Blog (español) : Link   Blog (português) : Link

Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link

Téléchargement (download) :  Audio MP3

Satsang 2
Casa de vida Shantinilaya

30 Juillet 2020

Bien, nous allons reprendre la deuxième partie du satsang, alors n’hésitez pas, ne vous censurez pas, posez les questions que vous voulez parce qu’on a suffisamment parlé d’acceptation (…)

…Silence…

Le Grand Silence !

Elisa : Je ne sais pas si vous êtes conscients de ce qu’on a parlé ce matin, et toute la répercussion que ça a après sur votre corps physique, dans les réflexes conditionnés qu’on a constamment, de vouloir chercher la cause.

Elisa : Il n’y a pas de question. Tout est clair, c’est bien. (Par rapport à ce qu’Elisa venait de dire, après discussion en espagnol)

Les questions.

Elisa : Quand on parle du Divin, qu’est-ce que c’est ? C’est la Lumière, c’est l’Absolu …

De quoi ?

Elisa : Le Divin.

Il n’y a pas de Divin. Il y a Toi, c’est tout. Tant que vous priez, vous priez quelque chose d’extérieur. Tant que vous méditez, vous êtes dans ce qui passe.

Elisa : Quand tu te reconnectes avec ta partie divine.

Oui. Quand tu reconnectes réellement et concrètement ta partie divine, on pourrait appeler ça le Paraclet, on a eu d’ailleurs une canalisation du Paraclet, c’est l’Esprit du Soleil, c’est le corps solaire, mais le corps, même de Lumière, même sur la scène de théâtre, il passe.

Donc, penser ou évoquer le divin en soi ou le divin ailleurs, c’est encore quelque part imaginer qu’il y a une distance, ou qu’il y a un délai pour le vivre. Et ça, ça crée effectivement une illusion. Il n’y a ni distance, ni délai. C’est malheureusement ainsi que nous fonctionnons tous, du fait même de l’enfermement. Et là je ne parle pas de l’enfermement de la Terre, mais de l’enfermement d’une forme, quelle qu’elle soit.

Bien évidemment pour la conscience, pour la personne, en ce monde comme en tous mondes, nous sommes entourés de formes, nous sommes entourés de consciences, qui ne sont que des fragments. C’est ce qu’on dit quand on dit : nous sommes tous Un, il n’y a qu’une conscience.

C’est la première étape du vécu de l’Unité, qu’on peut nommer le paradis blanc ou l’éther primordial, mais cet éther primordial est la première réminiscence de l’origine de la forme et de la conscience, il y a encore quelque chose après, bien sûr, ou avant, ou dedans, puisque ça va être le Tout, c’est ce qu’on a nommé l’Absolu.

L’Absolu qui se traduit aujourd’hui dans les faits, dans le vécu, par ce dont je vous parle depuis hier. Quand vous pénétrez l’espace, vous n’êtes plus assujettis à la forme qui pourtant est là, ni à aucune autre forme. Vous êtes lucides que vous avez une limite corporelle, bien sûr, mais la conscience peut réellement s’expandre ou se rétracter (coupure) … ah voilà, c’est revenu.

Donc par rapport à ça, surtout n’employez pas de concepts, ou de croyances, c’est la meilleure façon d’être prêts pour l’inattendu, pour l’inconnu. Cet inconnu que la personne ne pourra jamais connaître, mais qui se vit pourtant au travers de cette personne.

Il n’y a ni dieu, ni diable, tout ça est sur la scène de théâtre, mais la Liberté n’a pas de dieu ni de diable, ni d’entité, ni de monde.

De toute façon, vu ce qui se déroule en ce moment sur la scène de théâtre ou sur la scène cosmique, vous voyez avec les météorites, il y en a de plus en plus – d’ailleurs le film qui annonce ça sort dans quelques jours, Greenland, on avait caché aux humains que les météorites allaient se cracher sur Terre -.

Pour ceux qui sont curieux de l’histoire, je vous invite à consulter le manuscrit de Kolbrin, qui décrit à la perfection le dernier passage de Nibiru. Ceci dit, vous retrouvez cette description littérale, et pas seulement littérale, dans l’Apocalypse de Jean : « Les montagnes seront retournées, un tiers des terres disparaîtra … »

N’oubliez pas que Nibiru ou Hercolubus ou Hercobulus a été appelé en d’autres endroits de la Terre, dans l’histoire, le Grand Destructeur. Il a été aussi appelé le Soleil Noir, Mardouk – c’est sumérien -. Le dernier passage, qui était un passage mineur, c’était il y a trois mille six cents ans, et le vrai passage majeur, lui, n’a lieu que tous les vingt-cinq mille ans. Donc même la destruction de l’Atlantide, en dix mille sept cent trente et un avant Jésus-Christ (10731) était un passage mineur.

