tout le reste se déroule sans vous, mais au-dedans de vous et au-travers de vous.

Le Oui est la traversée, la traversée ultime, celle du réveil final, de ce qui n’a jamais existé, de ce qui n’a été que rêvé, de ce qui n’a été que expérience de quelle que nature que ce soit.

Soyez légers, soyez vrais, dites Oui, résonnez avec nous, résonnez avec n’importe quel frère sur cette planète.

Pensez Agapè pour n’importe qui, pour n’importe quel pays, pour n’importe quel endroit du cosmos, et cela sera réalité.

Je vous invite à le vérifier par vous-même, je vous invite à le vivre en chaque circonstance. Vous n’avez rien à demander, vous n’avez rien à souhaiter, vous avez juste à le vivre en le vérifiant. Cela vous sera offert en chaque occasion, quelles que soient les surprises, quels que soient les événements liés à l’activité des éléments, je l’ai dit, au-dedans de vous comme au-dehors de vous.

Il n’y a ni dedans ni dehors, il n’y a pas l’autre, il n’y a pas vous, il n’y a que l’Intelligence de la Vie, il n’y a que l’Intelligence de la Lumière, il n’y a que le non-être qui, aujourd’hui, se manifeste au travers de l’être et au travers de votre conscience. Il n’y a plus d’espace pour quelles que histoires que ce soit.

Il y a simplement l’ineffable de la Vérité, l’ineffable de la Beauté, ce que vous êtes au-delà de toute pensée, au-delà de toute forme et au-delà de tout déroulement temporel ou spatial.

C’est bien plus que la bonne nouvelle. C’est bien plus que le réveil d’Abba en chacun. C’est bien plus que tout ce que nous avons pu vous dire les uns et les autres. C’est bien plus que tout ce que vous nommez énergie, vibration ou conscience ont pu vous faire toucher et expérimenter.

Vous sortez de l’expérience pour entrer dans la vacuité totale, là vous êtes à la fois complet, à la fois plein, à la fois vide. Il n’y a plus de différence entre le vide et le plein.

Toute souffrance, quelle qu’elle soit, ne pourra se résoudre que dans l’Amour, quoiqu’il y ait à passer, quoiqu’il y ait à traverser, pour les individus, pour les cités, pour les villes cela ne fait aucune différence.

Dites Oui. C’est la seule chose que nous que nous répéterons inlassablement lors de nos séjours en vos rêves de nuit, lors de nos résonances en journée. Tout cela ne peut être fait que pour stabiliser et favoriser réellement la propagation du Oui.

Vous ne pourrez plus douter, quels que soient vos doutes aujourd’hui. Vous ne pourrez plus interroger quelles que soient vos interrogations. Tout vous apparaîtra clairement comme quelque chose d’extrêmement simple, d’extrêmement évident, et d’extrêmement réel, bien plus que le réel du rêve. Le réel du rêve s’éloignera de vous sans aucune difficulté.

Je le répète : vous n’avez rien à entreprendre, simplement être là où vous êtes, vivre chaque minute avec autant d’intensité, dire Oui à chaque minute. Et tout ce qui peut encore vous gêner, que cela soit dans votre corps, dans votre vie, ne sera plus. Aucun problème ne pourra se maintenir. Aucune difficulté ne pourra réapparaître.

Là est la grandeur de l’Amour. Là est la grandeur et la magnificence de la Vérité. Voilà ce que j’avais à vous dire. Mon intervention est limitée parce qu’elle se résume en un mot : Oui. Et nous chantons pour vous, et nous chantons avec vous, le chant du Oui, et la résonance du Oui.

Agapè à chacun, Agapè partout, il n’y a pas d’autres choix possibles, il n’y a pas d’autres vérités qui  puissent se maintenir, que cette Vérité absolue.

Phahame va maintenant se retirer en vous. Nous allons entamer ce chant du Oui. Il va retentir avant la fin de ce premier jour de novembre. Vous en aurez d’innombrables preuves, d’innombrables façons, je l’ai dit, dans vos rêves, dans ce que vous pouvez percevoir même, mais aussi sur tout ce que vous regarderez, sur un plan visible comme invisible.

Phahame bénit votre Présence en cet instant du déroulement du rêve.

…Silence…

Phahame bénit chacun avec la même égalité où que vous soyez.

…Silence…

Tout ce qui va se dérouler en ces jours pour chacun de vous n’est là que pour vous mettre en joie, quoi que vous puissiez en penser.

Cette Joie nue, cette conscience nue, qui ne dépend plus d’aucune histoire, ni d’un personnage, ni d’une quelconque évolution ou transformation de l’esprit et qui a toujours été là. Vous allez le constater. Vous allez en avoir la certitude en le vivant chaque jour un peu plus et parfois de façon plus intense.

Nous vous accompagnons et nous sommes vous à chaque minute depuis l’alpha jusqu’à l’oméga.

Phahame et le Peuple de l’Eau vous bénit par la réunion des eaux d’en-haut et des eaux d’en-bas.

…Silence…

Enoha Mis Kaya

Agapè Phahame Abba

NOUS SUIVRE

Tous droits réservés 2019 © Apothéose.live

Politique de confidentialité

Sceau hébergement écoresponsable