Lors du passage de Nibiru, il y a un alignement de notre système solaire avec le centre de la Galaxie, un alignement de notre système solaire avec le centre galactique, Sagittarius A, Sagittaire. Voilà, donc le passage de Nibiru est parfaitement connu, je précise d’ailleurs pour glisser cela, c’est que tout ce que nous vivons en ce moment, le confinement, les virus, l’activité des cavaliers, séismes, volcans, météorites, nous est masqué, parce que pour les élites, les guignols, la stratégie c’est tout sauf Nibiru.

Donc le but c’est de vous occuper avec le confinement, avec le virus, avec les conflits, la guerre de tous contre tous, il ne faut surtout pas que vous sachiez que Nibiru arrive, parce que dans leur logique, même le chaos doit être, comme on disait, contrôlé et dirigé. Ce qui n’est pas le cas dans d’autres pays. En Russie par exemple, le peuple russe est au courant de ce qui arrive, il y a des abris souterrains partout – ceci dit, ils ne serviront pas, mais bon …-.

Parce que c’est vrai que quand on est en train de se poser la question : Pour le masque, contre le masque, c’est un virus, ce n’est pas un virus, … ce n’est qu’une distraction pour nous éviter de vivre le chaos avant l’heure.

Dans le manuscrit de Kolbrin, c’est parfaitement décrit la réaction des humains. Alors si vous voulez connaître ce qui va se passer, allez au cinéma voir Greenland. N’oubliez pas que tout ce qui est cinéma est une programmation totale. Vous ne pouvez pas lutter contre l’image. Vous pouvez dire c’est faux, vous pouvez dire c’est vrai, ça ne change rien. Ça s’imprime dans votre cerveau. Ils nous ont préparé avec beaucoup de films, enfin il y en a eu tellement, ce n’est que de la programmation prédictive.

Et tout ça si vous voulez, c’est … ils nous amusent, ils nous occupent, ils nous mettent dans la peur, le virus, la perte d’emplois, pour qu’on n’ait pas la terreur de Nibiru, parce que je vous garantis l’irruption dans le ciel, de manière physique, et pas seulement l’influence électromagnétique qui elle est bien réelle déjà depuis dix ans, mais la visibilité physique de Nibiru et de son cortège de météorites et de gaz toxiques, aura l’effet qui a été annoncé, c’est-à-dire le choc.

Ce que nous vivons en ce moment est un simulacre de choc. Tous les humains, dans les témoignages de Kolbrin, sont éloquents, même ceux qui étaient préparés, qui l’attendaient, entrent dans une espèce de folie. Donc l’important, c’est pour ça que j’insiste tant, puisque en finalité, tout le monde sera libéré. Bref quand une femme doit accoucher elle accouche, mais vous savez très bien que l’accouchement peut se passer avec bonheur, mais aussi avec souffrance. Le résultat est le même, le bébé il sort, mais le vécu n’est pas le même.

Plus nous serons nombreux à redécouvrir qui nous sommes, plus effectivement le choc sera amorti. Mais il n’y a pas d’autres façons de se réveiller, il faut que le cauchemar soit total pour que vous abandonniez totalement toute idée d’un quelconque futur, d’une quelconque dimension, ou d’un quelconque monde. Et il n’y a pas de meilleur révélateur que Nibiru.

(Eclats de rire, Elisa a traduit le virus à la place de Nibiru)

Vous vous doutez quand même que les gens qui sont dans la peur aujourd’hui par rapport à ce virus, ils ont simplement peur de mourir. Alors vous imaginez bien quelle va être la réaction quand toutes les trompettes vont se mettre à retentir de façon synchrone sur toute la Terre. Ça ne sera pas l’extase, pour l’humanité je parle… mais ce choc sera salutaire.

Il y avait des mains qui se levaient … non ? Ah, c’est pour la climatisation.

Elisa : Oui la climatisation il faut l’allumer un peu.

Alors vous avez chaud ou vous avez froid ?

En chœur : Chaud, chaud.

Ça brûle et en même temps …

Elisa : Non, parce qu’en fait eux ils sont juste sortis.

Quand on vous dit soyez prêts pour l’inattendu, si vous êtes dans cette posture concernant l’acceptation, vous encaisserez le choc et vous le digérerez.

(Exclamation et rire, Jean-Luc a dit : vous encaisserez le chèque au lieu du choc)

Mais c’est un chèque en blanc de toute façon !

(Rires)

Votre seul repère aujourd’hui, quoi que vous viviez, Agapè, résonances …, c’est la qualité de paix que vous éprouvez au jour le jour, je ne parle pas d’un état de méditation ou de l’expansion de conscience. Je parle de votre Etat Naturel. Plus vous trouverez et vous cultiverez vous-mêmes la paix, plus elle vous sera accordée.

Les guignols, les forces des guignols, qu’elles soient illuminatis, lucifériennes ou molokiennes pour les adorateurs de Molok, de Baal, on rejoue exactement la même histoire qu’en Atlantide, entre les enfants de la Loi de Un et les enfants de Bélial qui est un des démons. Donc c’est le même scénario qui se répète à l’infini, c’est comme le cycle du Samsara, mort, renaissance.

Tant que vous croyez ce que vous racontent les guignols quand vous mourrez, les témoignages sont très caractéristiques dans les milieux, vous ne pourrez pas être distraits, vous ne serez pas distraits par des visions, ou par une quelconque interrogation. Ceux qui accepteront de perdre leurs vies la trouveront. Mais ceux qui voudront sauver leurs vies, vivront le sentiment de perte et de déchirure, mais retrouveront aussi la Liberté.

Donc ce sont les conditions de vécu de cette période qui conditionnera votre vécu. Dans quel état êtes-vous aujourd’hui, depuis quelques mois, sentez-vous cette paix, ou ressentez-vous une interrogation, sans même parler de peur. La Paix est votre sauf-conduit, afin que l’accouchement se passe dans les meilleures conditions. Et autant être en Joie aujourd’hui.

C’est toujours ce qui a été annoncé, plus le chaos grandit, plus la Paix grandit. A condition de lâcher, les prétentions à un nouveau monde, ou au retour de l’ancien monde comme ils disent. Alors si vous voyez la sémantique et, la sémantique, bon, si vous voyez les phrases qui sont utilisées dans les médias, il y a encore quelques mois ils vous parlaient de grands resets économiques, Gesara, Nesara, enfin au niveau de l’argent.

Alors ce grand reset, eux-mêmes le nomment autrement aujourd’hui, ils le nomment la grande transition ! Si vous ne comprenez pas avec ça, avec les films de programmation qui ont été créés, depuis longtemps.

(Elisa ne suivait plus en traduction)

Hein ?

Elisa : J’ai perdu …

Ha, tu as perdu … Je ne sais plus ce que je disais moi.

Elisa : Tu disais avec l’argent, le reset, donc l’argent et Nesara et tout ça.

Oui, ça c’était la partie des rêveurs, il y a d’ailleurs plein de canalisateurs qui vous parlent d’un monde d’abondance, ce n’est pas l’abondance matérielle, c’est l’abondance d’Amour, c’est tout.

Et donc, si aujourd’hui l’étape de la peur, du confinement, ne vous affecte pas, vous avez bien répété la leçon et vous êtes bien préparés pour Nibiru. Et il y a toutes les chances que ça se passe très bientôt.

Le scénario est écrit, même par les guignols, on ne fait que suivre ce que les prophètes ont écrit. Comme je le dis et le répète, tout a déjà été écrit. Il reste juste à s’en souvenir.

Le marqueur de ce que vous croyez être, ou ce que vous êtes, est vraiment cette Paix, cette – en français – cette équanimité, vous êtes linéaires, sans effort, sans expansion de conscience. C’est ça aussi l’humilité et la simplicité, c’est ne pas être dupes de quelque forme, de quelque (…), ou de quelque vision que ce soit. C’est effectivement devenir comme un enfant, dans cette bienveillance, dans l’enfant qui est dans l’instant, qui n’est ni demain ni hier.

Redevenir comme un enfant, c’est ça. Si vous êtes simples, si vous êtes lucides, tout vous sera donné, il n’y a aucun problème. C’est le sacrifice et la résurrection. C’est se souvenir de qui nous sommes avant la forme. C’est « avant » la forme n’est rien d’autre qu’après la forme. Je le dis et je le répète, le Christ a dit : « Je suis l’alpha et l’oméga », mais l’alpha est l’oméga et l’oméga est l’alpha.

Vous le savez tous, c’est le cycle de l’incarnation, c’est Samsara, c’est l’Ouroboros, c’est le serpent qui se mord la queue, c’est tout ce qui est cyclique. Alors je sais que beaucoup d’enseignements ont parlé de cinquième race-racine, et d’une sixième race-racine à venir, c’est la race Bleue, mais la race Bleue, c’est le point de départ, ce sont les maîtres généticiens et ce sont les Gardiennes du Rêve, les cétacés. La boucle est bouclée et il n’y a pas d’évolution là-dedans. Tout le monde s’est fait avoir, sauf Bidi bien sûr.

Tous les enseignants spirituels, Melchisédech ou autres, vous ont tous parlé de cette sixième race-racine comme une évolution. Non, simplement un retour au point de départ, c’est le moment où on se révèle. On sort du mythe de la création, du mythe de la chute, de l’involution et du mythe de l’évolution.

Rappelez-vous quand vous êtes dans la clarté, ce n’est pas la clarté de la Lumière, c’est la lucidité de l’instant, vous êtes disponibles à cent pour cent pour l’instant présent. Vous tombez en Amour devant une fleur, vous communiez avec la nature, vous êtes la nature, avec les baleines, avec Abba, avec qui vous voulez, mais vous ne pouvez que constater cette Liberté et cette Paix qui est là.

On passe du mécanisme extériorisé d’Agapè que j’avais nommé à la fin Agapè résonance réseau inter-dimensionnel, pour passer non plus dans l’extase, mais dans l’intase, dans le Grand Silence, dans la Grande Vérité Absolue.

Vous ne pouvez avoir aucun doute. Alors bien sûr, tous les autres vont douter et vont vous traiter de tous les noms, mais ce n’est pas grave, rappelez-vous, on est beaucoup à le vivre déjà, en totalité. A l’époque, il y avait beaucoup de témoignages de gens qui, avec les résonances Agapè, de ce qui se passait.

Depuis quelques jours, les témoignages arrivent, j’en ai eu un ce matin d’ailleurs, de gens qui sont partis, tout en suivant ce que je disais, dans des chemins de traverse, on va dire, de travers, qui font partie de l’apprentissage, tous les gens qui sont emmenés vers le monde des symboles, vers le monde des formes, vers le monde des chiffres, qui sont une tromperie. Ils sont vite distraits et ils font tout sauf vous emmener à l’instant présent.

Tout ça je ne suis pas le seul à le dire, vous avez beaucoup de personnes qui n’ont même jamais entendu parler de chakras, de spiritualité, qui vivent exactement la même chose. Je ne vais pas les nommer, il y en a beaucoup, ce sont essentiellement des femmes parce qu’elles sont beaucoup plus prêtes que l’homme à cette notion d’accueil, d’ailleurs elles accueillent la vie, elles ont même créé la vie.

Donc aujourd’hui, la seule question que vous pouvez vous poser, parce qu’elle est utile, c’est suis-je en Paix, quelle que soit ma vie, même si elle est chaotique, est-ce que je ressens cette paix ou pas. Vous ne pouvez pas la chercher là-dedans, elle vous tombe dessus, si vous êtes disponibles.

Ce n’est plus seulement la descente du corps solaire, du corps d’éternité, ce n’est plus seulement les vibrations des étoiles, des portes, ce n’est plus seulement Agapè, c’est simplement la Vérité de la Liberté.

Bien sûr, la vie nous teste, tous, le virus, les masques, pas les masques, les races, pas les races, les religions, pas les religions, ça fait partie de l’apprentissage. Donc ne vous jugez pas, constatez avec lucidité, sans chercher de raison, de cause : êtes-vous en Paix ? Je ne parle pas de la paix par rapport à un évènement, mais vraiment de cette paix qui, quand elle vous touche, ne peut être que reconnue. Et c’est tout.

Il n’y a pas besoin de chakras, pour la thérapie, oui. Il n’y a pas besoin d’énergies, il n’y a pas besoin de vibrations, il n’y a pas besoin de conscience. Si vous êtes simples, dans vos mécanismes de fonctionnement, tout va devenir simple. Si vous êtes compliqués, tout va devenir compliqué. Ce n’est pas une punition, c’est juste un apprentissage. Plus vite vous laisserez les croyances, les concepts, les mémoires, plus vite vous serez débarrassés de l’âme collective du monde.

Malheureusement, le fonctionnement de l’être humain est toujours référencé au passé. Ce que j’ai nommé dans la première partie le connu, doit laisser place à l’inconnu. Si vous ne le vivez pas, et même en le vivant, on ne peut pas le définir, parce que dès qu’on sort les mots qui sont en rapport avec cet état, c’est déjà une trahison de la Vérité.

La Vérité ne peut pas être dite, elle ne peut être que vécue. Soyez dans les meilleures dispositions pour le vivre, ce qui est ne peut pas être changé. Comme disait Nisargadatta et aussi OMA, tout ce qui doit arriver arrivera quoi que vous fassiez, tout ce qui ne doit pas arriver n’arrivera pas, quoi que vous fassiez.

Vous, vous n’avez jamais bougé, ce n’est pas un jeu de mots, c’est la réalité. Plus vous approchez de cet Indicible, plus allez constater aisément la disparition des peurs, la sourire va prendre tous vos instants, parce que l’état d’humour est notre naturel, ce n’est pas de la dérision, c’est le sourire à la vie. C’est quelque chose qui ne peut pas être compréhensible intellectuellement, émotionnellement, vibratoirement ou énergétiquement.

C’est quelque chose qui se constate en l’intime du Soi et qui vous conduit à cette Paix. Tant que vous cherchez, vous ne pouvez pas trouver, parce que ce que vous cherchez c’est vous, ce ne sera jamais dans la société … (Coupure) …énergétique, jamais dans un groupe, jamais sous l’autorité de quelqu’un, c’est vous et vous seul qui décidez. Alors osez, comme je le dis, juste derrière, il y a cette Félicité totale qui ne vous sort pas de ce monde, qui ne vous met pas hors du monde, mais qui vous inscrit pleinement, qui vous assoit pleinement dans la simplicité de l’enfance.

Votre intelligence, au sens noble, se développe alors, au-delà de toute réflexion. L’intelligence c’est la capacité à relier les choses. C’est voir effectivement la mascarade et l’aspect rêve, – c’est un rêve -, de ce qu’est la création. Comment peut-on être tous, avoir été aussi trompés, par toutes les religions qui nous ont dit qu’il faut mériter le paradis, qu’il fallait avoir peur de l’enfer, qu’il fallait s’améliorer, qu’il fallait monter en vibration, très utile à un moment donné, pour voir la scène de théâtre.

Mais comme l’a dit Bidi, il n’y a pas de théâtre. La création est un mythe total, nous sommes parfaits, réellement, sans délai. Tout ceux qui ne vous disent pas ça, n’ont jamais vécu la Liberté, sans ça ils ne pourraient plus parler comme ça. Il n’y a pas plus de karma que d’évolution, on vous l’a fait croire. Mais effectivement il a fallu vous sortir de la notion même d’involution, ce qu’on appelle chez les Indiens, c’est … ah … Kali yuga.

Aujourd’hui vous êtes affranchis, la Bonne Nouvelle, comme je l’ai appelée, elle est pour tous, mais beaucoup de frères et sœurs, par la peur, refusent la bonne nouvelle. Parce que comme on sait, comme c’est écrit, le Kali yuga, c’est l’ère matérialiste, c’est l’ego qui veut dire masque et qui cache la vérité, et là on vous en met une double couche.

Je ne m’attarderai pas sur le rituel occulte de la muselière, le masque est un rituel occulte, ça fait partie du cinéma, c’est tout. Vous n’avez pas à lutter contre ça, vous avez à être lucides. Ce n’est pas parce que je publie des articles sur le masque ou la 5 G, que je veux me battre contre ça. De même que les images horribles qui sortent de partout sur l’adrénochrome, la pédophilie, tout ça c’est nous, nous sommes tout cela à fois.

Donc il y a à éclairer cette scène de théâtre jusqu’à ce qu’elle soit consommée par l’allégresse. Nous sommes dans le goulet d’étrangement où tout se rejoint au même point zéro, toutes les prophéties, tous les conflits, dans les familles, dans les pays, dans les régions. C’est la grande Résolution et non pas la grande transition, comme ils l’appellent, la grande transition. Voilà.

Alors bien sûr selon le point de vue que vous avez, si vous êtes encore quelque part inscrits dans l’idée d’être une personne, qui doit se purifier peut-être, aujourd’hui, et bien vous n’êtes pas disponibles, c’est aussi simple que ça.

Elisa : Si on met le vaccin et on ne s’identifie pas au corps ?

Vous avez ce qu’on appelle l’ADN et l’ARN … La destruction de l’Atlantide a été déclenchée lorsque l’on a manipulé l’ADN. L’apparition de chimères, homme-animal, les manipulations génétiques, ont signé l’arrêt de mort de l’Atlantide. Aujourd’hui nous en sommes exactement au même point. Steiner nous avait prévenus, leur but était d’annihiler l’âme et dissocier l’âme et la conscience du corps biologique.

Parlez avec des jeunes, vous serez surpris de voir le nombre de jeunes qui n’attendent qu’une chose c’est de rentrer dans la machine, et de ne plus avoir de corps. Eh oui, la conscience survit au corps. Donc, le transhumanisme c’est ça, c’est avoué clairement, c’est de remplacer l’homme par la machine, afin de rendre la conscience éternelle, et la descente de la conscience dans la deuxième dimension, c’est-à-dire les circuits binaires de l’électronique.

C’est leur but, avoué, l’immortalité, pas du corps, mais de la conscience. La conscience est une maladie, heureusement elle est mortelle, comme je dis. C’est elle qui a créé le rêve, la projection, les formes, les mondes, les dimensions, tout ça c’est nous, les mères généticiennes, les Hayot ha Kodesh, les Triangles, la Source, Métatron, c’est le rêve que nous avons bâti.

Si vous acceptez la paix, vous vivrez la Paix. Vous n’avez rien à demander, vous n’avez rien à attendre, c’est instantané. Si vous ne vivez pas instantanément, c’est qu’il y a encore en vous quelques croyances, quelques habitudes qui ne sont pas vues, qui ne sont pas transcendées. Cette Paix ne peut pas …

Elisa : Ceux qui vont avoir le vaccin, est-ce qu’ils vont aller à l’Absolu ?

Ah, ils le vivront de la même façon. Mais si il y a un délai par exemple entre le vaccin et Nibiru, absolument personne ne peut prévoir l’agencement des évènements. Alors avant il y avait un calendrier précis, avec un ordre précis. La surprise c’est qu’il n’y a plus d’ordre, d’ailleurs ça peut être l’irruption de Nibiru, les trompettes avant …

En fait, ce que concocte la société, ce que vous propose la société, c’est simplement ce choix : Êtes-vous soumis ou êtres-vous autonomes ? Êtes-vous prisonniers ou êtes-vous libres ?

La société vous le voyez se réduit à peau de chagrin, se réduit à trois fois rien, la crise économique n’est rien pas rapport à ce qui arrive, non ? Et profitez de cette urgence temporelle, on va dire, cette urgence de la scène de théâtre, pour vivre la Paix. Si vous vivez les énergies, tant mieux, vous les sentez, mais si vous ne sentez rien, vous êtes encore plus proches de la vérité.

Tout est fait pour vous ébranler, pour vous faire peur, mais les méchants garçons ont oublié que la peur, à une certaine extrémité, conduit à la résilience. L’être humain n’a jamais été aussi bon que dans les moments où tout est perdu. Ça met en œuvre ce qu’on appelle les réflexes de survie, c’est l’homme qui passe sur un pont et qui voit un enfant se noyer et qui plonge pour aller le chercher, même s’il ne sait pas nager.

Ce réflexe de préservation, qui est pourtant inscrit dans le cerveau reptilien, débouche sur la Liberté. Je vous dis, le scénario a été parfaitement écrit et comme ont dit, parfaitement ficelé, il n’y a aucune erreur. Ça se déroule à la perfection. Si vous ne le voyez pas ainsi, c’est simplement que vous avez peur, peur de la mort, peur de la disparition de la conscience. Pépère l’avait dit, la peur ou l’Amour, et il a été rajouté après, juste avant l’épidémie, à la fausse pandémie, qu’il y avait la souffrance ou l’Amour.

Quand vous souffrez à l’extrême, vous lâchez, et la résilience est là. Quand la peur est extrême, ça ne s’appelle plus de la peur, c’est de l’effroi et du saisissement, – l’effroi c’est être sidéré -, mais même cet effroi est la peur la plus terrible qui aboutit nécessairement à la résilience. Ça aussi, c’est neuroscientifique … Autrement dit, quand vous en aurez marre d’être soumis, à quelque autorité que ce soit, fusse-t-elle légale et sociétale, là vous rentrerez dans la moralité, mais pas une moralité de bas étage ou de caniveau, mais la vraie moralité, qui est celle de l’enfant et de l’innocence.

A un moment donné, beaucoup l’ont déjà compris, vous ne pourrez plus composer avec ce monde et cette société. Ça vous deviendra intolérable. Si vous avez peur, vous ferez le vaccin, si vous êtes autonomes, vous vous retirez de ce monde et de cette société, chez vous, vous couperez Internet et vous rentrerez dans cette béatitude. Vous n’aurez pas d’autre choix de toute façon. Croire qu’on a le choix, entre la peur ou l’Amour, entre la souffrance et l’Amour, est l’ultime illusion. Il n’y a que l’Amour, c’est tout.

Et nous sommes invités à le découvrir, à chaque minute, en faisant le ménage, en regardant les étoiles, en regardant son enfant, son mari, sa femme, la véritable beauté elle est là, elle n’est pas dans la fuite, dans les visions, (…) du monde, tout ça c’est du cinéma morbide. Il n’est plus temps de rêver, il est temps d’être vrai, et ça, ça se fait instantanément, même si la stabilité va prendre quelques jours, quelques semaines, mais c’est réellement la décision ultime que vous croirez prendre, la préservation du rêve à n’importe quel prix, ou la Liberté.

Les Illuminatis, les guignols, ils ne veulent pas la fin de la vie, mais la perpétuation de la vie du rêve, la perpétuation et la continuation de la vie, ils ne veulent pas la destruction. D’ailleurs ils on construit des abris souterrains en espérant ressortir après. Mais ils vont tous cramer dans leurs boîtes, parce que l’alignement avec le centre galactique et Nibiru va voir un déversement fantastique de la Terre entière.

Et la Lumière, elle brûle. Ce sont les particules exotiques de la … (Coupure) …, et c’est surtout les rayonnements Gamma qui font en général très mauvais ménage avec la matière carbonée. Ça sera une consumation. Certains, au début, la vivront comme une consumation d’horreur. Quand Anaël est venu et m’a montré cette consumation, avant vraiment que Autres Dimensions ne commence, toutes les nuits je devais vivre la consumation, j’étais terrorisé, et chaque nuit il me disait : Hic et Nunc, Hic et Nunc, je ne savais même pas ce que ça voulait dire hic et nunc, ici et maintenant.

Je me suis dit, je suis tombé sur un Archange fou, je suis en train de cramer et il me dit ici et maintenant, parce que c’est autre chose que d’avoir vécu l’Absolu et toutes les dimensions, même dans le cœur du cœur, que de voir la disparition de la forme, collectivement. C’est une onde qui effectivement va installer le paradis blanc, comme ça avait été expliqué, au bout de trois jours tout le monde tombera en léthargie, en stase comme certains l’ont vécu déjà au début 2018 et en 2019, mais avec une intensité que personne ne peut apprécier.

Si aujourd’hui vous cultivez cette paix, cette tranquillité, cette fainéantise comme disait Osho, cette divine indifférence comme l’a spécifié OMA, alors la Liberté est là. Il n’y aura pas d’autre alternative. D’ores et déjà, c’est la répétition avec le virus, le nouvel ordre mondial et tout. Mais comme c’est écrit, et que vous ne pouvez pas changer une seule virgule de ce qui a été écrit avant même de rêver, il n’y a aucune inquiétude à avoir.

L’inquiétude vient de la peur de la mort, de celui qui n’a pas encore vu qu’il n’est jamais né et qui croit n’être qu’une succession de morts et de vies, et de renaissances, qui se croit peut-être encore soumis à quelques conditionnements que ce soit.

La Liberté et la Vérité sont sans conditions, comme l’Amour, on parle d’Amour inconditionnel, ça je sais que ce mot on l’a utilisé, mais la Béatitude, cet Amour Agapè, aujourd’hui est présent dans ce que vous manifestez en ce monde.

Reprenez les fondements, si vous voulez, les quatre piliers (…). Laissez la vie couler et votre vie coulera. Il n’est pas question d’être passifs, comme vous le voyez, je publie plein de trucs … Mais encore une fois, il n’y a absolument pas un objectif de pro ou d’opposition, mais c’est vraiment un éclairage.

C’est comme pour les images morbides des pédo-satanistes là, il faut avoir le courage de regarder. C’est notre création. On n’a pas créé que la beauté, il fallait qu’il y ait l’antithèse, sinon nous serions sidérés par la beauté, et nous aurions oublié encore plus facilement ce que nous sommes.

Des questions par rapport à ça ?

Elisa : On n’aura plus de corps de silice ?

Ah non même plus, ça ne sert à rien, c’est juste une transition comme le Soi, le Soi n’est pas la Vérité, le Soi est une étape. Mais bien sûr, il y a une pédagogie, même Nisargadatta au début parlait du Soi, il disait : « Tenez fermement le Soi » jusqu’à ce qu’on se révèle. Gardez ça à la tête, tout le temps, le Soi, le Soi, même si vous ne savez pas ce que c’est. Et à la fin de sa vie, il a dit : »Lâchez le Soi, le Soi est le piège », parce qu’il n’y a plus de forme, il y a le fameux paradis blanc avec la Lumière blanche incroyable, mais posez-vous la question, d’où vient la Lumière blanche ? Elle vient du noir et du néant, je ne parle pas de l’ombre.

D’ailleurs, c’est parfaitement connu dans l’enseignement de la vraie Kabbale, je ne parle pas de la cabale des (…). On sait très bien que Kether est la couronne, qu’au-dessus de Kether, il y a Ain, la lumière, et qu’au-dessus de la Lumière, il y a l’Ain Soph Aur, ce qui est au-delà de la Lumière.

Ce que nous raconte d’ailleurs aussi bien le docteur Eben Alexander, ce que je vous raconte aussi, ce que racontent plein d’autres, ce que nous racontent les NDE, quelques pourcentages des expériences de mort imminente, qui ne se sont pas laissés arrêter à la sortie du tunnel par le Christ, Bouddha …ou les membres de la famille, ce sont des gens qui avaient l’habitude de se repérer dans l’espace, un pilote d’avion, un pilote d’hélicoptère, un ingénieur, eux ils ne se sont pas arrêtés, ils traversent ces fantômes et ces coquilles vides.

La différence est très simple à faire. Un être de Lumière, la Lumière est à l’intérieur de la forme. Quand vous faites une NDE, une expérience de mort imminente, vous traversez le tunnel, les plans astraux inférieurs, vous sortez du tunnel, si vous êtes chrétiens vous voyez le Christ, si vous êtes bouddhistes, vous voyez Bouddha, (…) c’est qu’ils voient la Lumière derrière ces êtres qui leurs disent non, il faut retourner sur Terre. Il y en a certains qui traversent ces fantômes, … bon, je termine ce que je disais, un être Lumière, la lumière est à l’intérieur… (Mauvais son et problème d’audibilité) …

Ah non c’est revenu (le son), c’est bon. Voilà, nous avons rétabli la communication, mais vous n’avez rien perdu !

Alors, j’étais dans la distinction entre êtres de Lumière et êtres « fantômes ». J’ai beaucoup enquêté sur les expériences de mort imminente dans l’association (…). Dans l’expérience de mort imminente, que ce soit le Christ, Bouddha, Mahomet, au passage qui vous accueille, la Lumière est extérieure à la forme. Ça, ça signe l’astral, la Lumière n’est jamais à l’extérieur.

Revisionnez le film « Prédictions », vous avez les Elohim à la fin qui viennent prendre les enfants pour les emmener dans un nouveau monde, vous avez ces personnages diaphanes, où on voit vaguement une forme humaine, la Lumière est à l’intérieur, et avec un feu qui sort d’ici, ce qui est réellement la structure des Elohim. Si vous étiez attentifs, il y avait plein de cristaux au sol, des pierres, des galets polis …

L’obsidienne (réponse à une question en espagnol)

L’obsidienne c’est de la silice, c’est une pierre volcanique, et c’était la pierre qui était utilisée en Atlantide, les prêtres pénétraient dans des salles d’obsidiennes, revêtaient un saphir bleu sur le front, des pièces entièrement en obsidienne. Ces pièces existent, elles n’ont pas encore été trouvées, elles sont sur les collines à hauteur du site Teotihuacan au Mexique, la cité des dieux.

L’obsidienne a un rôle important, c’est la transmutation du feu en matière, donc c’est la descente dans le rêve. Vous voyez, donc c’est très inspiré ces films de programmation prédictive.

J’en reviens à mon histoire. (Reprise sur le paragraphe des NDE)

Je disais que les êtres qui avaient l’habitude de se repérer dans l’espace n’étaient pas arrêtés par ces fantômes. Ces êtres qui ont traversé ces faux êtres de lumières et ces faux membres de la famille, rentrent dans le soleil. Ça c’est le Paradis blanc. C’est Ain, c’est ce qui vient après le couronnement, la Lumière blanche. Et puis certains parmi eux ont traversé le soleil pour aller de l’autre côté du soleil.

Et là, il n’y a plus rien, ni forme, ni espace, ni temps, ni lumière. C’est la Demeure, la Véritable Demeure.

C’est exactement ce qui va se passer dans le scénario collectif. Votre corps sera en vibration, en stase. Si vous tenez à la matière, vous allez vous accrocher à votre corps. Bon, à un moment donné, de toute façon, vous lâcherez. A ce moment-là, vous aurez l’impression de décoller, mais en fait vous rentrerez dedans, puisque il n’y a plus d’intérieur ni d’extérieur, et là vous vous souviendrez.

Et je vous garantis que personne … alors les guignols nous ont dit que personne ne pourra s’opposer au nouvel ordre mondial, moi je vous garantis que personne ne voudra retourner au sein d’une forme, d’un monde quel qu’il soit, parce que le vécu à ce moment-là, c’est le vécu de la a-conscience, il n’y a ni pensée, ni mouvement, ni énergie, ni forme, il n’y a Rien, et pourtant il y a Tout. Et c’est exactement comme ça que ça se passe.

Dans les voyages chamaniques, soit Castaneda et d’autres …. (Sonnerie)

Ah, il n’y a plus de batterie !

Donc je vous dis « Au Revoir », on va terminer nous aussi.

NOUS SUIVRE

Tous droits réservés 2019 © Apothéose.live

Politique de confidentialité

Sceau hébergement écoresponsable